Kalynns Ass deuxième partie_ (1)

1.6KReport
Kalynns Ass deuxième partie_ (1)

Ma mère était revenue de son voyage. Je l'ai aidée avec ses sacs, elle me racontait tout, à quel point ça avait été amusant. J'étais content pour elle, je ne savais pas comment lui dire que M. Walker avait pris mon cul vierge. Je voulais, je savais qu'elle ne serait probablement pas en colère contre moi ou M. Walker, mais je me suis retenu.
Le téléphone a sonné, maman a répondu: "Salut James, nous nous sommes bien amusés comme d'habitude". Elle s'est calmée et a juste répondu par "oui" et "bien". Après environ quinze minutes, elle raccrocha et entra dans le salon. En regardant, elle a dit "Kalynn, y a-t-il quelque chose que tu veux me dire?" J'étais très nerveuse, mais avec maman, je pouvais toujours dire ce que je pensais, alors j'ai tout laissé tomber. Je lui ai dit comment M. Walker m'avait séduite, à quel point c'était bon, comment il me traitait comme une dame, tout ça.
Maman était assise là et écoutait. Quand j'ai eu fini, elle me demande "tu lui as fait une pipe?" J'ai été stupéfait par ce qu'elle demande, mais je lui ai dit non, il voulait juste utiliser mon cul tout le week-end. "Eh bien, comment c'était?" Je ne pouvais pas me contenir, "Oh maman, c'était génial; Je ne savais pas que je pouvais jouir comme ça ». Maman m'a tapoté la jambe en souriant et "ma bonne Kalynn, tu dois aimer le sexe, ou ne pas le faire, maintenant allons manger quelque chose".
Nous sommes allés dans la cuisine et elle a préparé un repas léger pour nous deux. Mo0m a tout raconté sur le déroulement de ses vacances et sur le fait qu'elle était prête pour une éventuelle promotion. Je lui demande comment c'était possible. Elle m'a regardé, a souri et a dit "Kalynn regarde, je fais des choses pour nous rendre la vie meilleure, alors quand je dis ça, je le pense vraiment, ce n'est pas qui tu connais, mais qui souffle, et le grand patron, a adoré la façon dont je lui ai fait des pipes ”. J'ai été stupéfait de cela; Maman n'avait jamais parlé comme ça auparavant. "Allez, allez maintenant Kalynn, ça va, à côté il est beau et a une belle grosse bite de neuf pouces,"
"D'accord maman, mais est-ce bien de faire ça?" Maman a souri et a dit: "C'est juste quand je veux avoir une tête dans l'entreprise". Il se faisait tard, "Maman, je suis fatigué, je vais me coucher" Je suis triste en embrassant son chèque. "Bonne nuit ma chérie", a-t-elle répondu.
J'ai glissé mon jean, mon haut et mon soutien-gorge, en me regardant dans le miroir, je ne pouvais pas m'empêcher de me sentir bien, ma transformation était complète, maman m'avait dit que j'avais besoin de mon clitoris pour un peu plus longtemps, cela n'a fait aucun différence pour moi, je n'utiliserais pas de toute façon. J'enfilai une chemise de nuit en satin vert et me glissai dans mon lit. J'y étais peut-être deux heures plus tard quand j'ai entendu les voix; Je me suis glissé hors du lit et j'ai traversé le couloir. Il y avait maman et M. Walker, ils parlaient.
"Evelyn, vous savez que Kalynn a excellé dans ce que j'ai pu lui enseigner". "Je connais James, et elle en apprendra plus, mais je m'inquiète pour toute la paperasse, qu'allons-nous faire?" Les deux se sont assis en silence, puis M. Walker a dit: «Je pense que je sais comment faire cela, mais je dois vous demander, vu que je suis le seul à connaître Kalynn, je dois d'abord réparer son école. , et je pense que si le principal vient et que nous parlons avec lui, je crois qu'il écoutera, et je sais que c'est un homme raisonnable ». Maman a répondu: "Eh bien James, si tu penses que ça marche, essaie, mais si ça fait mal à Kalynn, je ne sais pas ce que je ferai". "Regarde Evelyn, je ne lui fais pas de mal non plus, je veux ce qui est bon pour elle, et si je pensais que ça lui ferait mal je ne le ferais pas, je l'appellerai demain d'accord". "D'accord James", a dit maman.
Je me faufilai dans ma chambre et retournai dans mon lit. Environ cinq minutes plus tard, j'ai entendu un coup frappé à ma porte, j'ai essayé de ma meilleure voix endormie, de répondre, mais je ne pense pas que cela ait fait quoi que ce soit, maman et M. Walker sont entrés, ils se sont assis chacun sur le côté du lit , maman à droite et M. Walker à ma gauche. "Qu'est-ce que c'est" je demande. Maman a dit un mot, mais M. Walker a commencé à parler, il m'a dit tout ce que j'avais déjà entendu. Maman m'a regardé, a souri, m'a embrassé sur le chèque et m'a chuchoté à l'oreille: "Ce n'est pas qui tu connais, mais comme tu souffles bien, il est temps de commencer". Elle s'est levée et est partie, apparemment je n'ai pas entendu toute la conversation. M. Walker s'est assis là, pendant un moment, puis il s'est levé. J'ai tendu la main vers lui "Stop", Il s'est retourné et m'a regardé. Je me suis glissé sous les couvertures et je me suis assis sur le côté de mon lit. J'avais léché sa bite, l'ai embrassé et l'ai sucé un peu le week-end dernier, mais il ne m'a pas laissé le sucer. Je tendis la main et saisis sa boucle de ceinture. Je l'ai défait, et son pantalon, quand je l'ai baissé, sa bite m'a sauté dessus. Je l'ai attrapé et j'ai commencé à le caresser, en lui embrassant la tête. "Hummm bon Kalynn", gémit-il. En le regardant, j'ai souri et j'ai pris sa bite