Se faufiler dans le vestiaire

777Report
Se faufiler dans le vestiaire

J'ai écrit cette histoire pour mon ami, qui est mentionné évidemment. C'est de la fiction et comme je ne suis pas écrivain moi-même, ce n'est pas de grande qualité du point de vue d'un écrivain. J'espère que l'histoire elle-même plaira à tous ceux qui la liront.

-----------********----------

Assis dans les gradins, vous regardant jouer votre jeu. Je continue à regarder ton petit cul serré dans ce short en spandex et ma bouche, et l'entrejambe commence à saigner. Essayant tellement de ne pas me toucher devant tous ces gens, sachant ce que je vais te faire plus tard. Je continue de croiser et de décroiser mes jambes, en espérant que cela soulagera temporairement la tension entre mes jambes. Mon jean ne fait pas un bon travail pour le dissimuler car j'ai commodément oublié de porter une culotte.

Voir tes fesses se trémousser alors que tu quittes le court et que tu te diriges vers les vestiaires me fait frissonner. Silencieusement, je descends les gradins et me dirige vers l'entrée arrière du vestiaire, attendant que la plupart des filles soient parties avant d'entrer. En entrant, j'ai remarqué que quelques-uns de vos coéquipiers sont toujours là, mais ne pensez pas à un jeune femme se trouvant apparemment dans le vestiaire d'une fille. En te voyant, je me cache derrière les casiers près des douches et me cache pour que tu ne puisses pas me repérer.

Sachant que tu es le dernier à partir, j'attends patiemment que tout le monde soit parti, dézippant et baissant mon jean, retirant mon débardeur, ne me laissant que dans mon soutien-gorge, me faufilant derrière toi avec toi portant seulement ton short en spandex. Frappant ton derrière dodu, puis enroulant mes bras autour de toi et tirant ton cul couvert de spandex contre mon entrejambe nu, me frottant contre toi, tendant mes mains et prenant tes seins nus, commençant doucement à les pétrir. Te sentir sursauter un peu à mon contact, puis réaliser que c'est moi, t'adosser contre moi, gémir légèrement tandis que je trace des cercles autour de ton aréole du bout des doigts, me dirigeant lentement vers tes mamelons roses, prenant mon temps, dessinant comme le plus longtemps possible avant de frotter le bout de vos mamelons en les durcissant, puis d'utiliser mon pouce et mon index pour les pincer légèrement, puis les enrouler. Déplaçant ma bouche vers ton cou, suçant et mordant doucement pendant que je manipule tes seins, continuant à frotter ma fente maintenant humide contre ton cul couvert, laissant une trace humide sur le spandex. Sentant que tu commences à bouger tes hanches, je retire ma main droite de ta poitrine et trace lentement une traînée le long de ton ventre avec mon ongle, m'arrêtant à ta taille, glissant ma main sur le haut de ton short et prenant ton entrejambe, sentant le tissu un peu humide, serrant un peu, pressant deux doigts contre tes lèvres, poussant le tissu entre eux.

Laissant cela là, déplaçant ma main vers le haut et appuyant mes deux doigts contre le haut de ta fente, sentant ton clitoris légèrement enflé, commençant lentement à appuyer et à tourner en rond. Ma main gauche massant toujours ton sein et tordant ton mamelon, réalisant que l'autre est laissée de côté, je l'atteins sur ta poitrine et lui donne le même traitement, tout en tirant sur ton mamelon. Frotter ton clitoris plus vite et plus fort, bouger mes hanches de haut en bas contre ton cul sexy, sentir ma chatte devenir plus humide à chaque seconde, l'humidité commençant à glisser le long de mes cuisses. J'arrête de frotter ton clitoris, déplaçant ma main au-dessus de la ceinture, glissant mes doigts en dessous, pressant contre ton monticule et mordillant ton cou en même temps. Je descends lentement ma main, m'arrêtant sur ton clitoris pendant une seconde pour le pincer, t'entendant laisser échapper un petit halètement pendant que je le fais. Libérant ton clitoris et glissant ma main plus bas, recourbant mon index et mes petits doigts vers l'arrière, poussant mes deux majeurs entre tes lèvres et profondément dans ta chatte en une seule poussée. Appuyant avec le talon de ma main contre ton clitoris, commençant à bouger mes doigts en toi, les pompant, augmentant régulièrement la vitesse. Je peux entendre ta respiration s'accélérer, sentir ta main gauche tendre la main et attraper mon cul, rigoler en sentant ta main sur mon cul.

