Hanté par le Futa Ghost 15: L'exorcisme coquin de Futa Ghost

769Report
Hanté par le Futa Ghost 15: L'exorcisme coquin de Futa Ghost

Hanté par le fantôme Futa
Chapitre quinze : L'exorcisme coquin de Futa Ghost
Par mypenname3000
Droit d'auteur 2017

« Non », ai-je crié de chagrin et de regret. « Non, Ojo-sama ! » Des larmes coulaient de mes yeux alors que la honte me submergeait. Je l'avais laissée tomber.

Je levai les yeux vers sa belle forme de Mitsuko-hime suspendue à la branche du pin, se balançant dans la brise qui gémissait à travers les bois maudits. Ses yeux s'exorbitèrent. Son visage peint en blanc maculé de larmes. Sa sandale était tombée. J'ai attrapé son pied chaussé.

Slime a trempé sa chaussette, couvert ma main. J'ai sauté en arrière, reprenant mes pieds. Des ombres se tordaient autour de son corps. Le yokai résidait toujours en elle. Elle a été affaiblie par mon sort d'exorcisme et s'est battue avec son âme pour échapper au vaisseau de son corps. Des parties de l'ombre s'étendaient jusqu'à la corde pour saisir la branche.

Je pourrais le sceller dans l'arbre. J'avais juste besoin de puissance. Mais je n'avais pas d'instruments. Mon gohei a été détruit dans le contrecoup. Je n'avais pas préparé d'ofuda. Il n'y avait qu'un seul moyen de le sceller. Je pris une profonde inspiration. Il ne me restait plus rien. Mon Ōjo-sama était mort.

Et c'était de ma faute.

J'ai levé les yeux vers la lune à moitié pleine qui brillait à travers les interstices des branches du pin. « Maudit sois-tu, Hangetsu ! Un tour complet de la lune ! J'avais des responsabilités ! Pourquoi! Pourquoi ne m'as-tu pas prévenu ? Regardez ce que vous avez causé !

Ma fureur bouillonnait en moi. J'ai atteint la puissance de mon sang divin. J'étais un miko, descendant de Kanshu-no-Kami, le gardien de mon sanctuaire et de mon village. Il avait lutté avec Yokubō-no-Tako pendant mille ans.

Je pourrais faire la même chose. Je voudrais faire la même chose.

J'ai crié, atteignant mon âme avec toute ma fureur et mon chagrin, et je me suis jeté sur Mitsuko-hime. J'ai sauté plus haut qu'il ne devrait être possible, propulsé par la force de mon divin ancêtre. J'ai crié les dix-neuf noms des yokai.

Et scellé son esprit dans l'arbre avec mon âme.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

500 ans plus tard...

Chris cligna des yeux. La futanari blonde, qui avait été un garçon il y a seulement quelques heures, gémit en regardant autour d'elle. Elle était de retour dans son corps, échappée de l'âme de Mitsuko. Sa bite était toujours enfouie dans le trou du cul de Miyu, partageant l'espace avec la bite de Yoshiko. Ils avaient baisé le cul de Miyu lorsqu'elle avait été possédée par Mitsuko pour exorciser le fantôme.

Et ça avait marché.

« Nous sommes éliminés ! » Chris haleta de soulagement. "Nous sommes sortis."

"Elle est partie," haleta Miyu. "Je suis libre. Je suis libre."

Puis la peur a frappé Chris. Elle a arraché sa bite du trou du cul de la fille japonaise et a regardé le portail violet. Il brillait toujours contre le mur à l'intersection en T. Sa petite amie était à travers le portail, emmenée dans une autre réalité par le monstre tentaculaire. "Nous devons sauver Lori!"

"Sayuri-chan," haleta Yoshiko sous Miyu. « Cela a-t-il fonctionné ? Je vous ai vu faire l'amour.

...Ça a marché, Yoshiko-chan... répondit le futa-fantôme, ravi de sa voix. Chris l'entendit dans ses pensées comme si cela venait de toutes les directions.

"Alors nous pouvons sauver Lori." La tête de Chris pivota pour faire face au portail. Il était toujours ouvert, brillant de l'énergie violette. Ils étaient sur le point de traverser et de sauver Lori du démon tentacule lorsque Miyu, possédé par un fantôme, les avait attaqués. Les a retardés.

"Oui," acquiesça Yoshiko.

... Mitsuko-chan et moi sommes prêts à vous aider...

"Chan," sourit Yoshiko en se tortillant sous Miyu. La futa à moitié japonaise était aussi plantureuse que Chris, ses yeux ronds et bleus écarquillés d'excitation. « C'est tellement merveilleux. Je suis content que vous soyez heureux tous les deux.

...Très heureux...

« Communiquez-vous avec les fantômes ? haleta Miyu alors qu'elle se levait, le sperme sortant de son trou du cul.

Yoshiko hocha la tête.

Chris se précipita vers le portail. "Allons-y. Lori est là-dedans. Cette chose la baise à mort.

Les yeux de Miyu s'agrandirent. « Est-ce un portail vers Yomi ? »

"Oui!" Chris hocha la tête avec impatience. « Allez, Miyu, tu es une miko comme Sayuri. Nous avons aussi besoin de votre aide.

« Mais… » Miyu frissonna, son corps pâle tremblant. Elle était petite, ses seins petits, un gros buisson noir cachant sa chatte. Elle a remonté ses lunettes. « Nous n'aurons aucune chance contre un yokai dans son royaume. Nous devons attendre qu'il apparaisse dans notre réalité.

"Pendant qu'il baise Lori à mort!" La colère éclata de Chris. Elle ne laisserait pas sa petite amie se faire tuer. Elle a imaginé le visage souriant et vibrant de Lori encadré par ses cheveux de feu. "Putain ça ! Allons-y."

"Oui," acquiesça Yoshiko.

"Ce n'est pas sage", a déclaré Miyu. "Hangetsu m'a envoyé ici pour m'occuper de Yokubō-no-Tako, mais elle n'avait pas l'intention que je meure."

La baguette de Miyu, avec une seule chaîne faite de diamants en papier, s'éleva dans les airs. ... J'irai avec toi, Chris-chan. Mitsuko aussi...

"Deux demoiselles du sanctuaire et une est un fantôme, Miyu," dit Yoshiko, saisissant l'ofuda mis au rebut, un morceau de papier de riz rectangulaire plié avec des caractères japonais peints à grands coups de pinceau. "Nous pouvons le faire."

... Je le comprends... une nouvelle voix parla—Mitsuko. ... Miyu-chan, je suis tellement désolé de te posséder. Mais j'ai passé cinq cents ans piégé avec ça. Je connais ses faiblesses...

... Et je connais ses dix-neuf noms... ajouta Sayuri.

"C'est... un avantage," admit Miyu en prenant l'ofuda. "Et le sceau que Hangetsu m'a donné est puissant."

... C'est Hangetsu qui t'a envoyé ?... Sayuri avait l'air choquée.

« Elle a commis une erreur il y a cinq cents ans. Elle était responsable de la mort de Kanshu-no-Kami et du yokai s'échappant de son temple. Elle le cherche depuis cinq cents ans. Il y a un mois, un oracle a prédit qu'il s'échapperait dans les terres de l'autre côté de la mer, près de la baie de brouillard et des arbres majestueux. Alors je suis venu, prêt à l'arrêter quand il s'est échappé et à le sceller pour de bon.

"Alors allons-y," dit Chris, impatient.

...Le yokai sera fort. Nous devons l'affaiblir... dit Mitsuko.

"Comment?"

La chaîne de diamants en papier s'enflamma de blanc alors qu'elle fouettait l'air et frappait Yoshiko. La futanari aux gros seins haleta, trébuchant en arrière, ses seins nus rebondissant devant elle. Ils ondulaient et giflaient ensemble, ses mamelons durs et sombres.

"Sayuri-chan," haleta-t-elle.

"Qu'est-ce que tu viens de lui faire, yūrei?" demanda Miyu, les yeux écarquillés derrière ses lunettes.

...Je lui ai transmis mon essence divine... répondit Sayuri. ... Je suis un miko comme toi, Miyu-chan. Je suis un descendant de Kanshu-no-Kami, un ennemi des yokai...

La baguette jaillit et frappa Chris. La lumière blanche l'envahit. L'énergie a parcouru son corps, se terminant à ses mamelons, sa chatte et sa bite douloureuse. Ses orteils se recroquevillèrent alors qu'elle trébuchait en arrière, une vague de désir la traversant. Elle a eu du mal à garder son équilibre et...

Tombé à travers le portail dans les ténèbres.

Chris haleta alors qu'elle dégringolait dans un vide de néant. Il s'est pressé autour d'elle. Elle avait si froid. Tellement perdu. Elle ne trouverait jamais son chemin. Elle serait coincée ici pour toujours, coincée entre la vie et la mort pour—

Elle a atterri sur son cul sur un rocher mouillé. La vapeur montait autour d'elle. C'était lourd, chaud. L'eau éclabousse, ondule. Les femmes haletaient, gémissaient. Une lumière violette sortait de la piscine, se répandant à travers la grotte. Le monstre gisait au centre de l'eau, tenant trois silhouettes en l'air. Mme Lindon haleta et gémit, ses cheveux bruns volant autour de son visage alors que des tentacules pompaient dans et hors de son trou du cul et de sa chatte, son jus coulant jusqu'à la bouche ouverte du monstre tentaculaire.