semi-dure entre mes lèvres et j'ai commencé à lui sucer la tête. Je sentis sa main toucher l'arrière de ma tête et la tenir. "Oh Kalynn c'est bon, maintenant lèche la tête", je me suis retiré de sa bite maintenant dure, oh mon dieu, il avait si bon goût. J'ai tiré ma langue et j'ai fait des mouvements tourbillonnants autour de la tête de sa douce bite. Je l'ai embrassé. "Lèche le dessous Kalynn" est venu la voix de ma mère. J'ai arrêté; elle était revenue dans ma chambre et était derrière moi. Je l'ai regardée, "allez bébé, ça va" dit-elle en s'asseyant à côté de moi. J'ai fait ce qu'on me disait, j'ai poussé son érection vers le haut et j'ai fait courir ma langue le long de celui-ci, "Oui, Kalynn, oui", gémit M. Walker. "Caresse sa bite et lèche ses couilles, prends-les dans ta bouche, suce-les", a dit maman. M. Walker poussa un gémissement. "Continue à le regarder bébé, il te dira si tu lui plais", a dit maman. Je garde mes yeux grands ouverts et j'ai regardé, sa tête était en arrière, les yeux fermés et gémissant. J'ai fait remonter ma langue le long de sa hampe et j'ai englouti la tête comme maman m'a dit de le faire. "Maintenant, sucez lentement Kalynn, puis remontez le manche et sucez encore plus ses couilles". J'ai suivi les instructions de maman. Cela fonctionnait, Ses gémissements sont devenus plus forts. Je recule et lèche le liquide pré-éjaculatoire de sa tête de bite gonflée, oh son jus était si doux. "Maintenant Kalynn, absorbe tout ce que tu peux sans t'étouffer et tourbillonne ta langue, tout en caressant sa hampe". J'ai fait comme maman a dit. M. Walker a gémi, "Je vais jouir".
"Retire Kalynn, quand tu sens sa bite pulser, sinon tu vas t'étouffer et bâillonner, c'est bon si tu laisses un peu s'écouler, ça va se nettoyer". Pendant tout le temps où je faisais ce qu'on me disait, je devais garder les yeux sur M. Walker. Il s'amusait. Maman avait tellement raison. Je me demande si elle a fait des pipes à son patron comme ça. Il gémit à haute voix: "Je suis Cumming Kalynn". J'ai senti sa première giclée de jus frapper le fond de ma gorge. J'ai reculé comme maman l'avait dit. "Gardez votre bouche dessus Kalynn", essayez d'avaler autant que vous pouvez lui plaire"
J'ai fait ce que maman a dit. M. Walker a rempli ma bouche de son jus. Maman tenait ma tête contre sa queue « avale Kalynn ». Dit-elle. J'ai fait comme elle m'a dit. Après avoir avalé sa charge, maman m'a dit de le lécher proprement, "ne laisse jamais rien sur ton homme, il aimera ça". Elle m'a dit. Je l'ai fait. M. Walker me regardait, il a souri et a dit "Kalynn, tu es bonne avec la pratique, tu ne feras que t'améliorer". J'ai retiré sa bite molle de ma bouche, je lui ai souri et j'ai dit: «Tant que tu es mon professeur, je le ferai», rit maman et dit: «Je suppose que nous devons ajouter la pipe 101 au cours de Kalynn». Je lui souris. "Nettoyez maintenant, vous deux, il est tard James, autant rester ici ce soir pour commencer tôt". Maman a dit qu'en se levant et en quittant ma chambre, elle a fermé la porte derrière elle. M. Walker a ôté ses chaussures, ses chaussettes et sa chemise et a rampé dans son lit à côté de moi. Il m'a attirée contre lui et m'a chuchoté : « Kalynn, tu as vraiment bien fait, bébé ». J'ai souri et j'ai répondu "pourquoi merci" alors que je poussais mon cul vers sa bite.
"Ummm on dirait que quelqu'un a besoin d'une bonne baise", a-t-il dit. J'ai tourné la tête vers lui en souriant et "oui je le fais, peux-tu le faire". J'ai senti sa bite qu'il grossissait à nouveau, je savais qu'il le pouvait. Il m'a fait rouler sur le dos et m'a écarté les jambes. "Je pense que j'ai besoin de lubrifiant". J'ai atteint et j'ai sorti le KY et j'ai commencé à le lubrifier.
Il écarta ma culotte et me pénétra lentement. Il a commencé par me pénétrer lentement. "Oh mon dieu, je suis tellement excitée" ai-je gémi. Je sentais ses grosses couilles contre mes fesses vérifier. Il a commencé à me pomper, lentement au début; il envoyait des décharges électriques dans mon corps chaque fois que je sentais des balles claquer contre mon tendre jeune cul. Ouvrant les yeux, je le regardai, il sourit et grogna. "Oui bébé baise moi, fais moi jouir bébé". J'ai gémi à haute voix. Son pompage est devenu régulier et lent. Oh, c'était si bon de le voir me baiser si doucement.
"Je vais encore jouir" Il gémit à haute voix, il se pencha et toucha ma petite bite. Je suis venu dur, mon cul convalescent, se resserrant autour de sa bite. Il a rempli son second pour la nuit, je me sentais si bien, il s'est retiré de moi, je pouvais sentir son jus couler de mon joli cul. C'était si chaud. Il a roulé sur le dos et s'est vite endormi, je me suis levé et je suis allé aux toilettes pour me nettoyer. Maman est sortie de la salle de bain, a souri et a dit « bébé satisfait ?
Ce matin-là, je me suis réveillé et M. Walker était déjà debout, sa bite était dure et prête, et j'ai fait ce que toute bonne petite salope ferait, je lui ai fait ma deuxième pipe, j'ai pu avaler un peu plus, mais de toute façon, je garde mes yeux sur lui comme maman me l'a dit de faire, et il a apprécié. Je peux attendre que "Blowjob 101 commence, et je sais maintenant ce que voulait dire quand elle m'a dit que c'est qui tu connais, mais comme tu souffles bien".

