Le gigolo du roi

867Report
Le gigolo du roi

Le gigolo du roi (une aventure médiévale)

J'ai toujours été un peu féru d'époque médiévale. Je ne suis en aucun cas ce que vous appellerez un passionné d'histoire, j'aime la mode primitive, en particulier les décolletés et les seins gonflés et le comportement barbare, mais surtout les intermèdes romantiques liés à tant de héros et de légendes.

À plus petite échelle, j'ai toujours été, disons, plus amusé qu'intéressé par l'idée du voyage dans le temps et de la téléportation dès mon plus jeune âge à partir du moment où j'ai commencé à lire Les Chroniques de Narnia, mais je suppose que chaque enfant l'est à un certain degré.

Peut-être est-ce la combinaison des deux qui m'a plongé dans la réalité de l'histoire que je m'apprête à raconter ou peut-être étais-je prédestiné, peut-être ai-je simplement eu de la chance, et je peux le dire parce que j'en suis sorti vivant. Quoi qu'il en soit, je suis éternellement reconnaissant.

Alors sans plus tarder je vous présente Le Gigolo du Roi …………..


Un bel après-midi ensoleillé, je me suis assis au bord de la piscine en sirotant un scotch sec et en lisant une histoire de fiction hilarante basée sur Charlemagne mais très farfelue en effet. Je devais être au milieu d'une scène d'orgie quand je me suis assoupi et que je me suis retrouvé à un rassemblement au milieu de toutes sortes de débauches qui m'ont choqué moi-même. J'étais face contre terre dans une petite fille blonde et une beauté à la peau foncée et aux cheveux noirs était sous moi en train de sucer ma bite. Je me suis réveillé soudainement avec un jet d'eau sur le visage et j'ai levé les yeux pour voir qui avait perturbé mon rêve céleste et j'ai vu Kevin Adams, le petit enfant d'à côté suspendu au-dessus de la clôture arrière avec un pistolet à eau. J'ai lentement tendu la main à côté de moi et j'ai augmenté la pression de l'eau sur le robinet, puis j'ai attrapé le tuyau, l'ai dirigé vers Kevin et j'ai tourné la pointe libérant un puissant jet d'eau sur lui alors que je riais. C'était un bon garçon; nous nous sommes amusés ensemble malgré la conviction de ses parents que mon influence de célibataire sur lui l'égarerait.

Je me suis dirigé vers le cabanon de la piscine pour sortir le kit de test des niveaux chimiques, je voulais avoir l'eau parfaite pour la fête que je faisais le week-end. J'ai ouvert la porte du hangar et j'étais à mi-chemin quand j'ai vu la vue arrière d'un homme nu et poilu solide martelant une petite rousse à moins d'un pouce de sa vie sur un tas de hey. J'ai reculé par la porte et je l'ai claquée. Qu'est-ce que c'est ? Je me suis frotté les yeux avec incrédulité, puis je me suis retourné et j'ai regardé à travers ma cour. Tout semblait parfaitement normal. Peut-être que j'avais bu plus que je ne le pensais. J'ai rouvert la porte à temps pour entendre la rousse crier alors qu'elle jouissait alors que le monsieur poilu grogna et souffla sa charge en elle. J'ai reculé contre le mur et j'ai marché derrière des balles de foin, pas mes balles de foin bien sûr, mais tout ce qui m'inquiétait, c'était de ne pas être vu par le couple qui se remettait de ses ébats. J'ai regardé la porte mais elle avait disparu et la porte de la grange à ma gauche semblait être la seule issue.

Maintenant, j'étais sûr que je rêvais, c'était sûrement un fantasme d'enfance. J'ai cherché Aslan ou M. Tumnus ou l'un des autres personnages narniens, mais ils n'étaient pas là. Soudain, j'ai remarqué mon pantalon et ma tunique, qu'est-ce que je portais, bordel ? Et quand ai-je changé ? Je me suis giflé fort dans l'espoir de me réveiller. Quand mes yeux s'ouvrirent, il n'y avait aucun changement sauf que maintenant l'homme poilu se redressait puis descendit une échelle au milieu de l'étage que je n'avais pas remarquée plus tôt. Je suis allé vers la porte mais j'ai marché sur quelque chose et j'ai trébuché. Je me suis retourné à temps pour voir quelque chose tomber vers mon visage, puis «bang», j'étais comme une lumière.