« KAÏ ! » ça beuglait. « AMAI KAI ! HAMAGURI ! »

Chris frissonna. La deuxième figure était Kat, transformée en futanari par la fille-bite de Yoshiko. Une chatte tentaculaire pompait de haut en bas sa queue tandis que deux autres tentacules lui baisaient la chatte et le trou du cul. Son visage se tordit alors qu'elle hurlait de ravissement.

La troisième silhouette pendait molle, ses yeux papillonnant. Le jus de chatte coulait de sa chatte alors que les tentacules alésaient ses trous, drainant de plus en plus de sa vie hors d'elle. Chris a repris pied en criant le nom de sa petite amie.

"Lorie !"

Il résonnait dans la grotte. Chris serra le poing, fixant sa petite amie dans les griffes des monstres du tentacule. Elle sauverait Lori. Elle ne laisserait pas sa petite amie finir comme Mariah. La fille noire était allongée sur le bord de la piscine, inconsciente, ses jambes collées au sol par de la crasse violette, ses seins nus montant et descendant.

Elle était proche de la mort. Et Lori la rejoindrait. Le monstre drainerait la vie des quatre.

« FUTANARI ! »

L'eau a éclaboussé. Des tentacules ont surgi vers Chris, le monstre avide de sa chatte et de sa bite. Il se régalait de fluides sexuels. Avec un juron, Chris plongea au sol pour esquiver les tentacules. Son épaule lui faisait mal alors qu'elle roulait sur le sol, le premier tentacule se déversant devant elle et...

Slime éclaboussa sa peau.

Le plaisir envahit son corps. Elle reprit pied, gémissant, luttant contre l'envie de se jeter sur les tentacules. Elle voulait le même plaisir que Kat a éprouvé, un tentacule de chatte glissant sur sa queue, deux queues de tentacule baisant sa chatte et son trou du cul. Mais elle résisterait. Elle ne céderait pas.

"Je vais te libérer, Lori," cria Chris, s'élançant en avant et—

Des tentacules enroulées autour de son corps. Ils se tordaient, couverts de bave aphrodisiaque. La luxure brûlait dans sa chair alors que le monstre la soulevait dans les airs. Des appendices s'enroulaient autour de ses seins, les serrant, les extrémités frottant sur ses mamelons.

« CHICHI ! »

"Putain," gémit Chris alors que la chatte tentaculaire glissait le long de sa bite, enveloppant sa futa-bite d'un plaisir palpitant, palpitant et tordu.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

"Oh, non," haleta Yoshiko alors que Chris tombait à travers le portail. "Nous devons passer."

...Oui!... cria Mitsuko. ...Nous devons sceller le yokai...

... Cela ne ruinera pas plus de vies... Sayuri-chan était d'accord.

"Allons-y, Miyu," cria Yoshiko, courant vers le portail. Ses gros seins rebondissaient. "Aidez nous."

"C'est de la folie", a déclaré Miyu, mais ses pieds nus claquaient sur le sol du couloir.

Yoshiko s'est jetée dans le portail, laissant derrière elle les couloirs de son collège privé, Redwood Academy. Elle haleta en entrant dans le vide sombre. Pendant une éternité qui ne dura que des battements de cœur, elle craignit d'être piégée et...

Elle atterrit sur la pierre mouillée, en trébuchant. Devant elle, Chris gémit, soulevé dans les airs par le monstre tentaculaire, rejoignant Kat, Mme Lindon et Lori en se tordant avec le monstre. Le cœur de Yoshiko se serra alors qu'elle le regardait.

« FUTANARI ! » hurla-t-il dans une telle joie alors que ses yeux la fixaient. Les tentacules bondirent.

"Oh, non," haleta Yoshiko.

Et puis Miyu, franchissant le portail, tomba sur Yoshiko. Elle trébucha et tomba en avant droit dans les tentacules. La luxure la traversa alors que les appendices se tordant s'enroulaient autour de son corps. Les extrémités de succion s'accrochaient à ses mamelons, ses seins pressés en monticules bombés. Elle gémit, soulevée dans les airs, ses orteils se recroquevillant.

Elle essaya de lutter contre le plaisir. Sayuri lui avait fait quelque chose. N'était-ce pas censé la protéger des convoitises ? La laisser combattre le monstre ? Mais le plaisir déferla dans sa chair. Son corps entier picotait alors que le monstre la soulevait sur son corps, ses tentacules s'enfonçant dans sa chatte.

"Oui," hurla-t-elle alors que le coq tentaculaire pénétrait et sortait de sa chatte. Sa bite de fille palpitait et se balançait dans les airs, du précum dégoulinant du bout alors que le monstre lui baisait la chatte si fort, si vite.

Un plaisir frissonnant la parcourut. Sa tête recula. Elle gémit et haleta, sa chatte se serrant et se serrant sur la bite en poussée. Une seconde frotta son trou du cul. Un ravissement brûlant la traversa alors qu'il s'enfonçait dans ses entrailles.

L'extase traversa son corps. Sa chatte se serra si fort. Ses orteils se recourbèrent et ses bras se contractèrent. En dessous, des lumières blanches ont clignoté alors que Sayuri et Miyu luttaient contre d'autres tentacules qui les cherchaient au portail. Yoshiko était vaguement consciente de la baguette fouettant sa chaîne, repoussant les tentacules tandis que Miyu utilisait son morceau de papier comme bouclier.

Tout ce qui importait à Yoshiko était d'être baisée.

"Lori," gémit Chris à proximité. Le futanari échangé entre les sexes saisit les épaules de Lori. La secouant. "Oh, Lori, ça baise ma bite et ma chatte."

« Chris... ? » Les mots de Lori étaient mal articulés. "Oh, Chris, oui."

Le couple s'embrassa pendant que les tentacules les baisaient. Yoshiko trembla de joie alors qu'elle se balançait au-dessus de sa tête. Les tentacules se sont enfoncés si vite et si fort dans sa chatte. Ils l'ont stimulée, tirant du plaisir jusqu'au bout de sa bite.

"C'EST À DIRE!" beugla le monstre alors que plus de lumière clignotait.

La bite de la fille de Yoshiko faisait mal et palpitait. Elle l'attrapa, le caressant avec ses mains aussi vite qu'elle le put. Le plaisir l'envahit. Sa chatte et son trou du cul se resserrèrent sur les queues tentaculaires. Sa bite palpitait, dégoulinant de liquide pré-éjaculatoire dans la bouche du monstre.

Chaque goutte brillait d'un éclat opalescent, déconcertant Yoshiko pendant des instants.

...Ça marche, Miyu-chan... Cria Sayuri. ...Travaillez vers la droite...

"Oui," dit Miyu.

"Oh, Miyu," gémit Yoshiko. « Il faut vivre ça. C'est le meilleur. C'est baiser mon trou du cul et ma chatte si fort. Je vais jouir !

"Bien," gémit Miyu. "Sperme! Toi aussi Chris !"

Des éclairs de lumière blanche traversèrent la grotte alors que Yoshiko se tordait. Les tentacules ondulantes la rapprochaient de Kat, sa brute. La fille punk se tordait et haletait, ses seins tremblaient, sa bouche grande ouverte.

"Pas juste," haleta Yoshiko, sa main libre tendant la main pour saisir le tentacule baisant de haut en bas la chatte de Kat. « J'ai une bite aussi, yokai ! Pourquoi tu ne baises pas le mien ? Ne baise pas la sienne ! C'est une garce !

"J'étais une telle garce", gémit Kat, son corps tremblant. « Yoshiko, tu es là. Oh oui. C'est génial!"

"Ça l'est," haleta Yoshiko, son orgasme enflant. Sa bite palpitait dans sa main caressante tandis que sa chatte et son trou du cul brûlaient à cause de la merveilleuse friction des tentacules qui poussaient. Celui dans sa chatte était plus épais, étirant sa chatte ouverte si largement. Cela a provoqué des contractions et des spasmes dans son corps. "Et tu es toujours une garce."

"Désolé," gémit Kat en se tortillant. "Oh, mon Dieu, oui, prends mon sperme. Bois-le! Il a besoin de tout notre sperme.

"Oui!" Yoshiko branla sa bite aussi vite qu'elle le pouvait, sa bite visant la bouche béante sous elle. D'autres gouttes de son liquide opalescent pleuvaient. Il y avait un éclat scintillant de nacre sur les gouttelettes.

"Jolie", gémit Yoshiko, caressant sa bite si fort, la pression augmentant et augmentant.

Les mains de Kat saisirent le visage de Yoshiko et posèrent ses lèvres sur celles de Yoshiko. Ses yeux bleus s'écarquillèrent alors qu'une nouvelle chaleur la traversait. Elle gémit dans la bouche de sa brute, leurs langues dansant. Sa chatte se serra fort sur le coq poussant. Son trou du cul se tordait autour de l'autre.

