Forte fièvre maman

2.1KReport
Forte fièvre maman

Maman tenait ma bite et la déplaçait d'un côté à l'autre pendant qu'elle nettoyait doucement la zone entre mes jambes... comme elle l'avait fait depuis une semaine ou plus. Après avoir survécu à un grave cas de scarlatine, la fièvre est tombée et j'avais maintenant ces poches de pus sous les bras et entre les jambes qu'il fallait garder propres. Le premier jour environ, j'étais à peine conscient de ce qu'elle faisait, mais le deuxième jour, je commençais à avoir une érection, comme n'importe quelle jeune de 16 ans. la vieille le ferait, chaque fois qu'elle allaitait. Aucun de nous n’a fait de commentaire, même si j’étais gêné au début. La veille, le médecin m'a dit que je pouvais sortir du lit, elle me lavait, comme d'habitude. Au lieu d'enfiler mon pyjama tout de suite, elle a hésité alors qu'elle était assise là, tenant ma bite très rigide.

"Tu sais, tu as très bien supporté ça". Je ne veux plus que tu souffres d'autres maux à cause de ça, alors je vais revivre cette tension. J'ai dit : "Maman... je..." Elle a dit : "Maintenant, peu importe ! Je t'ai aidé à traverser cette maladie et je sais comment me débarrasser de cette tension, alors détends-toi et laisse-la sortir de ton corps." corps." À ce moment-là, elle a commencé à me branler et je me suis allongé l'esprit en tourbillon et j'ai commencé à me rappeler à quel point elle avait changé après que mon frère soit entré dans le service.

Tout d’abord, les proches ont emménagé dans un appartement. Puis mon frère est entré dans le service et tout d’un coup, il n’y avait plus que ma mère, mon père et moi. La première chose que j'ai remarquée, c'est que maman était négligente dans son état de déshabillage car je devais passer par son dressing (couloir où se trouvait le registre de chaleur). Papa est parti tôt au travail, mais quand il était à la maison de temps en temps, je ne semblais jamais la voir s'habiller. Son exposition était très décontractée et naturelle, pas sexy. Je voyais assez régulièrement ses seins et de très brefs plans de son buisson. Quel jeune garçon ne ressemblerait pas, même si elle était sa mère.

Un jour, alors que je passais devant la salle de bain, la porte était ouverte et j'ai entendu ma mère m'appeler depuis la salle de bain. Pensant qu'elle se coiffait ou quelque chose du genre, j'ai regardé dans sa direction et j'ai été surpris de la voir se lever du siège des toilettes, se tourner légèrement vers moi et se frotter vigoureusement la chatte avec du papier toilette, tout en bourdonnant sur quelque chose à propos de je rentre à la maison juste après l'école pour une raison ou une autre. J'ai été choqué, mais j'ai essayé de ne pas le montrer car elle agissait de manière très nonchalante et continuait à parler comme si elle était entièrement habillée.

Un matin, je suis descendu les escaliers et elle était dans son peignoir, entièrement fermé. Elle a dit que les muscles de son cou et de ses épaules étaient tendus et que je les masserais. Bien sûr, j'ai dit oui et elle m'a tourné le dos, a défait sa robe et a baissé le col jusqu'au bas de son dos, de sorte que la seule chose qui retenait sa robe sur son corps était ses bras dans les manches. Depuis que je pouvais voir comment la robe était juste accrochée à elle et que je pouvais la voir dos nu... pas de soutien-gorge, j'ai vraiment commencé à fantasmer. Elle était oh et impressionnée pendant que je la frottais, mais je fantasmais que si j'étais devant elle, quelle vue j'aurais. Je me demandais à voix haute ce qui avait pu causer la tension de ses muscles. Elle a déclaré: "Vos muscles seraient également tendus si vous aviez ces gros seins tirant dessus." En disant cela, elle s'est tournée vers moi et m'a dit : « Sentez comme ces seins sont lourds ! et j'ai attrapé mes mains et les ai poussées sous ses seins. Il m'a coupé le souffle. Un instant, je fantasmais de voir ses seins et la seconde suivante, je les tiens dans mes mains.