Quand je suis arrivé à la tête rouge planait au-dessus de moi en agitant quelque chose de vil sous mon nez. Ma tunique était ouverte et la rousse me regardait avec luxure. Ses seins tombaient presque de son corsage décolleté.

"Eh bien, bonjour mon seigneur, n'êtes-vous pas un beau garçon"

Dit-elle en se penchant et en commençant à embrasser sauvagement ma poitrine. Encore un peu groggy du coup à la tête j'étais sans défense face à son attaque frénétique. Elle a détaché ma culotte et l'a tirée vers le bas et a englouti ma bite avidement et l'a sucée jusqu'à ce qu'elle soit dure comme de la pierre et prête à monter. Elle n'a pas perdu de temps à me chevaucher et à glisser le long de ma hampe alors qu'elle détachait son corsage et sa chemise et laissait ses seins déborder du haut. Juste au moment où je revenais à la normale et que je commençais vraiment à apprécier cette petite escapade sexuelle, l'homme poilu est revenu à l'étage maintenant équipé d'une armure et portant une arme. À la seconde où il m'a vu, il a tiré son épée et a rugi de colère et s'est précipité sur nous. J'ai tâtonné avec ma culotte en courant vers l'extrémité ouverte du grenier et j'ai plongé. J'ai atterri sur un tas de foin mou et j'ai réussi à attacher ma culotte, puis voyant un cheval attaché, j'ai détaché la corde et j'ai sauté dessus. Le cheval a décollé et j'ai sauté par-dessus la tête, à qui diable ai-je essayé de tromper? Je n'avais jamais monté à cheval auparavant.

J'ai couru de la grange dans la rue et j'ai vu une place de marché à quelques centaines de mètres plus loin. J'ai couru et j'ai trouvé un étal de pain avec une tente derrière pour me cacher et je me suis caché derrière des sacs de pain. J'ai entendu l'homme et les autres qu'il avait rassemblés pour la chasse courir et continuer. Après quelques minutes, ma respiration était revenue à la normale et je me suis assis et je me suis demandé quel devait être mon prochain mouvement. Juste à ce moment-là, une jeune femme est entrée dans la tente et a pris du pain dans le coin opposé de la tente dans laquelle je me cachais. Je pensais que j'étais passé inaperçu, mais elle s'est arrêtée et est venue là où je me cachais sous des sacs vides. Elle a soulevé alors et m'a souri et a remis les sacs sur moi et s'est dépêchée de sortir. Je me suis assis un peu déconcerté par ses actions pendant une seconde avant qu'elle n'entre et retire à nouveau les sacs. Elle a attrapé ma main et m'a conduit à l'arrière de la tente et dans une autre tente. Elle a commencé à enlever ses vêtements jusqu'à ce qu'elle se tienne nue devant moi, puis a commencé à enlever les miens.

Je n'avais pas l'habitude d'avoir autant de chance mais j'ai laissé volontiers cette belle nubile à la peau foncée enlever mes vêtements et ravager mon corps. J'ai commencé à me régaler de ses beaux seins, puis je l'ai allongée sur du tissu et j'ai commencé à lui bouffer la chatte. Elle gémit alors que j'écartais sa chatte avec mes lèvres et ma langue affamées, puis la langue la baisait. Elle est venue encore et encore alors que je trouvais son point G avec mon doigt et que je le frottais pendant que je suçais son clitoris palpitant. Je l'ai penchée sur une botte de foin recouverte de draps et je l'ai pilonnée par derrière. J'ai réussi à exploser en tirant jet après jet de sperme dans son ventre cette fois avant que des soldats ne fassent irruption dans la pièce et ne me capturent.