Du sperme brillant jaillit de sa bite. Il brillait d'une lumière nacrée alors qu'il se dirigeait droit vers la bouche ouverte du monstre. Le ravissement brûlait à travers Yoshiko. Elle frissonna et gémit dans le baiser de Kat, sa main libre serrant la poitrine de sa brute. Son corps se débattit alors que l'extase bouillonnait dans son esprit.

Chaque éruption de sa queue tirait de plus en plus de bonheur à travers son corps. Elle a eu des spasmes.

"C'EST À DIRE!" rugit le monstre. Il se tordait, ses gémissements remplis de douleur. Il ferma la bouche, le sperme de Yoshiko éclaboussant sa chair violette et caoutchouteuse.

Et fumé.

"Merde!" Chris gémit à proximité. "Je jouis, Lori!"

"Merveilleux!" ronronna la rousse.

Le rugissement du monstre résonna dans la grotte. Il a arraché sa chatte tentaculaire de la bite de Chris. De la fumée s'échappait de l'ouverture charnue de la chatte-tentacules, le sperme de Chris grésillant le monstre. Yoshiko se fichait de ce qui se passait. Elle jouissait... Elle continuait à embrasser Kat de plus en plus fort, leurs langues se disputant.

Un tel ravissement la traversa.

"Maintenant, Sayuri-san !" cria Miyu.

...Je suis un étudiant de la Danse Divine, je suis l'incarnation du Sacré Kami. Je suis le champion de Kanshu-no-Kami, béni en son nom le jour de ma naissance. Ma mère avant moi a dansé le Kagura pour te garder lié, tout comme sa mère et la sienne. Et ma fille aussi ! Le sang de Kanshu coule dans mes veines...

...Tu ne peux pas te tenir devant moi Nightwater !...

Alors que Yoshiko se débattait, une lumière blanche brillait dans l'air vide. Une figure est apparue au milieu, soulignée par le rayonnement, espace négatif à l'intérieur d'un blanc pur. La silhouette dansait, tournait, chantait d'un ton sonore tandis que la baguette tournait autour d'elle.

... Par la force sacrée de Kanshu-no-Kami, la puissance de ses membres puissants, la force de sa volonté juste, je te lie, Yokubō-no-Tako. Je vous nomme Tentacules des Profondeurs, l'Obscurité de la Grotte, la Boue de la Passion, l'Eau Nocturne, l'Écume Sombre, Lurker in Dark Waters, Molester of Maidens, Woman Eater, Dévoreur de Passions, Hunger of the Depths, Bottomfeeder, Clam Devourer, Tentacules de Dark Rapture, Octopus of Darkness ! Par vos dix-neuf noms, je vous lie et vous scelle !...

Le monstre rugit. Yoshiko est revenu. Son sperme a éclaboussé sur sa chair alors qu'elle se débattait avec ravissement. Miyu poussa son ofuda vers l'avant, frappant la bête dans son visage caoutchouteux alors que ses tentacules tournoyaient et roulaient. L'énergie traversa la pièce. La lumière blanche autour du fantôme de Sayuri s'enflamma de plus en plus. Le rayonnement engloutit Yoshiko.

Et...

La chaleur l'envahit.

"Yoshiko-chan," murmura une voix douce.

Des mains douces la caressaient. L'eau a éclaboussé.

"Réveille-toi, Yoshiko-chan," murmura une seconde voix.

"C'est fini. Réveille-toi, s'il te plaît, Yoshiko-chan.

Ses yeux s'ouvrirent. Yoshiko gémit, les deux mains glissant le long de son corps, l'une trouvant son sein gauche, le pressant. Deux jeunes filles japonaises la regardaient fixement, les yeux bridés, le visage délicat, comme des poupées, avec une peau olivâtre un peu plus claire que la sienne. Leurs seins étaient petits, les mamelons durs et noirs. L'une avait ses cheveux noirs empilés en monticules bouclés et maintenus en place par un peigne en albâtre.

« Mitsuko ? » Yoshiko gémit. « Sayuri-chan ?

« Oui », sourit Sayuri, l'eau dégoulinant de son corps. La vapeur montait autour d'eux.

"Nous sommes dans les sources chaudes," murmura Yoshiko. « Suis-je tombé dans vos âmes ?

Sayuri secoua la tête. "Lorsque l'énergie de l'exorcisme s'est échappée, cela vous a pris un instant. Tu es toujours à Yomi, juste une autre partie de celui-ci.

"Je ne comprends pas..."

"Sayuri-chan voulait te dire au revoir," dit Mitsuko, sa main serrant la poitrine de Yoshiko. « Et, mon Dieu, quelles grosses poitrines tu as. Est-ce que ça vient de ton sang de gaijin, Yoshiko-chan ?
"Oui." Yoshiko frissonna. "Au revoir?"

Des larmes brûlaient dans les yeux de Sayuri-chan. « J'en ai bien peur. »

Elle se pencha et embrassa Yoshiko sur les lèvres. Confuse, elle soupira dans le baiser, aimant la sensation des lèvres de Sayuri sur les siennes. Sa main se tendit, se faufilant dans l'eau pour trouver le corps du fantôme. Elle effleura une cuisse lisse, la caressant.

Puis Mitsuko se pencha et engloutit le mamelon dur de Yoshiko.

Elle frissonna et gémit dans le baiser de Sayuri, son mamelon palpitant dans la bouche de Mitsuko. Leurs deux mains délicieuses caressaient son ventre et plongeaient sous les eaux. Ils ont saisi le sexe de fille durcissant de Yoshiko.

Delight a parcouru son corps alors que les deux filles lui caressaient la bite. Leurs mains étaient enroulées autour de sa hampe, l'une au-dessus de l'autre, et la caressaient lentement. Sa couronne palpitait à chaque fois qu'ils atteignaient le sommet.

Oh, c'est merveilleux.

Mitsuko a fait tourbillonner sa langue autour du mamelon de Yoshiko entre deux succions dures. Chaque fois que la princesse le faisait, des picotements descendaient dans la chatte de Yoshiko. Sa chatte se resserra alors que ses cuisses se frottaient l'une contre l'autre, une douleur grandissante s'accumulant et s'accumulant en elle.

Et puis les autres mains des fantômes, celles qui n'étaient pas occupées à lui caresser la bite, ont soulevé son cul jusqu'à ce qu'elle flotte à la surface de l'eau. Cela ne ressemblait pas à une flottaison normale où elle pouvait couler à tout moment, mais comme si l'eau la soutenait. C'était impossible, mais ce n'était pas le monde réel.

C'est un rêve. Leur rêve.

Sayuri rompit le baiser. « Mitsuko, tu veux sucer ta première bite ?

"Je pense que oui," dit le fantôme de la princesse, ses yeux devenant faibles, distants. "Lorsque..."

« Cela ne compte pas. Tu n'étais pas toi-même. La main de Sayuri, qui s'est avérée être celle du bas, a secoué la bite de Yoshiko. « Allez, sucons sa bite. Je peux attester que la bite de Yoshiko-chan est merveilleuse.

"Oh, tu as été si méchant aujourd'hui," sourit Mitsuko.

"J'étais. Mes plus sincères excuses de ne pas avoir partagé mon plaisir avec vous. Sayuri inclina la tête, ses longues mèches noires de cheveux soyeux s'étalant sur l'eau. "Je vous offre le premier avant-goût de la délicieuse bite de Yoshiko-chan."

"Mmm, miam," ronronna Mitsuko.

Les deux esprits glissèrent le long de son corps. Yoshiko tremblait, leurs mains caressant son côté alors qu'elle flottait de manière impossible. Elle ferma les yeux, appréciant la vapeur autour d'elle, leurs mains sur elle. Leurs langues léchant sa bite.

"Oh, oui," gémit-elle, frissonnant alors que les langues des deux fantômes grimpaient sur sa queue.

Ils allaient lentement, traînant leurs langues, savourant sa queue. Ils montaient de plus en plus haut sur le long manche de Yoshiko. Et puis ils ont tous les deux atteint sa couronne spongieuse au même moment. Un frisson parcourut son corps alors que leurs langues tourbillonnaient autour de son extrémité.

Et rencontré à son apogée.

Les fantômes s'embrassèrent autour de la couronne de son sexe. Sayuri prit les joues de Mitsuko avec ses mains, leurs yeux fermés alors que leurs lèvres travaillaient ensemble et contre le bout du sexe de Yoshiko. Le plaisir se répandit dans sa hampe et à travers son corps.

Des larmes brûlaient dans les yeux de Yoshiko. C'était si beau. Pendant cinq cents ans, ils avaient été séparés, tenus à l'écart par le terrible monstre. La pauvre Mitsuko est même devenue folle. Mais c'était fini. Ils se sont eus.

"Merci," murmura Yoshiko.

Sayuri rompit le baiser. "Pour quelle raison?"

"Pour m'avoir inclus dans ton amour."

La couleur assombrit les joues de Sayuri tandis que son sourire devenait plus heureux. "Merci de m'avoir aidé à la sauver, Yoshiko-chan. Vous aurez mes remerciements éternels et mon amitié.