Je suis resté debout un moment, ne sachant pas quoi faire, puis j'ai commencé à retirer mes mains, mais elle les a attrapées et les a remises en disant : " Oh, chérie, s'il te plaît, tiens-les juste quelques instants s'il te plaît. C'est si bon. " pour me débarrasser du poids de mes épaules". Alors je suis resté là pendant au moins quelques minutes, tenant ses beaux seins. (À titre d'intérêt, ma mère avait été cadre dans une entreprise nationale qui vendait des soutiens-gorge et des corsets par l'intermédiaire de vendeuses qui venaient chez vous et vous faisaient des ajustements personnalisés. Maman était impliquée dans les créations et voyageait à travers le pays pour organiser des réunions avec ces dernières. vendeuses, l'idée étant que, comme maman se servait de modèle, le mérite de sa poitrine large mais galbée était dû à ces soutiens-gorge. Je peux vous dire que même ces quelques années plus tard, lorsqu'elle enlevait son soutien-gorge, ses seins elle s'affaisserait à peine. Elle ne portait en réalité qu'un soutien-gorge par souci de pudeur. Elle avait des tétons proéminents et l'aréole autour de ses tétons était très rose)

Diverses autres situations m'ont traversé l'esprit alors que j'essayais de penser à autre chose que le fait que ma mère me branlait. C'était tellement bon que je ne voulais pas que ça se termine et en pensant à autre chose, j'avais prolongé l'inévitable, même si elle ronronnait......"Ça ne fait pas du bien..... .Oh chérie, ça sera si bon de laisser couler cette tension....... J'aime t'aider de cette façon". Finalement, j'ai soudain réalisé qu'il y avait une sensation différente là-bas, alors j'ai ouvert les yeux et j'ai légèrement levé la tête pour regarder. Elle avait ouvert son peignoir et s'était penchée en avant sur ma bite et elle plaçait la tête de ma bite contre son mamelon. Elle m'a vu regarder et m'a dit : "Je pensais que cela t'aiderait à laisser couler". Elle a dû penser que j'étais tendu et que j'avais du mal à éjaculer. J'ai joui en grand sur sa poitrine et elle était oh et impressionnée tout le temps que je jouissais et a cité la quantité d'éjaculat comme justification pour laquelle j'avais besoin de relâcher cette tension. Elle s'est redressée et a commencé à frotter mon sperme sur ses seins en disant : "C'est comme une lotion avec beaucoup de protéines et c'est merveilleux pour la peau". Elle m'a même fait toucher son sein pour voir à quel point l'un était beaucoup plus doux que l'autre. Je ne pouvais pas vraiment le dire, ils étaient tous les deux fantastiques.

Le lendemain, je pourrais prendre mon premier bain dans quelques semaines. Encore assez faible, maman m'a aidé à descendre les escaliers. Je voulais prendre une douche et même si elle pensait que je devrais prendre un bain, elle a cédé. Lorsque je suis entré dans la baignoire, je n'ai pas mis mon poids directement sur mon pied et il a glissé un peu. Elle a eu une crise et m'a demandé d'attendre car elle allait aller sous la douche avec moi pour que je ne tombe pas. Je devais m'accrocher au porte-serviettes et à la poignée de douche et elle ferait toute la lessive... comme je le fais depuis la semaine dernière de toute façon". Vous pouvez imaginer le lavage et le rinçage, le fait de devoir tendre la main autour de moi pour le faire et tous les frottements de nos corps. Elle abordait toujours cela comme si elle faisait simplement son travail, mais ses seins et sa chatte me frottaient partout de toutes les manières imaginables et, bien sûr, j'avais un monstre dur tout le temps et je devais penser à autre chose quand elle le faisait mousser. et j'ai continué à le caresser pour... "être sûr que tu es bon et propre". Quand nous sommes sortis, elle a encore insisté pour me sécher pendant que je m'accrochais aux porte-serviettes. Bien sûr, elle a détecté plus de tension et comme nous étions tous les deux nus, elle a suggéré que ce serait le bon moment pour se débarrasser à nouveau de cette tension, alors je me suis tenu devant elle pendant qu'elle s'asseyait sur le siège des toilettes et me branlait sur ses seins. .

Le samedi suivant, je dormais comme les enfants et j'ai cru faire un rêve érotique. Alors que je me réveillais lentement, ma bite était vraiment caressée et j'entendais la voix de ma mère qui m'appelait à me réveiller. Elle était au lit avec moi et elle était sur le côté, sur son coude et avait glissé la bretelle de sa nuisette et exposé sa mésange qui reposait maintenant sur mes lèvres. En me réveillant, j'ai réalisé que c'était la première approche sexuelle manifeste qu'elle m'avait faite. Tous les autres événements ont été présentés comme étant des événements naturels et sans grande importance. C'était différent. Alors que je commençais à téter doucement son sein, elle était presque en larmes alors qu'elle racontait à quel point nous étions devenus proches et intimes à cause de ma maladie et comment elle ne voulait pas perdre cette proximité et combien elle avait besoin de la même chose. le genre d'attention intime qu'elle m'avait accordée et est-ce que je serais à l'aise avec ça. À présent, complètement réveillé, j’ai réalisé ce que cela signifiait. En même temps, avec le haut de sa jambe plié au niveau du genou et son pied à plat sur le lit, il ouvrait ses cuisses et elle avait lâché ma bite et guidait ma main vers sa chatte. Elle écarta légèrement mes doigts et nicha mon majeur dans sa fente et les autres doigts de chaque côté des lèvres de sa chatte et commença un lent mouvement de ma main. Quand elle m'a senti faire les mouvements, elle a retiré sa main et a de nouveau attrapé ma bite.