Je me suis réveillé avec un mal de tête dans une cellule de prison sombre avec mes mains et mes pieds enchaînés. Quand les gardes ont remarqué que j'étais réveillé, ils m'ont traîné à l'étage et m'ont jeté par terre devant le roi.

"Est-ce le scélérat qui ose faire honte à la famille royale?"

"C'est votre altesse"

"Alors laissez-nous, je m'en occupe moi-même"

Tous les gardes sauf un, la garde personnelle du roi, quittèrent la salle du trône. Le roi a parlé

"Je comprends que vous aimez bien la compagnie de la dame. Eh bien, donnez-moi une bonne raison pour laquelle je ne devrais pas vous enlever la tête ici et maintenant pour avoir déshonoré la princesse. »

"Je ne l'ai pas fait"

"Vous vous adresserez au roi avec le respect qui convient ou je vous retirerai la langue"

Explosa le garde.

"Euh, je n'ai rien fait de tel votre altesse?"

"Comment osez-vous mentir au roi, vous avez été pris en flagrant délit dans les écuries"

En voyant ses longs cheveux roux et sa barbe, j'ai réalisé maintenant que la rousse dans la grange était bien sa fille.

"J'ai une proposition pour vous que si vous êtes d'accord, ce sera le seul moyen pour que votre tête ne soit pas séparée de votre cou. Étant donné que vous préférez la compagnie des dames et qu'elles apprécient également votre compagnie, vous pourriez répondre à un besoin particulier que j'ai ici dans mon royaume. J'ai besoin de quelqu'un pour servir les épouses royales et les concubines à ma place. Si vous pouvez faire plaisir à ma première épouse, Lady Francis, vous réussirez le test et deviendrez éligible pour ce rôle. Alors, acceptez-vous ce défi ou est-ce que je vous coupe la tête maintenant ? »

"Mais et si je ne peux pas... et si elle ne le fait pas...............

« Alors tu ne me seras d'aucune utilité, n'est-ce pas ? »

Il a rugi.

"Emmenez cet homme à la reine immédiatement"

La garde du roi a envoyé quelques-uns de ses hommes pour m'escorter jusqu'à la reine alors que le roi lui-même s'y dirigeait pour nous rencontrer. Une fois là-bas, les gardes me jetèrent à terre devant la reine, une belle et voluptueuse jeune femme à la peau claire et aux longs cheveux dorés.

« Qu'est-ce que tu fais pour amener ce misérable dans ma chambre ? »

Elle a perdu la tête.

"Ma chère, je peux engager cet homme pour être à votre service si ses compétences répondent à vos besoins"

"Hmmm ..... d'accord alors. Les gardes nous laissent s'il vous plaît »

Elle a ordonné et seuls le roi et sa garde personnelle sont restés. A peine les gardes avaient-ils fermé la porte que la reine se leva et à ma grande surprise se déshabilla la laissant complètement nue. Immédiatement, la tente dans mon pantalon est devenue évidente pour tout le monde dans la pièce.

"Je m'excuse Votre Majesté"

J'ai dit.

"Ne t'excuse pas, tu ne vaux rien sans ça, n'est-ce pas. Sinon, je vous ferais enlever la tête immédiatement, tous les deux ! En parlant de ta tête, Guard enlève immédiatement ses vêtements"

Le garde a enlevé mes vêtements de mon corps me laissant debout devant la reine pointant droit vers sa chatte pulpeuse avec ma puissante érection.

"Rapproche toi"

Elle a fait signe. J'ai immédiatement traversé la pièce et je me suis tenu devant elle, les mains sur les côtés. La reine a regardé de haut en bas ma forme nue, semblant satisfaite de ce qu'elle a vu. Elle a marché autour de moi en m'admirant toujours et juste au moment où un léger soulagement a commencé à s'installer, elle m'a giflé durement le cul. Je pouvais sentir mon visage devenir aussi rouge que j'imagine que mes fesses étaient parties et que mon rythme cardiaque avait monté en flèche. La reine rit méchamment.