"Merci," souffla la princesse, sa main agrippant toujours la hampe de Yoshiko. Puis elle le fit glisser vers le haut en serrant fort. Une bulle de liquide pré-éjaculatoire est apparue au bout. La princesse l'a léché. "Mmm, acceptez nos remerciements."

"Oui," grogna Yoshiko alors que la princesse léchait à nouveau.

La langue de Sayuri rejoignit Mitsuko, la paire lapant au liquide pré-éjaculatoire bouillonnant du futa-bite de Yoshiko. La fille aux gros seins frissonna, ses seins se trémoussant au-dessus de l'eau. Ses orteils se recourbèrent. Le plaisir la traversa tandis que les fantômes léchaient et frottaient sa queue.

Puis Mitsuko engloutit la couronne, ses joues se creusant pendant qu'elle suçait.

"C'est ça," ronronna Sayuri. « C'est comme sucer un mamelon très gros. Mettez-y tous vos efforts. Et n'oubliez pas de passer votre langue autour de la couronne.

"Elle n'en a pas", haleta Yoshiko, frissonnant alors que la langue de la princesse tourbillonnait autour de son bout. "Oh, Mitsuko-hime, c'est incroyable."

La princesse sourit autour de la bite de Yoshiko, sa bouche bougeant de plus en plus bas, en prenant plus. Sa main caressa la base. La futanari plantureuse gémit, les mains saisissant ses propres seins. Elle serra ses monticules moelleux alors que la pression gonflait au fond de sa chatte.

La tête de Sayuri disparut sous l'eau. Elle bougea puis refit surface, écartant les jambes de Yoshiko, exposant sa chatte. Le futa-fantôme lécha et se blottit contre la chatte de Yoshiko, glissant sa langue à travers ses plis chauds, tirant du plaisir à travers son corps.

L'eau éclaboussa alors que Yoshiko se tordait. Ses fesses se serrèrent et ses orteils se recroquevillèrent. Mitsuko suçait si fort et Sayuri léchait avec tant de ferveur. Son dos s'arqua alors que les deux fantômes aimaient sa chatte et sa queue. La tête de Mitsuko hocha la tête, gémissant alors qu'elle aimait faire sa première pipe.

Et Sayuri adorait dévorer la chatte de Yoshiko.

"Oh, c'est tellement bon," ronronna Yoshiko, le plaisir grandissant en elle. "Oh, juste ce dont j'avais besoin. MMM Oui. Oh, lèche-moi. Dévore-moi. Fais-moi exploser.

"Uh-huh," gémit Sayuri. "Oh, tu as si bon goût, Yoshiko-chan. Sperme dans la bouche de Mitsuko. Laissez-la goûter pour la première fois au sperme de fille.

"C'est merveilleux!" gémit Yoshiko, sa chatte se serrant tandis que la langue de Sayuri sondait profondément. « Oh, mon dieu, oui. Je vais jouir si fort.

La pression s'est installée au plus profond de sa chatte. Il a surgi, cherchant une faiblesse pour exploser. Il trouva sa queue, pressant le manche vers son extrémité. Sayuri lécha plus vite, chaque coup augmentant la pression tandis que les succions de Mitsuko la rapprochaient de plus en plus de l'éruption.

La langue de Sayuri voleta entre ses plis. Yoshiko gémit, les yeux fermés alors que le plaisir montait et montait. Mitsuko tordit la tête, déplaçant le bout sensible de la bite de Yoshiko autour de l'intérieur de sa bouche. La sensation a abattu sa bite, rejoignant le bonheur baratté par la langue de Sayuri.

"Oui!"

Yoshiko a explosé.

Son sperme a bondi jusqu'à sa bite et a éclaté dans la bouche de Mitsuko. La princesse haleta sous le choc, ses yeux bridés s'écarquillant lorsque le premier jet de sperme de fille s'écrasa contre le fond de sa gorge et tourbillonna dans sa bouche. La chatte de Yoshiko se serrait à chaque éruption, serrant la langue de sondage de Sayuri. Le plaisir déferla si fort en elle.

Elle s'est débattue, le ravissement inondant de sa chatte et tirant de sa bite. Elle gémissait à chaque éruption. Ses doigts se serraient fort sur ses seins alors qu'elle se débattait, flottant sur l'eau. Son cul se serra, ses hanches s'agitant, poussant sa queue éjaculante à l'arrière de la bouche de Mitsuko.

« Oui, oui, oui, merveilleux fantômes ! Je l'aime! Oh, Sayuri-chan ! Mitsuko-hime ! Merveilleux!"

Le dernier souffle parcourut son corps. Sa bite a giclé la dernière fois. Les spasmes de sa chatte sont morts. Elle gémit, se détendant dans l'eau chaude, les bras tombant à ses côtés. Mitsuko retira sa bouche de la bite de Yoshiko, saisit le visage de Sayuri. La paire s'est embrassée, partageant du sperme et du jus de chatte, leurs langues dansant alors que Yoshiko dérivait sur le ravissement.

"Merveilleux," gémit Mitsuko, rompant le baiser. "Oh, j'ai hâte de te sucer la bite, Sayuri."
"Mmm, je ne peux pas attendre non plus."

"Mais nous devons lui offrir un dernier cadeau", a déclaré Mitsuko en caressant la bite encore dure de Yoshiko. "Un avant-goût de chatte royale."

"J'ai déjà goûté", gémit Yoshiko, se souvenant du moment où elle est tombée dans l'âme de Sayuri et a baisé la mémoire de Mitsuko. J'ai même pris ta cerise une fois.

Mitsuko cligna des yeux à cela. « C'était quand j'étais en colère ?

"Trop long à expliquer," grogna Yoshiko. "Mais, oui, j'aimerais faire l'expérience de ta chatte royale."
Mitsuko est sortie de l'eau comme si elle était dans un ascenseur. Elle se tenait à la surface de la source chaude fumante, puis s'est abaissée, à cheval sur la taille de Yoshiko. Le futanari gémit alors que Sayuri levait sa bite et l'apportait à la chatte de la princesse.

"Profitez, Yoshiko-chan," dit Sayuri, guidant Yoshiko vers la chatte de Mitsuko.

"Je le ferai", gémit Yoshiko alors que la chatte chaude et serrée glissait le long de sa hampe. Ses yeux s'écarquillèrent au plaisir engloutissant sa bite. C'était intense, autour d'elle. Cela la fit frissonner et se tortiller. Sa bite de fille palpitait alors que de plus en plus de la chatte de la princesse avalait sa bite.

Jusqu'à ce que Mitsuko, frissonnant de joie, touche le fond. Elle passa ses mains sur ses petits seins, les prenant en coupe alors qu'elle gémissait de plaisir. Elle bougea, glissant la queue du futanari dans sa chatte. Un sourire grandit sur ses lèvres.

"Oh, c'est aussi merveilleux que ta bite, Sayuri."

"Je suis content qu'elle te satisfasse," ronronna Sayuri. Elle étreignit Mitsuko par derrière, les mains tendues autour, caressant le ventre de la princesse.

Au même moment, le futa-cock de Sayuri pressa la chatte de Yoshiko. Elle gémit à nouveau, cette fois parce que sa chatte était remplie de bite chaude. Sa bite palpitait dans la chatte de Mitsuko alors que de plus en plus de l'arbre du futa-fantôme glissait dans ses profondeurs.

"Oui," grogna Yoshiko quand Sayuri toucha le fond de sa chatte. "Oh, ce sera merveilleux !"

"Oui!" acquiesça Sayuri. « Tu es tellement merveilleuse, Sayuri. Sa chatte est aussi incroyable que la tienne, Mitsuko.

"Bien," grogna Mitsuko. "Profite d'elle, mon amour. Je sais que je le ferai.

Sayuri, souriant par-dessus les épaules de Mitsuko, retira sa bite et la claqua. Comme elle l'a fait, Mitsuko a soulevé la bite de la fille de Yoshiko, puis a glissé vers le bas. Le plaisir a couru à travers le futanari aux gros seins. Sa bite et sa chatte brûlaient de friction alors que les deux fantômes sexy appréciaient son corps.

Ses gros seins rebondissaient et se trémoussaient alors qu'elle était chevauchée et baisée. Sa bite palpitait dans la chatte de Mitsuko et sa chatte se resserrait sur la bite poussée de Sayuri. Le plaisir grondait en elle dans la foulée de ses derniers orgasmes.

"Je suis très chanceux!" Yoshiko gémit. "Merci, Sayuri, de me hanter !"

"Oui, oui, oui," gémit Mitsuko en accord, chevauchant Yoshiko de plus en plus vite. Ses mains pressaient ses petits seins. Un instant plus tard, les mains de Sayuri rejoignirent celles de Mitsuko. Les deux fantômes ont tâtonné les seins de la princesse, pinçant ses mamelons.

Ce qui a poussé sa chatte à se serrer plus fort sur la bite de Yoshiko.

