Jack dans le casting

1.2KReport
Jack dans le casting

Jack dans le casting


La lumière frappant à la porte a poussé Jack Benson à prendre une profonde inspiration, à serrer les dents et finalement à appeler. « Ouais, qui est là ?

De derrière la porte fermée de la chambre, la voix basse de Kathy Collett s'éleva : « Jack, c'est Kathy. Puis-je entrer?"

Soupirant bruyamment, Jack répondit : « Ah ouais, je suppose. Viens avec Kathy.

"Je t'ai apporté un cadeau pour la Saint-Valentin." Elle commença alors qu'elle ouvrait la porte et valsait dans la pièce portant une boîte emballée, un bouquet de fleurs et une carte. Quand ses yeux se sont posés sur la vue de Jack sur le lit d'hôpital, elle s'est exclamée « Oh Jésus, regarde-toi ! Un corps entier jeté Jack? Elle referma la porte derrière elle avec son pied, se précipita sur le côté du lit et posa les objets sur une petite table à roulettes.

Jack voulait tourner la tête pour regarder Kathy, mais le plâtre s'enroula autour de son cou et couvrit l'arrière de sa tête pour qu'il ne puisse pas. En fait, le plâtre était si complet que les seules zones découvertes étaient le visage de Jack, son pénis et ses fesses pour qu'il puisse uriner et déféquer, ses doigts et ses orteils. En ce moment, une serviette couvrait ses parties intimes.

"Ouais, tu devras me pardonner de ne pas me lever." Jack a plaisanté avec une pointe de sarcasme.

Venant à côté de là où Jack pouvait la voir, Kathy a demandé: «Qu'est-ce qui s'est passé? Je veux dire, j'ai entendu dire que tu avais fait une mauvaise chute du côté de la montagne et que tu étais assez foiré et tout, mais je ne m'y attendais pas. Comment es-tu tombé et que s'est-il passé ? Des larmes s'accumulaient aux coins de ses yeux et menaçaient de couler sur son visage potelé alors qu'elle regardait avec une totale incrédulité.

"Oh merde Kathy. Tu sais, j'ai déjà reparlé de ça tellement de fois, et je ne suis vraiment pas d'humeur à tout refaire." Jack cracha avec colère. Puis, en voyant le regard blessé dans les yeux de Kathy, il a adouci sa voix et a dit "Écoutez, je euh, j'apprécie vraiment que vous soyez venu jusqu'ici pour me rendre visite et tout, mais je suppose que je ne suis pas la meilleure compagnie maintenant tu sais. Je suis vraiment désolé, mais je suis un peu gêné par tout ça. Tu devrais probablement y aller avant que je dise autre chose que je vais regretter.

Jack et Kathy se connaissaient depuis environ trois ans, et Jack était bien conscient de sa sensibilité. Tout cela avait à voir avec le poids de Kathy, qu'elle avait constamment du mal à garder sous contrôle. Elle était maintenant ce que certains appelleraient "agréablement rondelette", mais à ses yeux, elle était grosse et laide, et personne, y compris Jack, ne pouvait la convaincre du contraire. En réalité, Jack trouvait que Kathy avait un très joli visage, et ses courbes féminines n'étaient pas du tout déplaisantes, c'était juste qu'il était amoureux de quelqu'un d'autre, quelqu'un qui était malheureusement déjà pris.

"C'est bon Jack, je ne suis pas offensé et je ne te quitte pas non plus." Kathy rassura. «J'ai reçu un texto de Walt disant que tu étais plutôt bien foutu, mais je ne savais pas que c'était si grave. Je voulais juste vous faire savoir cependant, ne vous inquiétez pas pour le bureau. Entre moi et Walt et Mathews, nous gérerons la charge supplémentaire pendant que vous guérissez. Tu te concentres juste pour aller mieux, et si tu reviens... quand tu reviendras, ton travail t'attendra toujours. On s'occupera de tout en ton absence"

"Merci Kathy, j'apprécie cela." dit Jack, sa voix s'adoucissant alors qu'il réalisait qu'elle voulait vraiment dire du bien.

En la regardant de près pour la première fois depuis qu'elle est arrivée, Jack remarqua à quel point elle était belle. Elle portait une robe avec des fleurs roses, rouges et blanches partout et son ample décolleté était exposé. Pas du tout ce qu'il avait l'habitude de la voir porter au bureau. "Tu es très belle dans cette robe Kathy."

"Oh merci Jack. C'est ma robe de la Saint-Valentin.

"Ouais, la Saint-Valentin, je suppose que j'ai tout oublié à ce sujet. Ce n'est pas comme si j'avais quelqu'un avec qui le célébrer de toute façon.

"Je sais," commença Kathy, "je pense que ça doit être les longues heures que tu travailles Jack. Il n'y a tout simplement pas de temps pour une relation. Elle s'arrêta une seconde avant d'ajouter après coup. "Même si tu ferais un super petit ami."

Ce dernier commentaire fit sourire Jack et rougir un peu. "Merci Kathy. C'est gentil de ta part."

Il y eut un long moment de silence inconfortable avant que Kathy ne soupire bruyamment et ne demande
"Est-ce que vous souffrez beaucoup ?"

«Je prends de très bons analgésiques, mais cela fait quelques heures, donc je ressens un certain inconfort. Le truc, c'est que les analgésiques rendent mon cerveau flou, alors j'accueille presque la douleur, mais pas trop de douleur.