«Eh bien, il a vraiment l'air du rôle; voyons s'il peut tenir la distance"

Dit-elle. La garde a jeté un coussin sur le sol devant moi et elle s'est agenouillée et a enroulé sa petite main autour de quatre de mes neuf pouces et l'a serrée fort, forçant le sang à se précipiter à l'extrémité, faisant gonfler mon bouton à la taille d'une petite pomme.

"Je suppose que vous êtes même incapable de supporter le temps qu'il faut pour faire bouillir son thé"

Elle se moqua en prenant ma bite dans sa bouche. J'ai haleté en pensant qu'elle avait peut-être raison alors que sa langue tourbillonnait autour de mon bouton gonflé et que sa main pompait mon arbre. Elle agrippa fermement chaque poussée vers l'avant dans un mouvement de traite, forçant à chaque fois le sang douloureusement dans la tête, puis apportant du réconfort à la pointe lancinante avec sa bouche talentueuse. Je fermai les yeux et pensai à mon frère, mon père, mon chien, tous les trois au lit ensemble, tout ce qui pourrait m'aider à retenir un orgasme. Elle se sentait incroyable et faisait de son mieux pour me faire perdre la tête à plus d'un titre. J'ai passé la fin de son temps prévu et elle s'est arrêtée et m'a regardé avec agacement, puis un sourire narquois est tombé sur son visage alors qu'elle se levait sur ses genoux et enveloppait ma bite dans ses beaux seins et commençait à se balancer de haut en bas. Oh mon dieu, ça avait l'air chaud et c'était super, ses gros seins doux contre ma bite palpitante. Elle baissa la bouche et lécha ou suça le bout à chaque fois qu'il se levait d'entre ses seins succulents vers son visage incroyable. J'ai imaginé ma tête coupée sur un plateau d'argent et j'ai de nouveau lutté contre l'orgasme.

"Garde, mes serviteurs s'il vous plaît"

Le garde est parti et est rentré avec deux beautés orientales et deux du Moyen-Orient. Ils ont immédiatement enlevé leurs vêtements et ont commencé à s'embrasser dans une orgie comme une scène d'un film de Bollywood. L'idée de ne jamais goûter une autre chatte, de ne jamais sentir un autre sein et de ne jamais tenir le corps convulsant d'une autre femme alors qu'elle venait au bout de ma bite en poussée m'a aidé à continuer à tenir mon orgasme à distance. Les serviteurs ont augmenté la chaleur alors qu'ils commençaient à lécher et à embrasser mon corps partout. Je sentis des mamelons, des lèvres et des doigts doux danser sur tout mon corps endolori. J'ai pensé que lorsque je viendrais enfin, le sperme pourrait sortir de chaque pore de ma peau, que mon corps exploserait en recouvrant la pièce de mon jus gluant. J'étais une énorme bombe à foutre qui ne demandait qu'à exploser.

« Si vous me privez de votre semence virile un instant de plus, je veillerai à ce que vous restiez en vie et je veillerai à ce que vous souffriez avec le sexe à peine au-delà de vos doigts pour le reste du temps. Vous mourrez avec une érection inextinguible ; Je vais m'en assurer maintenant CUM!

J'ai ouvert les yeux juste au moment où ses lèvres se refermaient autour de ma bite, un mamelon noir était enfoncé dans ma bouche, les lèvres, les langues et les doigts travaillaient férocement sur mon corps. Mes couilles se sont agitées et j'ai commencé à pomper fort alors que la reine faisait s'agenouiller ses serviteurs à côté d'elle. J'ai pulvérisé du sperme sur leurs visages et leurs seins alors que sa majesté dirigeait ma fontaine de sperme à sa guise. Mes jambes ont tremblé et je me suis cambrée en arrière en poussant les dernières gouttes de sperme en espérant avoir fait ce qu'il fallait.

"Bien bien. Nous savons que vous pouvez retarder un orgasme, mais êtes-vous doué pour les accorder ? Vous ferez suffisamment plaisir à tous mes serviteurs avant de me servir et de travailler rapidement car je ne suis pas d'humeur à attendre.