L'eau éclaboussa alors que Yoshiko tremblait. Sayuri a enfoncé sa bite de fille profondément dans la chatte du futanari aux gros seins. Une friction chaude brûlait dans sa gaine, tirant un ravissement jusqu'au bout de sa bite enfouie dans la chatte humide. La princesse tordit ses hanches, ondulant, remuant la bite de la fille de Yoshiko par ravissement. Bliss a descendu sa bite dans sa chatte.

Les deux sensations allaient et venaient entre sa chatte et sa queue. Et quand ils passaient, des étincelles jaillissaient au plus profond de son corps. Yoshiko gémit, le plaisir grandissant alors que les deux fantômes sexy appréciaient son corps. Ils l'ont baisée fort, vite, enfonçant leurs bites encore et encore dans ses profondeurs. C'était incroyable.

Prodigieux.

Elle ne voulait pas que ça s'arrête. Elle ne voulait pas qu'ils finissent de la baiser. Elle voulait que ce délice continue pour toujours et à jamais. Elle a toujours voulu que le ravissement la traverse. Elle voulait se tordre dans leur paradis avec ces deux merveilleux esprits.

Mais qu'en est-il de Chris et Lori ? Elle pensa à ses deux meilleures amies, l'une avait tellement changé. Elle était si proche d'eux deux. Elle était leur amante maintenant. Et il y en avait d'autres. Mme Lindon, sa prof lesbienne pour qui elle avait le béguin, et même Kat. L'intimidateur qui avait tourmenté Yoshiko parce qu'elle avait peur de son attirance, de son amour. Quel con stupide. Nous aurions pu nous amuser tellement si elle avait été juste honnête.

"Oui, oui, oui," gémit Yoshiko, écartant les pensées de ses amis. Pour l'instant, elle vivrait dans l'instant présent, profiterait des fantômes aussi longtemps qu'elle le pourrait. "Vous êtes tous les deux tellement incroyables."

« Et ta bite ! Mitsuko gémit. "Oh oui. Il remue mon chaudron jusqu'à obtenir une mousse bouillante. Est-ce que tu le sens? À quel point j'ai chaud ? »

"Tu brûles," gémis-je, me tortillant, ma chatte se serrant si fort sur la bite battante de Sayuri.

"Et ta chatte aussi, Yoshiko-chan," haleta Sayuri. "Oh, ma fille-bite veut éclater."

"Oui, oui, assaisonnez son chaudron avec votre graine salée", haleta Mitsuko, ondulant son corps, sa tête se tordant en arrière.

Les deux fantômes s'embrassèrent par-dessus l'épaule de Mitsuko. La princesse a claqué la bite de Yoshiko. Elle gémit dans le baiser, sa chatte tremblant. Cumming. Le futanari aux gros seins haleta de joie, sa queue massée par sa chatte tordue.

Sayuri a martelé plus vite tandis que Mitsuko s'enfonçait dans le puits de Yoshiko. La princesse convulsa, son orgasme brûlant à travers elle tandis que sa chatte traitait la bite de fille de Yoshiko. Elle avait hâte que son propre chaudron soit arrosé.

Et puis du sperme chaud a jailli dans la chatte de Yoshiko. Sayuri a claqué sa bite dans les profondeurs de Yoshiko, déchargeant explosion après explosion de sperme délicieux. La chaleur traversa Yoshiko. Sa chatte se serra si fort sur la bite en éruption, sa bite douloureuse dans la chatte spasmodique de Mitsuko.

"Tu es tellement incroyable!" Yoshiko est venu alors qu'elle jouissait.

Une puissante extase envahit son corps. Cela s'est écrasé dans son esprit. Des étoiles éclatèrent dans sa vision. Les ténèbres brouillèrent sa vue jusqu'aux piqûres d'épingle alors qu'elle se débattait dans l'eau. Le ravissement la traversa – les cadeaux des deux fantômes.

Sa chatte traite la bite de Sayuri de tout son sperme. Sa bite a éclaté dans la chatte de Mitsuko, inondant son chaudron de sperme de fille salé. Le plaisir l'envahit. Elle le tenait pendant que les deux fantômes gémissaient leur joie. Le plaisir se répercutait encore et encore en elle. Elle a dérivé, l'obscurité l'engloutissant.

Et puis elle sentit deux lèvres s'embrasser sur son visage. “Goodbye, Yoshiko-chan,” whispered Sayuri.

“Thank you so much,” Mitsuko added. “You are wonderful, Yoshiko-chan.”

“We will think of you.”

“I won't forget you!” Yoshiko said, grief tinging her pleasure.

“I hope your life is long and happy, Yoshiko-chan,” Sayuri said, her voice so faint.

And then Yoshiko's eyes opened. She burned with lust. Slime covered her flesh. She lay in a tangle of bodies on the hallway floor of her college. Lori, Chris, Ms. Lindon, Kat, Miyu, and Mariah sprawled around her, all covered in the yokai's aphrodisiac slime.

Tears fell down Yoshiko's cheeks. She knew Sayuri and Mitsuko were gone, their souls happy in their own private heaven.

And then the lust consumed her and her lips found her best friend. She kissed Lori hard, red hair falling about her face.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Lori shivered, lusts surging through her. She didn't know what was going on. She didn't care. She was sandwiched between the two people she cared about most, their slippery bodies sliding against hers. Chris was behind Lori, the blonde's large breasts pressing into her back. Chris was still a girl. Still a futa.

A huge cock prodded Lori's ass.

Yoshiko kissed Lori hard, their tits pressed together, Lori's small compared to Yoshiko's big breasts. The half-Japanese futanari's cock rubbed at Lori's stomach, making her pussy clench and tingle in delight.

She hardly missed having a girl-cock. But she was glad Chris and Yoshiko had theirs.

“You're alive,” Chris groaned, nuzzling at Lori's neck. “You're alive. We saved you.”

Lori broke the kiss. “Yes, yes, yes, you came for me, Chris.”

“I came, too,” Yoshiko groaned. “And Sayuri-chan helped. She enchanted us.”

“Burned the bastard,” Chris groaned, her hands sliding around, finding Lori's breasts. “Oh, Lori, you're safe.”

“Safe,” Lori moaned, twisting her head. “Love you,” she purred before she kissed her futanari girlfriend over the shoulder.

Their tongues danced. Her body squirmed, rubbing her ass against Chris's cock, savoring the blonde's hard nipples in her back. Chris's dick slipped between her butt-cheeks. Groaning, the blonde fucked her hips, sliding her girl-cock up and down through Lori's crack.

Mmm, she's so horny. Aimer.

Yoshiko nibbled on Lori's neck and ear. She purred in delight as her tongue sent ripples through Lori's body. The redhead's nipples throbbed and her pussy clenched. She squirmed, aching to be filled again. By something better than a tentacle-cock.

Her hands stroked down Yoshiko's body, reaching for her girl-dick. She grasped it, stroking it, and sliding it lower. Her butt-cheeks clenched on Chris's thrusting cock as she pressed Yoshiko's futa-dick against the folds of her pussy.

“Yes, yes, yes,” Yoshiko moaned. “Oh, Lori, I love your pussy.”

Chris broke the kiss. “Fuck her,” she groaned. “Let's fuck her together. I know Lori will love it.”

“Oh, Chris,” Lori shuddered. “I love you so much.”

“I love you, too,” she answered, her blue eyes shining. She squeezed Lori's breasts. “I was so scared when it took you.”

“But you came for me. My heroine.” Lori kissed Chris again as Yoshiko's cock slammed into her pussy.

“I came, too,” moaned Yoshiko, her voice throaty with pleasure as her girl-dick buried into Lori's snatch.

Lori broke the kiss, moaning, “Yes, you did. You're such a great best friend, Yoshiko.”

Lori kissed Yoshiko, her pussy clenching down on the busty futanari's thrusting cock. Behind Lori, Chris shifted her hips, drawing them back. Her girl-dick slid through Lori's butt-crack until the tip prodded at her asshole.

She groaned into Yoshiko's lips as Chris's cock rammed into her asshole, precum and the tentacle monster's aphrodisiac slime lubing the way.

Oui! burst through Lori's thoughts. Both of them in me. This is wonderful.

Her asshole and pussy clenched on both thrusting cocks. She lay sandwiched between them. She writhed and groaned, twitching and undulating as their thick cocks fucked in and out of her pussy. Her eyes rolled back into her head as the pleasure burned so hot through her body. She trembled, nipples aching.

Pleasure growing.

She kissed Yoshiko so hard as they pounded her. Lori writhed her hips, working her holes up and down both their cocks. The two futas fucked her hard, their dicks slamming in and out of her holes at different rhythms. Sometimes, they thrust in together. At other times one pumped her cock in as the other drew it out.

Lori didn't care. She just loved the pleasure. It burned hot through her. The friction bringing her closer and closer to her orgasm. She moaned into Yoshiko's kiss, their tongues dueling. Chris's fingers pinched and rolled her nipples, adding more and more pleasure to the rapture burning through her.

“Yes, yes, yes,” groaned Chris. “Oh, I love fucking your asshole. And I can feel Yoshiko through you. God, this is hot.”