Articles similaires

La dette de Rachel (Chapitre 3 - Le passé et la douleur)_(0)

Samedi arriva et je n'avais toujours pas de nouvelles de Rachel. Je n'étais pas non plus encore prêt à l'appeler pour notre prochain rendez-vous. Je le voulais certainement. Avant Rachel, depuis que j'avais été avec une femme pour la dernière fois, il semblait que ma libido s'était refroidie. Être avec Rachel l'avait rallumé, l'avait fait passer d'un état presque inactif à un immense enfer. Pour patienter, j'ai regardé les vidéos de nos précédentes rencontres. Elle était vraiment magnifique. Elle aurait pu être une merde moche et cela n'aurait toujours pas eu d'importance, son corps juvénile et son esprit lascif compensaient largement...

2.6K Des vues

Likes 0

La vie d'un Playboy Chapitre 5

CHAPITRE 5 Je me tenais dans le laboratoire, prêtant théoriquement attention aux moniteurs devant moi et faisant des calculs. Mais vraiment, je vérifiais subrepticement les différentes femmes entrant et sortant du bureau de Mme Robinson. L'annonce avait été diffusée dans tout le collège pour que des femmes volontaires participent à une étude biologique affectant la sexualité humaine. C'était une étude rémunérée, donc il y avait beaucoup plus de filles inscrites que de postes nécessaires, et Mme Robinson n'a pu sélectionner que les étudiantes les plus chaudes du campus. Plus les belles filles entraient et sortaient, portant des vêtements étriqués et exhibant...

1.4K Des vues

Likes 1

Le nouveau voisin

Putain, mec. Porter toute cette merde dans ces escaliers est une garce », se plaint mon ami, eh bien, maintenant colocataire, Jack. C'était ton idée d'avoir une place à l'étage, je plaisante en réponse. Ouais, eh bien, je n'ai pas pensé aux escaliers. Mon ami et moi sommes deux enfants qui entament leur première année au Hillside College. Je sais, cela semble assez générique, non ? Mais bon, c'est un bon début dans un nouvel endroit pour nous. Johnny, redescends et prends les dernières boîtes. « Allons les réunir », dis-je. Non mec. Pourquoi pas? Parce que je suis trop occupé à...