Mes années de surf porno, de reluquage des femmes et d'exploitation de la femme revenaient enfin pour me prendre le cul. Comment suis-je arrivé ici? Je me suis installé entre les premières filles qui ont ouvert les jambes et pris une profonde inspiration. J'ai commencé à embrasser doucement l'intérieur de ses cuisses, travaillant d'un côté à l'autre et vers sa chatte soigneusement taillée. J'ai doucement soufflé sur sa chatte humide sachant que cela la rendrait folle. La touchant à peine, j'ai encerclé plusieurs fois les plis de son manchon avec ma langue. Elle m'a supplié maintenant de la manger et de la faire jouir. J'ai enfoncé ma langue étendue profondément dans sa chatte et j'ai fait une pause la faisant haleter. J'ai léché de haut en bas en écartant avec force ses lèvres, puis j'ai plongé dedans et dehors. J'ai senti son orgasme approcher et j'ai commencé à sucer son clitoris gonflé pendant que je plongeais d'abord un puis deux doigts en elle. Elle a frissonné pendant un, puis deux, puis un troisième orgasme alors que je me nourrissais d'elle avidement. J'ai embrassé sa chatte trempée puis j'ai léché mes lèvres, une en bas et quatre à faire.

La reine était assise à proximité, doigtant sa fente et massant ses propres seins pendant que je mâchais un autre puis un autre de ses serviteurs avec habileté et détermination. La dernière est venue gicler jet après jet de son liquide sucré dans ma bouche. J'ai avalé autant que j'ai pu et léché sa chatte avant de me tourner pour faire face à mon dernier défi, la reine.

"Maintenant, prends ton temps et fais bien ton travail et je persuaderai le roi en ta faveur"

Elle m'a fait signe avec son doigt alors je suis descendu du lit et j'ai commencé à marcher

"Crawl"

Elle a commandé. Immédiatement, j'ai rampé entre ses cuisses écartées et j'ai commencé à l'embrasser doucement. Je pressai fermement mes lèvres contre les plis de son vagin et l'embrassai passionnément en roulant ma tête d'un côté à l'autre comme je le faisais. Comme demandé, j'ai pris mon temps, l'instruction n'était pas difficile à suivre car sa délicieuse chatte avait un goût de pétales de rose frais et de parfum sucré. Je sentis sa main saisir l'arrière de ma tête alors que je lapais maintenant sa chatte, puis léchais sa fente de bas en haut en effleurant le petit bouton turgescent avant de recommencer par le bas. À ce stade, elle tirait à l'arrière de ma tête si fort que j'ai pensé que je pourrais suffoquer. J'ai grignoté mon chemin le long de ses plis jusqu'au fond de sa fente, puis j'ai pris un énorme pari; J'ai glissé ma langue sur la peau sous sa fente et je l'ai enfoncée dans son trou du cul. Elle rejeta son bras en arrière en saisissant le dossier de la chaise et pressa ses hanches vers l'avant. Je lui ai baisé le cul avec la langue et elle a crié et a giclé son doux nectar sur mon dos et mon visage. J'ai continué à sucer mais pas aussi fort et je l'ai sucée et embrassée jusqu'à ce que sa respiration revienne à la normale.

Quand elle a été prête, elle a grimpé sur le lit à quatre pattes et a poussé son magnifique cul en l'air et n'a même pas regardé dans ma direction. Sachant ce qu'elle attendait, j'ai grimpé sur le lit derrière elle et j'ai collé ma bite entre ses fesses. En utilisant mes mains, j'ai pressé ses fesses ensemble autour de ma bite et j'ai glissé de haut en bas entre ses joues plusieurs fois pour me rendre aussi dur que possible. Je voulais l'impressionner avec ma taille et je ne savais pas encore à qui ou s'il y avait une concurrence contre laquelle j'étais. J'ai craché entre ses fesses et j'ai continué à glisser de haut en bas entre eux et avant longtemps j'étais presque prêt à partir. En utilisant sa propre technique de traite, je me suis assuré que la tête de la bite était belle et gonflée avant de la presser contre les lèvres humides de sa chatte.