Prenant ma main gauche et attrapant la ceinture de ton short, le poussant le long de tes jambes, le laissant juste au-dessus de tes genoux pour que tu doives garder tes jambes jointes. Déplaçant cette main, créant une petite séparation entre tes fesses et mon entrejambe, faisant glisser mes ongles sur ta joue gauche, puis sur ta droite, continuant à enfoncer mes doigts dans et hors de ta chatte trempée. Faisant glisser mes ongles autour de tes hanches jusqu'à ton ventre, bougeant pour que mes doigts le touchent à peine, les déplaçant de haut en bas sur ton ventre. Arrêtez-vous juste au-dessus de votre monticule, prenez trois doigts et appuyez fort, recourbez les doigts de mon autre main et pompez mon poignet en mouvements courts et rapides directement contre votre point G. Avancez à nouveau et pressez ma fente humide et collante contre votre joue droite, faites tourner mes hanches en cercles, créant une friction sur mon clitoris avec votre joue sexy. Aller aussi fort et vite que je peux avec ma main dans ta chatte, t'entendre commencer à laisser échapper des gémissements courts et silencieux, respirer de plus en plus vite, sentir ton estomac commencer à se serrer et ton corps se précipiter vers l'avant, je peux te sentir jouir, ton chatte palpitant autour de mes doigts, enfonçant tes ongles dans ma joue du cul. Je mords un peu ton cou en sentant tes ongles s'enfoncer dans mon cul, redressant mes doigts et les pompant vers l'intérieur et l'extérieur de toi, déplaçant ma main gauche vers le bas et appuyant fermement deux doigts contre ton clitoris, les déplaçant de haut en bas aussi vite que je peux contre ton clitoris. Je me frotte toujours contre ton cul, me rapprochant moi-même de l'orgasme, mais sachant que j'en aurai besoin de plus. Poussant aussi vite que possible, je sens ton deuxième orgasme consécutif, t'entendant gémir légèrement alors que mes doigts entrent et sortent de ta chatte palpitante.

Retirant mes doigts de ta chatte, les amenant à ta bouche et les poussant entre tes lèvres, essuyant tes copieuses quantités de sperme sur ta langue, te sentant le lécher. Se déplacer pour vous faire face, regarder dans vos yeux, remarquer qu'ils sont brillants à cause de vos orgasmes. Enlever mes doigts de ta bouche après les avoir nettoyés, presser mes lèvres contre les tiennes, pousser ma langue dans ta bouche, la passer sur la tienne, goûter ton sperme, gémir un peu en appréciant la saveur. Atteignant mes mains autour et serrant tes joues dodues, les pétrissant tout en t'embrassant, appréciant la sensation de ta chair douce dans mes mains. Levant mes mains et tirant mes ongles vers le bas, les pressant contre ton cul et les grattant lentement autour de tes joues, t'entendant expirer au contact.

Attrapant ton short et le poussant le long de tes jambes, enroulant mon bras autour de ton bas du dos et t'allongeant sur la moquette. Retirant mon soutien-gorge et sentant mes mamelons durcir instantanément à la sensation de l'air frais. Te regarder, te voir les jambes écartées et les yeux fermés, sourire, admirer ton corps magnifique et sexy, aimer tout ce que je vois. Me mettant à genoux et penchant ma tête vers ta magnifique chatte rose, regardant la chair luisante de près, puis pressant mes lèvres sur ton clitoris, le suçant dans ma bouche et le mordillant avec mes dents, t'entendant haleter comme je le fais, soulevant vos hanches juste un peu. Bougeant ma bouche vers le bas, tirant un peu la langue, léchant tes lèvres intérieures, savourant le goût, sentant ma chatte couler. Puis je pousse brusquement ma langue dans ta chatte aussi loin que je peux, levant ma main droite et jouant avec ton clitoris. Pomper ma langue dans et hors de ta chatte trempée et collante, branler ton clitoris vite et fort, décidant que j'avais moi-même besoin d'un peu de soulagement. Déplacer ma main gauche entre mes jambes, sentir l'humidité partout dans mes affaires intérieures, sauter mon clitoris et enfoncer deux doigts dans ma chatte, faisant un son audible comme je le fais, grognant dans ta chatte. Glisser ma langue dedans et dehors, aussi vite que possible, aimant le goût et la sensation de ta chatte chaude sur ma langue. Me baiser avec mes doigts pour tout ce que je vaux, vouloir jouir mal, faire tourner mes hanches d'avant en arrière pendant que je te baise avec la langue. En respirant plus fort moi-même, je sens tes hanches monter dans un mouvement saccadé, sachant que cela signifie que tu jouis, je sens ton sperme commencer à s'écouler autour de ma langue et dans ma bouche. Ton orgasme dans ma bouche déclenchant le mien alors que je fais un gros gémissement dans ta chatte, ma langue toujours profondément enfoncée, éjacule fort sur ma main, sentant mon propre sperme rouler autour de mes doigts et le long de mes cuisses. Pressant mes jambes l'une contre l'autre, sentant l'incroyable quantité d'humidité et d'adhésivité se rassembler.