Lori shuddered, clenching down with both her holes.

Around them, the others fucked, two. Mariah moaned; the Black girl fucked hard by Kat. Ms. Lindon was on her hands and knees, her breasts swaying as Miyu pounded the teacher hard from behind, savoring the exchange student's girl-cock.

Lori broke the kiss, moaning, “Oh, my god, this is too much! Two futanari cocks in me! I'm going to explode. This is amazing!”

“Yes,” Yoshiko gasped. “Chris, let's flood her. Let's give your girlfriend all the girl-jizz she wants.”

“And I want sooooo much,” Lori moaned, the friction bringing her closer and closer to erupting.

“Yes,” grunted Chris, her hips thrusting faster and faster. The blonde reamed deep into Lori's asshole. Her bowels burned, the heat rushing to her pussy.

Which ached from Yoshiko's hard thrusts.

Lori trembled, her face twisting with pleasure. And then she exploded. Her pussy and asshole writhed about her lover's thrusting cocks. She groaned and spasmed. Her eyes rolled back into her head. She groaned through her clenched teeth. The pleasure shot through her. It burned so wonderfully through her body.

Elle a adoré. She never wanted it to end. She wanted to hold onto this rapture for as long as she could. It was stupendous. Incroyable. Puissant.

Her body twitched and spasmed. Her holes massaged their cocks. “Yes, yes, yes,” exploded from her lips. “Keep fucking me!”

“Keep cumming,” Chris moaned. “Your ass... Damn, Lori!”

“Her pussy's amazing,” Yoshiko panted, her blue eyes wide with joy.

Their dicks pumped and thrust. The friction kept her cumming, gasping. The pleasure rushed over and over through her. Her eyes rolled back into her head. She screamed out in rapture. Stars burst before her eyes.

“Cum in me!” she howled, her orgasm carrying to higher and higher heights.

“Yes,” Chris grunted. “Lori!”

“So good!” panted Yoshiko.

The two futanari thrust their dicks into Lori's depths and exploded. Hot cum spurted into her holes. Her pussy and asshole bathed in girl-spunk. Lori thrashed and moaned. Her spasming cunt and bowels milked their cocks. She savored every drop flooding into her body, heaving between her girlfriend and best friend.

“I'm so lucky to have you!” she screamed as her pleasure peaked, tears of joys burning her eyes.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Chris came hard into her girlfriend's asshole. The cum boiled out of her futa-cock. She shivered, loving it, holding Lori tight. She felt Yoshiko's dick throbbing through the membranes of flesh separating them. They had both flooded Lori's holes.

And the redhead loved it.

“Goddamn, that was good,” Chris groaned, her dick still hard. She still had to fuck. She pulled her cock out of Lori's asshole and rolled onto her back. Her large tits bounced and heaved as she struggled to catch her breath.

The other group fucking and writing broke apart. Mariah scrambled across her hands and knees, her ebony skin painted with Miyu's or Kat's girl-jizz. The African-American girl reached Chris, her eyes cloudy with lusts.

“Hi, I'm Mariah,” she moaned. “Oh, god, there's another one of you futanari.”

“Yeah, I know you,” Chris groaned. “It's me, Chris.”

Mariah blinked as she grabbed the futanari's cock. She cocked her head. “Holy shit, Chris, you're a girl! Or a futa-girl or whatever. What happened to you?”

“It's been a crazy day.”

Mariah nodded her head, a naughty grin on her lips. Then she leaned down and licked at Chris's cock, tasting Lori's asshole. Chris groaned as her art partner's tongue climbed higher and higher up her shaft until she reached the pink, throbbing tip. She swirled around it.

“Ooh, ass. That's so nasty but I love it.” Mariah's dark eyes flicked up to Chris, twinkling, then she swallowed the tip of the blonde futanari's dick.

“Oh, fuck, Mariah!” Pleasure shot down Chris's shaft as the Black girl sucked hard, cleaning Lori's ass from the tip. “That's good. Oh, damn.”

Lori knelt next to Chris. “You naughty slut. I knew it! You wanted to get Mariah's mouth on your dick! That's why she was your art project partner!”

"Quoi?" Chris gasped, twinges of panic crashing into her lust. “No, no.”

Lori's flushed face broke into a grin. “Just fucking with you. I know you weren't. You love me.”

"Je fais."

“And I have a pussy full of cum,” she purred.

Chris licked her mouth, all the invitation her redheaded girlfriend needed. Lori through her thigh over Chris's head, turned, and straddled him. A large glob of Yoshiko's girl-jizz fell out of Lori's pussy, splattering on Chris's lips. She licked them, savoring the salty flavor as her girlfriend lowered her cum-filled muff to his hungry mouth. More jizz ran down her taint from between her butt-cheeks.

I get to eat my cum mixed with Yoshiko's, thought Chris as Lori's pussy sealed on her mouth.

“Suck my girlfriend's cock, skank,” Lori moaned, squirming on Chris's lips. “Make her cum! She came to rescue me! She's awesome!”

Chris's heart thudded so hard as her tongue flailed through Lori's snatch, gathering as much of Yoshiko and her own salty cum as possible. It mixed with Lori's tart pussy juices. The three flavors mixed in her mouth, wonderfully naughty. Her pussy clenched as her dick throbbed in Mariah's mouth.

The Black girl took Lori's words to heart, bobbing, sucking, swirling her tongue, giving Chris's dick as much pleasure as she could. The blonde moaned into her girlfriend's snatch, licking harder. Her hands roamed Lori's body, sliding up her stomach to grasp her round breasts, squeezing them.

And then a new person joined the fun. Silky hair brushed Chris's thighs. A moment later, a hot tongue and nuzzling lips pressed at her pussy. Pleasure shivered through her body as a tongue lapped at her cunt. Mariah sucked harder at her cock.

Chris moaned into her girlfriend's pussy, wondering who licked her own cunt.

“Oh, Miyu, you're snacking on my girlfriend's snatch,” Lori moaned, grinding on Chris's face.

“She taste so good,” Miyu moaned in her lovely, Japanese accent.

Then her tongue dived back into Chris's pussy. The blonde futa groaned, squirming, savoring the pleasure shooting from her dick and pussy while devouring Lori's cunt. Chris shoved her tongue in deep, swirling around, gathering every drop of Yoshiko's cum she could. The pleasure built fast in her body, her ovaries boiling with jizz.

Her hips bucked. She moaned, unable to withstand the double-assault. Her eyes squeezed closed, her hands clenched on Lori's soft breasts. Her pussy spasmed. Her dick erupted. Cum flooded Mariah's hungry mouth while pussy juices gushed into Miyu's.

“Yes, yes, yes,” Chris moaned into Lori's snatch.

“You made her cum!” Lori moaned, grinding and squirming on Chris's face. “That's so hot. Oh oui! Drink her cum and pussy juices. Give my futa-girlfriend all the pleasure you can! This is so hot!”

Chris agreed, trembling as the pleasure rippled through her body. Miyu's tongue danced across her folds while Mariah gulped down every last drop of her futa-cum. Then the Black girl popped her mouth off, gasping for breath.

“So good! I've wanted to fuck Chris for so long. And now her dick is huge.”

“I knew it,” squealed Lori. “Fuck my girlfriend's cock. It's your chance, Mariah. I'm so horny right now, I don't care.”

“Yes,” Chris groaned as the Black girl moved.

Her dick throbbed as it was brought to Mariah's pussy. Chris groaned into Lori's snatch as Black cunt engulfed her White girl-dick. Mariah was tight and hot. Her pussy sank down Chris's cock, friction burning so hot.

“I need to get a piece,” moaned Miyu, lifting her face. “I have to fuck your pussy again, Chris.”

“Do it,” moaned Lori. “It was so hot watching the video of you fucking Chris.”

“Video?” Miyu groaned. "Quoi?"

“I'll show you later,” panted Lori. “Fuck my girlfriend. Pound her!”

Chris only groaned, her girl-dick massaged by Mariah's pussy sliding up and down her girth. And then Miyu's thick futa-cock pressed on her folds. Chris gasped, her back arching as a hard shaft thrust into her cunt, spreading her open.

Still tingling from her last orgasm, Chris thrashed, pleasure racing through her body. She licked and tongued Lori's pussy hard and fast. Her hands massaged her girlfriend's tits as she tongue through her folds. She drank down tart pussy juices and her own cum leaking out of Lori's asshole.

“Yes, yes, yes,” Lori moaned. “Fuck my girlfriend. Oh, this is so hot, Chris. Watching other girls pleasuring you. Giving them a taste of what I'll get all the time. Mmm, will you let me choose them? The sluts you get to fuck?”

“Yes,” Chris panted, willing to say anything right now. She felt so good, pleasure coursing through her body. Mariah's pussy slid faster and faster up and down her cock while Miyu's dick rammed so hard into her cunt, pounding the blonde futanari.

Lori's hands grabbed Chris's tits, squeezing them as she squirmed and bucked. Her moans grew louder and louder as Chris sucked on her clit. Then she let out a loud shout. Her body spasmed. Tart pussy flooded Chris's mouth.

Chris made Lori cum. She loved doing that.