Elle gémit à la sensation de ma tête bulbeuse pressée contre ses lèvres, puis gémit à nouveau alors que je glissais le bout de ses lèvres de haut en bas. Quand j'ai senti qu'elle était prête, j'ai poussé en elle et j'ai avancé lentement. À chaque mini-poussée, elle gémissait jusqu'à ce que je sois presque complètement à l'intérieur. J'ai touché le fond d'elle avec un pouce restant à faire, puis je me suis retirée et j'ai commencé à pousser lentement, gracieusement à l'intérieur de sa chatte. Elle oooh'd et aaah'd pendant que je la pompais sans changer de rythme pendant longtemps. Espérant ne pas mettre ma vie en danger, j'ai mordu la balle et je l'ai percutée en sentant mes couilles s'écraser contre son cabinet alors qu'elle hurlait de douleur et, espérons-le, de plaisir. Le garde est intervenu

"Non non. C'est bon"

dit-elle en tendant la main pour le congédier. Je l'ai attrapée par les hanches et l'ai retournée et me suis immédiatement glissée en elle. Je me suis agenouillé sous son cul avec mes genoux autour d'elle et j'ai commencé à la pilonner.

« Vous êtes si belle votre majesté »

J'ai dit en espérant gagner quelques votes de plus, mais ce n'était pas difficile à dire car c'était vrai. J'ai malaxé ses beaux seins, puis je les ai laissés jaillir librement et les ai regardés rebondir au rythme de mes poussées.

"Oh votre altesse je vais bientôt jouir"

dis-je sans savoir avec certitude si elle comprendrait ma terminologie. J'ai frotté son clitoris avec un pouce humidifié et j'ai senti ses lèvres se refermer sur mon sexe. J'ai essayé de me retirer mais elle m'a attrapé le cul et m'a tenu à l'intérieur et n'a pas lâché jusqu'à ce que j'aie vidé toute ma charge au fond de son estomac.

"Oh mon Dieu, j'avais besoin de ça, vous pouvez garder votre tête cher homme. Garde, montrez-lui sa chambre »

"Votre Majesté, puis-je demander, pourquoi le roi a-t-il besoin de quelqu'un pour servir une femme aussi glorieuse ?"

Elle a ri un peu, puis a ri un peu plus fort et m'a ensuite conduit vers un panneau dans le mur. Elle a ouvert la fenêtre secrète qui la décrit le mieux et je n'en croyais pas mes yeux. Le roi avait un serviteur mâle penché sur une table devant lui et le baisait jusqu'au lendemain. Voyant ma bouche ouverte et mes yeux sortir de ma tête, elle a dit

« La couronne doit rester dans la famille et chaque roi a besoin d'une reine. J'expliquerai tout cela plus tard. Maintenant j'ai besoin d'un bain et de m'allonger"

Je ne pense pas avoir besoin d'explications supplémentaires. Maintenant que j'avais sécurisé ma position et sauvé ma peau, j'avais quelques autres questions qui m'aideraient à décider si j'étais heureux de rester ou de chercher un moyen de sortir de cet endroit.

A ce moment-là, le roi m'envoya chercher. Il était juste en train d'attacher son manteau et d'ajuster ses vêtements lorsque j'entrai et que je me tenais devant lui.

« J'ai décidé que j'aurais peut-être besoin de toi ici après tout. Je déciderai plus tard de la punition appropriée pour avoir déshonoré la princesse, mais pour l'instant, vous veillerez à ce que mes femmes et concubines ne manquent pas, comprenez-vous ? »

"Oui votre Altesse"

"Avez-vous des questions?"

"Ah, oui votre altesse"

"Eh bien parle mec, qu'est-ce que c'est?"