1.5K Des vues

Likes 0

Impie et infidèle:2 Ch 1

Des tasses en verre remplies d'eau du diable claquaient ensemble, remplies de jolies femmes et filles légèrement vêtues avec des sourires de promesse sur leurs visages. Les officiers de la Coalition dans le bar ont applaudi, des tasses levées pour célébrer leur victoire à Ridgehill sur les forces Inimi un mois auparavant. Dans le bordel maintenant bondé, Axel était assis avec sa propre tasse pleine d'eau du diable, ruminant les événements depuis qu'il avait été convoqué dans ce monde. Presque depuis le début, lui et son meilleur ami Rayner avaient été impliqués dans des conflits, combattant des gobelins, des soldats Inimi...

1.7K Des vues

Likes 0

Avril - Partie II

Merci à tous pour les bons commentaires et les évaluations généralement positives. Je m'excuse que la partie 2 ait pris si longtemps, mais je voulais m'assurer qu'elle était aussi bonne que possible avant de la publier. J'espère que vous apprécierez cette partie, et recherchez une partie 3 dans les semaines à venir. Veuillez continuer à noter et à commenter, et si vous n'aimez pas les éléments de mon récit, veuillez me faire savoir dans les commentaires comment vous pensez que je pourrais m'améliorer. Rob et April étaient allongés dans le lit d'April, perdus dans leurs propres pensées post-coïtales. Ils s'étaient assurés...

1.4K Des vues

Likes 0

Vendredi_(1)

Le vendredi s'est déroulé et je ne savais pas comment j'allais m'y prendre. Avec chaque dossier sur mon bureau, je devais me demander si j'essayais de revoir Sara ou si cela en valait la peine et si je devais compenser la différence en essayant de passer par le bar de Lisa sur le chemin du retour. Poursuivre deux lapins signifiait que je perdrais les deux, pourchasser aucun des deux signifiait également perdre les deux, alors je devais penser à quelque chose. J'ai abandonné. Je suis rentré chez moi, seul, à l'heure. --- Sara s'est arrêtée dans un bar miteux non loin...

1.3K Des vues

Likes 0

Le chauffeur (# 4) ...... Tina et ces clients fous

Le Chauffeur…. Tina et ces clients fous Écrit par : PABLO DIABLO Droits d'auteur 2018 CHAPITRE 1 Alors que Tina et moi quittions le bureau main dans la main, j'ai souri. Je savais que j'étais dans une position beaucoup plus forte en prenant soin de M. et Mme Jaxson. C'étaient des gens formidables. À ce stade, je récapitulais, dans ma tête, ce qui m'était arrivé depuis que j'avais rejoint la Happy, Happee Limo Company : • J'ai eu des relations sexuelles avec Sasha - ma patronne, Tina - son assistante, Paula - une collègue de la salle téléphonique et Jill - la...

1.2K Des vues

Likes 0

La pire / meilleure détention de tous les temps. 2

*il y a une première partie à cela et encore une fois la grammaire n'est pas parfaite* La pensée de la torture des mamelons m'a excité mais je n'ose pas le dire à Mr.B. Il a attrapé mon bras et m'a dit de déboutonner mon haut et de l'enlever avec mon soutien-gorge et de placer ma main sur le dessus de ma tête. J'accélérai pour ne plus l'énerver. Il a vu mon triple ds et mes gros mamelons en souriant comme s'il avait touché le jack pot. J'ai aussi eu des sourires des autres garçons. Je me demandais si quelqu'un croirait...

1.1K Des vues

Likes 0

Le gigolo du roi

Le gigolo du roi (une aventure médiévale) J'ai toujours été un peu féru d'époque médiévale. Je ne suis en aucun cas ce que vous appellerez un passionné d'histoire, j'aime la mode primitive, en particulier les décolletés et les seins gonflés et le comportement barbare, mais surtout les intermèdes romantiques liés à tant de héros et de légendes. À plus petite échelle, j'ai toujours été, disons, plus amusé qu'intéressé par l'idée du voyage dans le temps et de la téléportation dès mon plus jeune âge à partir du moment où j'ai commencé à lire Les Chroniques de Narnia, mais je suppose que...

1K Des vues

Likes 0

Appelez-moi Joanna

Appelez-moi Joanna Tout s'est passé il y a si longtemps maintenant qu'il semble non seulement avoir été dans un endroit différent à un moment différent, mais si différent comme s'il n'avait presque jamais existé. Mais il l'a fait. Tout s'est passé dans le sud rural de l'Angleterre à cette époque merveilleuse après la fin de la guerre (pour nous, la guerre signifiait et signifie toujours la Seconde Guerre mondiale), dans la lueur dorée de l'empire, avant que des réalités désagréables ne s'immiscent et ne poussent le monde. nous avions connu dans une forme nouvelle et inconnue. Les révolutions des années soixante...

952 Des vues

Likes 0

Recherches populaires

Share
Report

Report this video here.