C’est ainsi qu’a débuté notre relation étroite qui a duré les 8 à 9 mois suivants. Nous étions très intimes. Elle adorait quand je préparais le petit-déjeuner, je glissais ma main dans son peignoir et jouais avec sa chatte. Nous avons pris une douche ensemble et elle est même venue dans ma chambre quand mon père descendait les escaliers, sachant que nous pouvions l'entendre monter les escaliers et descendre le couloir, avec suffisamment de temps pour nous couvrir. Il semble que mon père, qui avait onze ans de plus que ma mère, avait perdu tout intérêt pour toute intimité plusieurs années auparavant et avait refusé de faire quoi que ce soit de sexuellement. Elle a admis qu'elle avait décidé d'exister uniquement avec la masturbation puisque papa était le seul homme avec qui elle avait jamais eu des relations intimes et qu'elle n'avait aucune envie de chercher un autre homme, mais quand elle m'a soigné pendant ma maladie et a dû me laver la bite et zone des boules, elle a commencé à se demander…..Pourquoi pas !
Quoi qu'il en soit, mes grands-parents ont emménagé avec mon grand-père en phase terminale. Bien sûr, cela mettait fin à nos plaisirs. Après le décès de mon grand-père, ma grand-mère est restée avec nous et j'ai finalement rejoint l'armée de l'air pendant trois ans.

Quand je suis sortie du service, ma grand-mère était décédée, mais curieusement, maman et moi n'avons pas renouvelé notre intimité.......alors. J'étais occupée à sortir avec mes copains, à sortir avec mes copains, etc., donc je n'étais pas beaucoup à la maison, mais en moins d'un an, j'étais mariée. Une chose étrange s’est produite au cours de la première année de mon mariage et a permis de nous remettre ensemble, ma mère et moi, pour ainsi dire. Cette fois, il ne s'agissait pas seulement de masturbation mutuelle, mais bien plus encore !
(à suivre)

Articles similaires

Vendredi_(1)

Le vendredi s'est déroulé et je ne savais pas comment j'allais m'y prendre. Avec chaque dossier sur mon bureau, je devais me demander si j'essayais de revoir Sara ou si cela en valait la peine et si je devais compenser la différence en essayant de passer par le bar de Lisa sur le chemin du retour. Poursuivre deux lapins signifiait que je perdrais les deux, pourchasser aucun des deux signifiait également perdre les deux, alors je devais penser à quelque chose. J'ai abandonné. Je suis rentré chez moi, seul, à l'heure. --- Sara s'est arrêtée dans un bar miteux non loin...

1.3K Des vues

Likes 0

Appelez-moi Joanna

Appelez-moi Joanna Tout s'est passé il y a si longtemps maintenant qu'il semble non seulement avoir été dans un endroit différent à un moment différent, mais si différent comme s'il n'avait presque jamais existé. Mais il l'a fait. Tout s'est passé dans le sud rural de l'Angleterre à cette époque merveilleuse après la fin de la guerre (pour nous, la guerre signifiait et signifie toujours la Seconde Guerre mondiale), dans la lueur dorée de l'empire, avant que des réalités désagréables ne s'immiscent et ne poussent le monde. nous avions connu dans une forme nouvelle et inconnue. Les révolutions des années soixante...

937 Des vues

Likes 0

De : Jeff bisexuel ? Règles pour commenter mes histoires !

Jeff bisexuel… Règles pour commenter mes histoires ! À en juger par les dizaines de milliers de fois où toutes mes histoires ont été lues, la plupart d'entre vous les ont appréciées. Certains ne l'ont pas fait et c'est bien aussi, je n'essaie pas de plaire à tout le monde, ou vraiment à personne, j'écris ce qui me trotte dans la tête parfois. Profitez-en, ne les profitez pas… entièrement à vous. Mais ne laissez PAS de commentaires merdiques sur quelqu'un que vous connaissez qui est mort du SIDA, s'il vous plaît, CE site n'est pas fait pour ça. Tout le monde...