«Je ne suis pas d'ici à l'origine; combien de femmes exactement sont vos épouses et concubines ? »

"Ah oui, merci de me le rappeler"

Il frappa dans ses mains et deux gardes ouvrirent les portes et défilèrent une procession de belles femmes des nombreuses terres avec lesquelles il avait formé des alliances. Dix épouses et vingt-deux concubines. Je pouvais me sentir devenir blanc comme un fantôme. J'avais certainement du pain sur la planche. Alors que j'étais escorté hors de la pièce, le roi parla à nouveau

"Oh et comme tu es un si bel homme, j'aurai peut-être besoin de tes services un jour"

Gorgée.

"Bien sûr que vous êtes Altesse"

Articles similaires

Perdu et en cage : Chapitre 1_(0)

Chapitre un Après avoir obtenu mon diplôme de médecin environ quatre ans plus tôt, je n'avais vraiment pas grand-chose à faire de ma vie. J'étais un jeune adulte incroyablement intelligent, diplômé du lycée à 16 ans et diplômé de l'université à 20 ans. Il n'était pas courant de voir des gens aussi intelligents ces jours-ci, mais dans certains cas, c'est le cas. Je pourrais facilement gagner 100 000 $ par an avec mon diplôme, mais bien sûr, ce n'est pas exactement ce que je voulais faire. Il y a un an, j'avais lu des articles sur le FBI qui réprimait les...

1.1K Des vues

Likes 0

Petit ami petite amie 3

Ma mère m'a appelé et voulait me parler. J'étais au travail alors je l'ai fait passer à la gare. Alan, dit-elle, nous avons un problème. Que se passe-t-il, ai-je demandé, effrayé qu'elle ait pu voir Malia et je l'ai serré dans mes bras comme nous l'avons fait. Mais elle a mis cette peur de côté. Vos sœurs Malia et Stéphanie ne s'entendent pas. J'ai peur qu'ils s'entretuent, dit-elle. Nous devons trouver ce que nous pouvons faire pour qu’ils puissent au moins être courtois les uns envers les autres. Eh bien, j'ai dit, je vais y réfléchir et voir ce que je...

676 Des vues

Likes 0

( 2 ) Du plaisir à la plage pour tous

J'ai adoré emmener ma femme à la plage nudiste, surtout en milieu de semaine, quand il n'y avait que des gars là-bas. Nous avions trouvé un endroit sympa juste dans les dunes où nous pouvions encore voir l'eau, mais avions un peu d'intimité, cela n'a pas pris longtemps. les gars savaient qu'une belle femme était sur la plage, car souvent ils marchaient avec nous, pour voir où nous étions assis, Je prenais toujours une grande couverture, l'étalant, nous étions tous les deux allongés nus, Joy avec les jambes ouvertes pour que tout le monde puisse la voir, les gars prenaient leur...

617 Des vues

Likes 1

L'horloger et l'inventeur partie 4_(1)

C'est parti... grognai-je en posant la caisse sur la table. Je soupirai en regardant autour de la salle de stockage; Une fois de plus, j'étais seul dans l'usine, cette fois-ci en train d'organiser les expéditions. En gémissant, j'arquai le dos. Élongation; J'étais plus que mal à cause de la journée de travail. Scrap se tenait dans un coin, attendant mes ordres. Grâce au temps de rentrer à la maison. En réponse, l'automate se redressa légèrement, siffla et se dirigea vers la porte. Je l'ouvris et suivis mon invention dans les rues mal éclairées. Les rues étaient à moitié vides, principalement des...

2.1K Des vues

Likes 0

Cyber-sexe avec une déesse

Hé les gars, ce sont mes premières histoires, alors s'il vous plaît, gardez les mauvaises critiques pour vous. Ok, j'ai eu une conversation sur le cyber sexe à l'instant, et j'ai pensé que ce serait amusant de la publier. Si vous aimez, j'en posterai un autre mais pour l'instant, c'est parti. *Connect Succès* ????: Salut Moi : M ou F ????: Salut. f vous? Moi : salut moi Son age Moi : Votre premier âge réel, pas de mensonges Son: ** Moi : je m'en fous si tu es jeune Moi: ** Elle : taille ? Moi : 8 pouces (mensuel total au fait) Elle...