The pleasure surged through her body. Her cock erupted into Mariah's cunt, flooding her with blast after blast of her futa-seed. Her pussy massaged Miyu's wonderful girth, spasming about it, milking the cock, eager for so much cum to dump into her body.

“Yes, yes, yes,” Mariah gasp. “Cum in me, Chris! Oh, yes, flood me. So hot!”

“It is,” panted Miyu. “Her pussy is spasming on my dick. Chris-chan! Yes!”

Chris shivered as Miyu's cum flooded her spasming pussy. She loved this. She had Lori back. The monster was gone, and no homicidal ghost was out to kill her. Yes, she was stuck in a girl's body. But at least she had a huge cock.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

"Mme. Lindon,” Yoshiko moaned as Lori pulled away. Yoshiko's dick was still hard, dripping with her friend's pussy. She spotted Ms. Lindon sliding off Miyu's cock. Yoshiko had such a crush on her sultry and graceful teacher. Ms. Lindon was so mature and refined. “Ever since I got my cock this afternoon, I've want to fuck your pussy. And I've wanted to eat it for even longer.”

“Oh, I've seen you looking at me,” the teacher purred. “I was waiting for the right time to seduce you.”

“It's right now,” Yoshiko pured.

“No, I get to fuck her pussy,” Kat shouted, her dick wet with Mariah's cunt. “She's fucked me so many times. It's my turn to screw her.”

“Oh, no,” Ms. Lindon purred. “Two sexy girls with cocks fighting over me. Mmm, I'm such a wicked teacher. Which one should I choose?”

“Mine,” Yoshiko gasped, rolling on to her knees and glaring at Kat. “Why do you ruin everything?”

“You can have your poke after mine,” the bully said, grabbing Ms. Lindon. Kat was naked save for the spiked collar about her neck, keeping her looking tough and punkish despite how feminine her body was.

Yoshiko gasped as Kat kissed Ms. Lindon hard and pushed her down on the ground, mounting the teacher. Ms. Lindon didn't fight it, her thighs locking around Kat's waist. The bully brought her girl-cock to the teacher's pussy.

"Non!" Yoshiko shouted.

She dashed across the space and knocked into the pair. Kat and Ms. Lindon rolled over. The teacher groaned as she came to rest on top of the bully, her pussy impaled onto Kat's hard dick. Yoshiko groaned, staring at the teacher's pussy, adorned by a trimmed bush, wrapped about Kat's girl-cock.

“That was my pussy!” Yoshiko groaned.

“Mine now,” Kat gasped. "Merci. I'm going to love having Ms. Lindon ride me.”

“Oh, yes,” groaned the teacher, her ass clenching. “Oh, Kat's dick feels amazing in me.”

Yoshiko let out a screech of frustration. She would enjoy that pussy, too. She threw herself at the pair, draping her large breasts over Ms. Lindon's back. She pressed her cock against Kat's, nudging at the teacher's folds.

The teacher let out a long, low moan as Yoshiko's dick invaded the cock-stuffed cunt. Ms. Lindon shivered, clenching down, forcing Yoshiko's girl-dick against Kat's. Both futanari let out wanton moans as Yoshiko drove her dick deeper and deeper into her beautiful teacher's pussy.

Hugging Ms. Lindon from behind, Yoshiko gazed over her shoulder down at Kat. “Now I get to enjoy her pussy, too.”

“Yes,” Kat groaned, a huge smile on her lips. “Oh, yes, your cock is pressed so tight against mine. I love it, Yoshiko. We're sharing her pussy! Let's fuck her together.”

Yoshiko frowned. She's not supposed to be happy. She's supposed to be angry. Yoshiko's blue eyes widened as Kat pumped her hips, sliding her cock in and out of Ms. Lindon's pussy and along Yoshiko's dick. Pleasure shivered through the half-Japanese futanari.

She moaned, “Yes, let's fuck her together.”

Yoshiko's hips joined Kat's, the pair pumping their cocks into Ms. Lindon's double-stuffed pussy. The teacher moaned and gasped, squirming, writhing between them. She sounded like she was in heaven, so much rapture filling her she couldn't speak coherently.

“Two cocks... Yes... So... Oh, wow... Both... Yes... Gonna... Oh, wow... Yes... Both dicks... So good... So... Oh, fuck...”

Yoshiko stared into Kat's eyes as they double-teamed the teacher, their dicks pumping faster and faster, sliding through the teacher's juicy cunt, full of Miyu's girl-spunk. Yoshiko's nipples throbbed as they rubbed on her teacher's back, the pleasure building and building as she pumped faster and faster.

Her pussy clenched with every stroke. The pressure was intense. The friction building and building as she thrust harder and harder into the teacher's pussy. And rubbed against Kat's cock. It was so intimate to share the same pussy, to be in the same woman at the same time. Even more intimate than fucking Lori's pussy while Chris fucked the redhead's bowels.

This was intense. Their cocks throbbed together, ached. They slid past each other, lubed by their precum, Miyu's jizz, and Ms. Lindon's cream. Kat's face twisted with pleasure as she stared up at Yoshiko with such burning intensity.

You were such a bitch to me because you didn't know how else to act. You were scared of being a lesbian and took it out on me because you were attracted to me. “God, you are so immature, Kat.”

“Uh-huh,” she groaned. “Oh, Yoshiko, this is so hot. Oh oui. I...I love it. I love sharing this pussy with you.”

Yoshiko trembled. She bit her lip, thrusting harder and harder. Her pussy clenched, the pressure building in her depths. “I want to cum in her. Avec toi. Let's flood her at the same time.”

“Fuck, yeah!” Kat grinned, thrusting harder. “Mmm, your cock feels as good as her pussy.”

“So good...” gasped Ms. Lindon. “I...”

The teacher's pussy exploded with heat, writhing hard against both the futas' thrusting cocks. She massaged them together. Yoshiko groaned, trembling, holding onto the teacher as Ms. Lindon's pussy spasmed about her dick, pressing her tight against Kat's.

Both futas both groaned, fucking their cumming teacher harder and harder. Yoshiko's nipples throbbed on Ms. Lindon's back as she stared into Kat's eyes. Yoshiko shivered. She was so close to erupting. Kat nodded at Yoshiko, on the verge of erupting, too.

“Kat!” Yoshiko moaned, driving her dick into Ms. Lindon's cunt.

“Yoshiko!” Kat panted. “Yes, yes, yes!”

Their dicks throbbed together. Their cum boiled into the same pussy. The pleasure shot through Yoshiko, a powerful rush slamming into her mind, assaulting her with bliss. She groaned, swaying, so dizzy from the lusts attacking her. It was the best. It was rapture. She didn't want it to end. She wanted to hold onto this moment.

Their jizz filled their teacher. It sloshed so hot around their two girl-cocks. Yoshiko groaned with each blast. Exhilaration shot through her. We won! We saved Lori, and the two ghosts are together, happy in their afterlife. I won't ever get to see Sayuri again, but I know she's at peace.

And I am grateful for what Sayuri did to me. I love being a futanari. “Thank you for haunting me!”

“Fuck,” Kat groaned. “We have to do that to her all the time.”

“Yes,” mewled Ms. Lindon.

Kat grabbed Yoshiko's hand, her fingers delicate as they stroked the half-Japanese Futanari. “Yes, all the time,” Yoshiko nodded. A surge of warmth shooting through her. Am I really thinking about doing this? “ And maybe...me and you...?”

Kat nodded her head quickly.

Yoshiko smiled.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

“Lick my pussy clean,” moaned Ms. Lindon as Lori lapped two futas' worth of cum out of the teacher's pussy. “Oh, my god, they stretched me apart.”

“I'll say,” Lori said. Yoshiko and Kat were sucking on each other's cocks now, humping each other. It was so strange to see Yoshiko and her bully acting friendly to each other. They were even having fun. This is a fucked up day.

Lori shivered as Chris's dick slid into her pussy from behind. The redhead wiggled her hips, savoring her futanari girlfriend's huge cock spreading open her pussy. She clenched down on the thick girth, tonguing through Ms. Lindon's pussy and...

“What the fuck!” Lori asked, her head shooting up. “Why aren't I a futa? Yoshiko and Chris both fuck me.”

"Hein?" Chris groaned. “Oh, shit. And neither is Mariah or Ms. Lindon, they've both been fucked, too.”

“Why would a futa fucking someone make them also into a futanari?” asked Miyu, her hips pumping away as she rammed her girl-dick into Mariah's sloppy, Black pussy. Chris's cum ran white down the African American's ebony thighs as she knelt on her hands and knees.

“Well, that's how I became a futa,” Lori moaned, her pussy clenching on Chris's dick. “And then I fucked Chris, and she became a futa.”

“But when Miyu fucked me, I didn't become one,” Chris groaned. She glanced at Lori. “Only yours made me one.”

“And Yoshiko made Kat one,” Lori added. “What the fuck, Miyu? I mean, I don't need to be one. I like being just a girl, but, still.”