1.5K Des vues

Likes 0

La baby-sitter partie 2

Tous les événements de cette histoire sont fictifs et toutes les personnes de cette histoire ont plus de 18 ans. Toute similitude avec des personnes ou des événements de cette histoire est purement fortuite. et doit être considéré comme tel, profitez-en. La baby-sitter partie 2 J'ai attendu quelques minutes jusqu'à ce que la cuisine semble calme, puis j'ai passé la tête par le coin de la cuisine, Darcy était assise sur les genoux de maman, se blottissant contre elle, maman m'a tendu un bras alors je me suis approché et me suis tenu à côté d'elle. Alors qu'elle nous faisait tous...

581 Des vues

Likes 0

Porte pour chien

Porte pour chien Imaginez ma surprise lorsque je lavais la vaisselle de mon petit-déjeuner et que j'ai vu un petit enfant ramper par la porte de mon chien. La porte était pour mon chien Skippy. Elle était décédée il y a un an avec ma mère et mon père dans un accident de voiture. Skippy avait alors treize ans en années humaines et elle adorait rouler en voiture. J'étais à l'université quand c'est arrivé. Maintenant, presque un an plus tard, ils me manquaient toujours tous. L'enfant semblait avoir du mal à mettre ses genoux sur la planche en bas, alors je...

576 Des vues

Likes 0

Impie et infidèle:2 Ch 1

Des tasses en verre remplies d'eau du diable claquaient ensemble, remplies de jolies femmes et filles légèrement vêtues avec des sourires de promesse sur leurs visages. Les officiers de la Coalition dans le bar ont applaudi, des tasses levées pour célébrer leur victoire à Ridgehill sur les forces Inimi un mois auparavant. Dans le bordel maintenant bondé, Axel était assis avec sa propre tasse pleine d'eau du diable, ruminant les événements depuis qu'il avait été convoqué dans ce monde. Presque depuis le début, lui et son meilleur ami Rayner avaient été impliqués dans des conflits, combattant des gobelins, des soldats Inimi...

1.7K Des vues

Likes 0

Avril - Partie II

Merci à tous pour les bons commentaires et les évaluations généralement positives. Je m'excuse que la partie 2 ait pris si longtemps, mais je voulais m'assurer qu'elle était aussi bonne que possible avant de la publier. J'espère que vous apprécierez cette partie, et recherchez une partie 3 dans les semaines à venir. Veuillez continuer à noter et à commenter, et si vous n'aimez pas les éléments de mon récit, veuillez me faire savoir dans les commentaires comment vous pensez que je pourrais m'améliorer. Rob et April étaient allongés dans le lit d'April, perdus dans leurs propres pensées post-coïtales. Ils s'étaient assurés...

1.3K Des vues

Likes 0

Le Dieu et la fille

Ma respiration était lourde, mes jambes fatiguées. Fatigué de toutes ces courses. Depuis combien de temps avais-je couru ? Vingt minutes? Une heure? Mes pas tombaient rapidement, faisant un bruit de craquement sur les feuilles et les bâtons sous mes pieds. Je n'étais pas sûr d'où j'étais à ce stade. Ces bois ne m'étaient pas familiers et les cris forts de mes assaillants se rapprochaient. Ne la laisse pas s'enfuir ! J'ai entendu un cri au loin. Dans quoi m’étais-je embarqué cette fois-ci ? Tout ce que je voulais, c'était voler quelques objets dans le temple des Blood Clans afin d'avoir...

649 Des vues

Likes 0

La Fête_(14)

Partie 1 Jésus, nous allons encore être en retard, je me dis en m'asseyant sur le canapé du salon, la tête appuyée sur une main. C'était samedi, le soir de la fête de Doonsberg et il n'y avait pas moyen d'en sortir. Les voisins d'en bas nous avaient invités dans leur manoir il y a des mois. Des RSVP avaient été faites, des calendriers vérifiés et revérifiés, des appels téléphoniques passés. Bref, c'était chose faite. S'il y avait jamais eu une soirée pour faire la fête, c'était bien celle-là. La pleine lune de la veille de la fin de l'été regarde...

2.4K Des vues

Likes 2

Esclave d'un jour partie 3

Liz regarde Chris pour obtenir des instructions, et il sourit à son obéissance. Il se délecte de voir sa femme abandonner le contrôle et elle pourrait presque se donner des coups de pied pour avoir cédé sans même y penser. Est-ce qu'elle commence vraiment à aimer laisser le contrôle à son mari ? Allez répondre à la porte et envoyez mes amis au salon, je vais mettre le jeu en marche. Commande Chris. Liz se dirige vers la porte et lorsqu'elle l'ouvre, elle sent le vibromasseur émettre un faible bourdonnement dans sa chatte. Elle se tourne pour regarder Chris mais il...

2.2K Des vues

Likes 0

Recherches populaires

Share
Report

Report this video here.