1.9K Des vues

Likes 0

Je reçois une copie des photos

C'était un vendredi après-midi et j'avais fini tôt mon devoir dans la région de Boston. Je me suis dirigé vers l'aéroport pour voir si je pouvais prendre un vol plus tôt. J'ai déposé la voiture de location et pendant le trajet en bus vers le terminal, j'ai reçu le redoutable appel téléphonique de la compagnie aérienne. Mon vol a été annulé et j'ai dû me rendre au comptoir pour prendre d'autres dispositions. Normalement, ils m'ont simplement réservé sur le prochain vol disponible, donc cela ne sonnait pas bien. J'ai envoyé un texto à ma femme et lui ai dit que j'étais...

1.3K Des vues

Likes 0

Impie et infidèle:2 Ch 1

Des tasses en verre remplies d'eau du diable claquaient ensemble, remplies de jolies femmes et filles légèrement vêtues avec des sourires de promesse sur leurs visages. Les officiers de la Coalition dans le bar ont applaudi, des tasses levées pour célébrer leur victoire à Ridgehill sur les forces Inimi un mois auparavant. Dans le bordel maintenant bondé, Axel était assis avec sa propre tasse pleine d'eau du diable, ruminant les événements depuis qu'il avait été convoqué dans ce monde. Presque depuis le début, lui et son meilleur ami Rayner avaient été impliqués dans des conflits, combattant des gobelins, des soldats Inimi...

1.5K Des vues

Likes 0

LISSA C. Chapitre 2, Joyeux anniversaire David

LISSA C. Chapitre 2, Joyeux anniversaire David La journée s'était mieux déroulée que ce à quoi je m'attendais. Retourner à la maison, avec Lissa au volant, m'a donné l'occasion de la voir très bien pendant qu'elle conduisait. Il n'y avait rien chez cette fille que je n'aimais pas. Ses beaux cheveux blonds, tourbillonnant au fur et à mesure que le vent soufflait sur le pare-brise, apportaient une certaine fraîcheur à toute la situation. Elle riait et rigolait à mes blagues stupides pendant que nous discutions, me faisant me sentir de plus en plus à l'aise avec elle. Mais ensuite, il y...

1.1K Des vues

Likes 1

Rachel's bitch chapitre 2 - terminer ce qu'elle a commencé

Personnages Emma - 16 ans Hauteur 5 pieds 4 Couleur des cheveux blonds Couleur des yeux bleu Tour de poitrine 34B Rachel - 16 ans Hauteur 5 pieds 4 Couleur des cheveux blonds Couleur des yeux bleu Tour de poitrine 34B Emma se contenta de fixer sa sœur. Elle se tourna vers son armoire, ouvrit une des portes et se regarda dans le miroir. Elle se pencha pour essayer d'enlever le tatouage. Elle se grattait légèrement mais rien ne se passait. Qu'est-ce que c'est? demanda Emma frustrée. C'est un tatouage. Pourquoi ça ne s'enlève pas ? ! Rachel brandit le stylo qu'elle avait...

1.5K Des vues

Likes 0

Oh papa les trois parties!

Oh papa, partie 1, ma lettre à papa Parfois, la douleur de mes problèmes de santé perturbe ma routine ; cependant, je ne le laisse pas gouverner toute ma journée. Comme aujourd'hui, je me lève beaucoup trop tôt, mais seulement parce que j'ai fait une sieste hier. Je n'ai aucune douleur, juste excitée comme l'enfer, et je suis assise ici nue et je me masturbe. Vous voyez, je suis un peu exhibitionniste et j'adore jouer avec moi-même, tout en fantasmant sur mon nouvel amant John. J'aimerais qu'il enfonce son index profondément dans ma chatte trempée. J'aime la façon dont cela me...

1.1K Des vues

Likes 0

Recherches populaires

Share
Report

Report this video here.