Retirant mes doigts de ma chatte, déplaçant ma tête entre tes cuisses sexy, rampant sur toi, tendant ma main gauche vers le haut et étalant mon sperme sur tes lèvres, ton nez et tes seins. Se pencher et t'embrasser, pousser ton sperme dans ta bouche, faire rouler ma langue contre la tienne. Essayer de remplir ta bouche avec autant de sperme que possible. Quand j'ai accompli cela, je retire mes lèvres des vôtres, utilise ma langue pour lécher mon sperme sur votre visage, le tient dans ma bouche, descend jusqu'à vos seins et lèche le tout, passant ma langue sur vos mamelons et légèrement les sucer. Libérer l'autre mamelon après l'avoir rendu dur, remonter jusqu'à tes lèvres, tenir une bonne quantité de mon propre sperme dans ma bouche, le pousser dans ta bouche, mélanger notre sperme ensemble, le goûter, l'aimer, pousser mon entrejambe contre le tien comme ça m'excite d'avoir tout ce sperme dans ma bouche.

Articles similaires

Circonstances variables

Avis de non-responsabilité : je ne possède aucun Pokémon, aucun personnage ni aucun Pokémon. Tu sais, juste pour me couvrir les fesses au cas où. Mieux vaut prévenir que guérir. Note(s) de l'auteur : Honnêtement, cette histoire a été partiellement inspirée d'une autre histoire d'AbsolxHuman que j'ai trouvée ici. Comme le dit le résumé, cette histoire contient de la bestialité, donc si vous n'êtes pas dans ça, il est probablement préférable que vous trouviez une autre série à poursuivre, car la majorité des rencontres sexuelles impliqueront Pokemon et le protagoniste, bien qu'il puisse y avoir un peu d'humains saupoudrés ici et là pour...

2.9K Des vues

Likes 0

Une longue nuit_(1)

Merde. Merde merde merde MERDE. Todd marmonna dans sa barbe alors qu'il luttait contre le sac poubelle rembourré à travers l'étroite ouverture de l'ascenseur. D'un coup de coude maladroit il frappa sur le bouton B et s'appuya contre le mur du fond, expirant tout doucement. Putain de journée poubelle. Dans les tubes nous allons, moi et le sac plein de refuser. Refuser. Je refuse! pensa-t-il, et il garda cette pensée avec amusement alors qu'il s'effondrait dans le gosier de son immeuble dans l'obscurité entrailles dessous. Il déplaça son poids sous son fardeau et essaya de respirer par sa bouche. Clunka clunka...

1.1K Des vues

Likes 0

L'hiver à Beech Mountain Chapitre 5

La journée a passé rapidement alors que je restais occupée à travailler sur trois autres invités. C'étaient des femmes plus âgées, qui avaient passé autant de temps sur leurs fesses que sur les skis. Elles étaient meurtries et endolories, alors j'ai fait de mon mieux pour les aider. Mes pierres chaudes m'ont soulagé et j'ai utilisé mon unité TENS pour engourdir temporairement quelques terminaisons nerveuses. Je suis parti à 16h et j'ai pris une douche, changé et me suis dirigé vers la place de Sandra. Dès que je suis entré, Donna m'a fait signe au bar à jus... J'ai vu sa...

1.1K Des vues

Likes 0

Vendredi_(1)

Le vendredi s'est déroulé et je ne savais pas comment j'allais m'y prendre. Avec chaque dossier sur mon bureau, je devais me demander si j'essayais de revoir Sara ou si cela en valait la peine et si je devais compenser la différence en essayant de passer par le bar de Lisa sur le chemin du retour. Poursuivre deux lapins signifiait que je perdrais les deux, pourchasser aucun des deux signifiait également perdre les deux, alors je devais penser à quelque chose. J'ai abandonné. Je suis rentré chez moi, seul, à l'heure. --- Sara s'est arrêtée dans un bar miteux non loin...