“It must have been Sayuri,” groaned Miyu, her small ass clenching as she thrust into Mariah's pussy. “She was a yūrei, and they can have weird effects. She was making anyone fucked by her, or a futanari made by her, into one. I imagine if she didn't move on, it would have spread and spread.”

“Like a virus of futas?” groaned Ms. Lindon. “Fascinating. This has been a wild day.”

“Oh, yes,” Mariah panted. “When we're done, someone needs to explain all this shit to me.”

“Gladly,” Miyu groaned, thrusting harder and harder. “Oh, a Black girl. Always wanted to fuck a Black girl.”

Lori giggled then lowered her face back to Ms. Lindon's pussy. She lapped through the cum-filled pussy. Things were going to be so different now. Chris would be a girl with a huge cock, which would be a shock to everyone, and Yoshiko and Kat were both futanari.

She had no idea what the fallout would be. And right not, she didn't care. She had her girlfriend's big, throbbing dick buried in her pussy and another cunt full of futa-cum to devour. Yoshiko and Kat's combined spunk flooded out of Ms. Lindon's pussy.

And Lori lapped it up.

She was just glad to be alive. To be free from the tentacle monster. Her futanari girlfriend loved her enough to risk her life to rescue her. Lori thought she loved Chris even more now. No, I know I love her more.

She bucked back into Chris's thrusts, sealing her lips over Ms. Lindon's pussy and sucking hard. The teacher and Chris both moaned. Chris thrust faster while Lori drank the thick, salty cum out of her teacher's pussy.

It was a new life they all had and she was so glad to share it with Chris.

Lori came hard on her girlfriend's big dick, her pussy massaging the huge shaft plunging over and over into her depths. She moaned into the teacher's sloppy cunt, licking faster and faster, gathering all the yummy jizz she could. The pleasure surged through Lori, Chris groaning, savoring her spasming pussy.

“Lori!” she moaned and erupted.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

One week later...

“Let's go,” Yoshiko said, yanking Kat to her feet from where she sat at the cafeteria. Then, because she could, she kissed her former bully on the lips.

Kat kissed her back, melting against Yoshiko which made her clit ache and throb to turn back into a futa-cock.

Everyone at Redwood Academy had been shocked the first time, a week ago, Yoshiko had kissed Kat in

Articles similaires

Nymphomane

Je m'appelle Pat et je suis mariée à mon mari, Ron, depuis dix ans maintenant. Je l'aime et il a toujours été bon avec moi. Je ne ferais jamais rien pour lui faire du mal, mais la semaine dernière, toute ma vie a changé. Samedi, alors que Ron jouait au golf, cinq hommes se sont arrêtés pour acheter ses vieux clubs et j'ai fini par avoir des relations sexuelles sauvages avec eux. Je ne sais pas ce qui m'a pris mais c'était comme si une face cachée de moi était enfin ressortie. J'avais souvent plaisanté avec Ron en disant que j'étais...

820 Des vues

Likes 0

Bon voisin 5

J'espère que vous avez lu les parties 1 à 4, pour avoir une meilleure idée de ce qui se passe. Luke, Maureen, Jessie et Mike échangent des cadeaux tôt le matin de Noël, et nous offrent eux-mêmes en cadeau bonus. Un, je dirais, a laissé Mike sans voix pendant un moment. Mike et moi avons également échangé des cadeaux, puis nous avons regardé les filles décider d'essayer le gode. Ils s'assirent l'un en face de l'autre et commencèrent à s'embrasser. Comme ils l'ont fait, je me suis assis et j'ai regardé. Mike était assis et profitait de la vue de ces...

675 Des vues

Likes 0

Mon neveu et mon bain à remous - Partie 2

Continuez à nous faire part de vos commentaires, et je continuerai à écrire. Faites-moi savoir ce que vous aimez chez eux. Partie 2 - Le prochain niveau Après avoir raccroché le téléphone avec Susan, j'ai demandé à Mark s'il était prêt à entrer et à regarder la télévision. Il a dit oui, alors nous sommes sortis du bain à remous, avons enroulé des serviettes autour de nos tailles et avons trotté à l'intérieur rapidement. Mes gros seins rebondissaient d'un côté à l'autre alors que nous nous précipitions. Mark a sauté sur le canapé, et je me suis allongé à côté de...

734 Des vues

Likes 0

Un petit service

Yorkshire, Angleterre, il y a quelques années. Un petit service. Ce matin-là, je travaillais au bureau à la tête de la fosse, le soleil brillait d'or sur la fumée de la chaufferie, les oiseaux toussaient, il n'avait pas plu depuis deux jours et c'est officiellement une sécheresse dans le Yorkshire. N'importe quel chemin où je m'occupais de ma propre cire d'abeille quand le patron arrive. Blagthorpe. Sommat avait tort. Il n'était pas tous bolshy comme d'habitude. Il était presque nerveux. « Ah, jeune Allen », dit-il, tout amicalement, comme quand il veut que ses comptes soient truqués. « Je me demande si tu pourrais...

1.1K Des vues

Likes 0

Une adolescente asiatique innocente transformée en esclave Chapitre 3

« Portez une jupe le dimanche. Pas de soutien-gorge ni de culotte. Sophia lut le texte bref et soupira. Elle avait essentiellement été forcée d'abandonner tout le reste de sa vie juste pour faire plaisir à Maître Liam. Au lieu d'aller au club culinaire jeudi pendant le déjeuner, elle a passé le temps à lui sucer les couilles dans la Tesla. Au lieu d'aller chercher du boba avec ses amis dimanche, elle allait perdre sa virginité avec une personne âgée qu'elle avait rencontrée il y a seulement deux semaines. Sophia était terrifiée par la douleur de perdre sa virginité. Elle a lu...

966 Des vues

Likes 0

Baiser le toutou ou les vacances d'Al

Alors que j'étais assis dans la taverne en train de boire de la bière et de tourner la merde avec Al, le propriétaire de ce bel établissement, nous parlions de son problème. Il semble que la sœur d'Al, Naomi, vit en Roumanie et elle veut qu'Al lui rende visite. Le seul problème est qu'Al a peur de voyager seul et il veut que quelqu'un voyage avec lui. C'est là que j'interviens. Al, je n'arrive pas à croire qu'un gars comme toi ait peur de voyager seul ? J'ai ri de lui. Je n'aime tout simplement pas aller dans un endroit où...

804 Des vues

Likes 1

Chapitre 4

Chapitre 4 Ils étaient sûrs qu'ils se marieraient un jour et Jeff traitait toujours Julie très spéciale, elle signifiait beaucoup pour lui. Il se souvenait d'une fois en particulier qui leur avait en quelque sorte fait savoir qu'ils se marieraient un jour. Ils étaient au théâtre en plein air avec la voiture de ses parents, un de ces types de famille que vous connaissez le genre spacieux. Quoi qu'il en soit, ils s'étaient installés sur le siège arrière pour avoir plus d'espace et de confort et s'étaient blottis l'un contre l'autre. Jeff avait son bras autour de son épaule. En plus...

807 Des vues

Likes 0

Anciens Playboy Playmates Partie 9 : Le vrai désir de Tiffanie_(1)

Note de l'auteur :  Il s'agit de la deuxième histoire de Tiffanie, une ancienne playmate fictive de playboy. Son premier est interracial. Vous n'êtes pas obligé de lire celui-là si vous ne le souhaitez pas, mais il suffit de dire que dans la partie 3 de cette série, Tiffanie a été témoin d'un acte incestueux chez elle impliquant sa sœur aînée Diane. Contrairement à Stéphanie (qui a également été témoin d'un acte similaire dans la partie 3), cela a gâché Tiffanie - la rendant même folle. Elle a fait de son mieux pour éviter ses désirs incestueux intérieurs, en les noyant avec le...

615 Des vues

Likes 0

Chatte dans l'arbre

Lorsque je suis devenu pompier, j'ai réalisé que je serais appelé à gérer une variété de services pour le public. Les relations publiques représentent les 3/4 du travail. Je traite avec le public tout le temps, de la gestion des petites crises aux grandes catastrophes. Habituellement, un « merci » ou un sourire est suffisant pour un travail bien fait. À quelques reprises au cours de ma carrière, j'ai reçu des biscuits faits maison ou d'autres friandises en guise de gratitude. Rien n'est nécessaire, car j'insiste continuellement auprès de ceux que j'aide. Bottom Line: La ville me paie bien pour faire mon travail...

923 Des vues

Likes 0

Qui veux-tu embrasser

J'avais environ 13 ans quand cela s'est produit, j'étais un enfant très excité, mais pour une raison quelconque, je ne comprends plus. J'ai un peu fabriqué ça :P « J'ai hâte d'embrasser un garçon ! » dit Carolina en feuilletant son magazine Tiger Beat. « Je ne veux pas embrasser Devin, le gars de mon cours de maths. Tu le connais, n'est-ce pas ? dit-elle en me regardant. euh hein. ai-je marmonné. J'étais trop occupée à penser au garçon que je voulais embrasser pour dire autre chose. Je ne voulais pas lui dire, mais je pensais que son frère de 16 ans était très...

975 Des vues

Likes 0

Recherches populaires

Share
Report

Report this video here.