961 Des vues

Likes 0

Aiden 5

Amérique pour le week-end de 5 jours. Je regarde Aiden traverser notre chambre. Grace s'allonge sur le lit en regardant les Jeux Olympiques. David tripote sur son téléphone. Jett saute sur le lit. Colin est allongé à côté de Grace, bras autour d'elle. Mes yeux tombent sur Aiden qui me regarde. Je le fixe. Il brosse ses cheveux sur le côté et regarde de l'autre côté. Je suis assis avec les couvertures sur moi. Je tape sur mon ordinateur. Mes yeux jettent à nouveau un coup d'œil sur le côté. Cette fois, Aiden est allongé sur le sol et me montre...

1.1K Des vues

Likes 0

Enseignants : M. Johns_(1)

Enseignants : M. Johns Cela semble étrange en y repensant maintenant, mais je n'ai jamais été gêné par mon corps, je détestais juste le montrer. C'était plus prononcé à l'école quand j'évitais de prendre une douche après le cours de sport jusqu'à ce que tout le monde ait fini. Je me portais toujours volontaire pour ranger le matériel afin que les douches soient presque vides quand c'était mon tour. Ensuite, je me déshabillais rapidement pour me laver et avec ma serviette nouée autour de ma taille, je m'habillais, généralement encore trempée. Ce n'était pas parce que j'avais un mauvais corps. J'étais...

854 Des vues

Likes 0

Vrai cocu

J'ai toujours aimé regarder ma femme baiser d'autres hommes et femmes, ainsi que partager avec les autres. Parfois, nous prenons cela au point d'être un cocu vraiment humiliant. Ce n'est pas quelque chose que nous faisons tout le temps, mais cela peut être très amusant. C'est l'une de ces fois. Nous avions l'habitude d'aller chez l'amant de ma femme, John, un samedi sur deux. Ils passaient généralement les mercredis soirs ensemble, alors ils avaient souvent un plan pour le samedi où nous pourrions jouer tous les trois. Je n'ai jamais su ce que les deux pouvaient avoir en réserve - ils...

842 Des vues

Likes 0

Appelez-moi Joanna

Appelez-moi Joanna Tout s'est passé il y a si longtemps maintenant qu'il semble non seulement avoir été dans un endroit différent à un moment différent, mais si différent comme s'il n'avait presque jamais existé. Mais il l'a fait. Tout s'est passé dans le sud rural de l'Angleterre à cette époque merveilleuse après la fin de la guerre (pour nous, la guerre signifiait et signifie toujours la Seconde Guerre mondiale), dans la lueur dorée de l'empire, avant que des réalités désagréables ne s'immiscent et ne poussent le monde. nous avions connu dans une forme nouvelle et inconnue. Les révolutions des années soixante...

583 Des vues

Likes 0

Une vie pas si simple : partie 4_(1)

La cafétéria est morte, au sens figuré bien sûr, mais j'avais l'impression de regarder un tas de fantômes après ça. Partout où je regardais, je rencontrais des visages pâles et émerveillés que je faisais de mon mieux pour ignorer alors que je me faufilais dans la foule. En gardant la tête baissée, j'ai réussi à me libérer de la masse et à m'échapper de la cafétéria, m'appuyant contre le mur pour essayer de me ressaisir momentanément avant de me diriger vers ma classe. Quand j'étais à mi-chemin, j'ai entendu des pas précipités derrière moi. Je me suis retourné pour vérifier qui...

562 Des vues

Likes 0

Tricher avec Ell

À un moment donné dans un passé pas trop lointain, j'étais trop occupé par le travail et la famille pour avoir une vie sociale. J'ai 32 ans, je suis marié à une femme ennuyeuse et j'ai trois enfants. Comme un homme peut l'imaginer, cela m'a frustré de savoir que j'avais tous ces fétiches bizarres et bizarres, mais que je n'avais rien d'autre qu'un conjoint mort pour les essayer. Je voulais me sentir vivant ! Entrez les rencontres en ligne. Cela fonctionne, en théorie, pour vous mettre en contact avec quelqu'un qui pourrait avoir une situation similaire ou une multitude d'autres raisons...

642 Des vues

Likes 0

Recherches populaires

Share
Report

Report this video here.