« Écoutez Jack, si vous voulez vraiment que je parte pour que vous puissiez vous allonger ici à regarder le plafond, à vous apitoyer sur votre sort, alors je partirai. Mais je suis venu ici aujourd'hui parce que je veux passer du temps avec toi. Je veux vous aider avec tout ce dont vous avez besoin d'aide. Je suis là pour toi Jack. Que désirez-vous?"

"J'ai une infirmière à domicile qui s'occupe de tout, Kath, mais si tu veux passer du temps ici, c'est à toi de décider. Je ne pense pas que je serai vraiment de bonne compagnie aujourd'hui, tu sais.

"Oh Jack, je me sens si mal pour toi. Tu as l'air tellement... déprimé en ce moment. dit Kathy avec un visage triste.

« Déprimé hein ? Gee, je ne peux pas imaginer pourquoi je serais déprimé. Je veux dire, tout le monde ne veut-il pas être allongé dans un plâtre complet pendant deux à trois mois de sa vie ? Je veux dire merde Kathy, je ne peux pas me nourrir, je ne peux pas me gratter, j'ai besoin d'aide pour chier et pisser. Merde, je ne peux même pas me branler. Qu'est-ce que tu penses que je devrais être putain de déprimé à propos de Kathy ? » Une fois de plus, Jack laissait ses émotions prendre le dessus sur lui.

"Je suis tellement désolé Jack." dit Kathy. « Mais je peux t'aider à faire ce que tu veux. Voulez-vous quelque chose à manger ou à boire ? Avez-vous besoin d'utiliser les toilettes? Je peux faire n'importe quoi. Elle posa sa main sur le plâtre au-dessus de sa cuisse.

"Je vais bien Kathy, merci de me l'avoir proposé, mais je vais bien."

Il y eut une pause lorsque Kathy prit une profonde inspiration et glissa soigneusement sa main plus haut dans le plâtre jusqu'à ce que le bout de ses doigts trouve la découpe pour son pénis. Un trou de huit pouces de diamètre l'a laissé complètement exposé afin qu'il puisse uriner et être nettoyé au besoin. Alors que le doigt de Kathy glissait sous la serviette qui le protégeait, les yeux de Jack s'écarquillèrent.

« Êtes-vous absolument certain, Jack ? Êtes-vous certain qu'il n'y a... rien que vous vouliez de moi ? » Kathy a dit avec un sourcil levé, ses doigts se sont posés à quelques centimètres de son pénis.

"Kathy, qu'est-ce que tu fous ?" demanda Jack.

"Je suis ici pour t'aider Jack." Kathy répondit et enroula ses doigts autour de sa queue. Elle s'est déplacée pour que son visage soit juste au-dessus du sien et a dit avec un air boudeur sur son visage: "Tu veux que je t'aide, n'est-ce pas Jack?"

Jack ne pouvait pas croire que Kathy faisait ça. C'était tellement hors de propos pour elle. « Jésus, es-tu sérieux ? » demanda-t-il incrédule.

"C'est la Saint-Valentin Jack. Personne ne devrait avoir à passer la Saint-Valentin seul et déprimé. Je peux t'aider à te sentir mieux, et personne n'aura jamais à découvrir que nous avons fait ça. Détendez-vous et laissez-moi prendre soin de vous. dit Kathy alors qu'elle commençait à descendre vers la serviette couvrant sa main et sa queue.

La main caressante amadouait le flux sanguin dans le pénis de Jack, le faisant commencer à gonfler, même s'il n'était toujours pas sûr de tout cela. « Mais et si l'infirmière entre ? Merde Kathy, c'est fou. Tu ne devrais pas faire ça.

« Oh... tu veux que j'arrête Jack ? Je ne pense pas que ce grand gars veuille que j'arrête. Après tout, il attire rapidement l'attention. Allez-vous laisser passer une fellation pour la Saint-Valentin ? » Kathy a souri et de sa main libre, elle a écarté la serviette, révélant un pénis circoncis de sept pouces parfaitement formé. "Oh, tu as une si belle, grosse bite juteuse."

« Kathy ! » Jack claqua bruyamment, puis baissa la voix jusqu'à un murmure urgent. "Ça n'est pas correct. Je suis votre patron pour l'amour de Dieu. Il a dit, mais pour une raison quelconque, il n'avait pas l'air trop convaincant.

« Tu ne vas pas me virer, n'est-ce pas Jack ? Demanda Kathy en rapprochant son visage de sa queue. "Pas avant de prendre cette belle bite au fond de ma bouche et de sucer tout son sperme. Êtes-vous Jacques ? » Elle a sorti sa langue et a touché le bout de son pénis, qui s'est instantanément rempli de sang. Le bout de sa langue a cherché son trou d'urine et elle l'a agité d'avant en arrière, comme si elle essayait de pousser sa langue à l'intérieur.

Jack gémit à la sensation et essaya de regarder ce qu'elle faisait, mais il ne pouvait pas voir au-delà du plâtre blanc sur sa poitrine. "Ce n'est pas comme toi Kathy. Pourquoi fais-tu ça?"

"Si vous voulez que j'arrête Jack, tout ce que vous avez à faire est de me dire d'arrêter." dit Kathy, puis plissa les lèvres et souffla de l'air frais sur la pointe humide, le faisant frissonner. Après un moment de silence, elle baissa ses lèvres encore plissées et plaça un gros baiser doux et humide sur le haut de son pénis. "Voulez-vous que j'arrête Jack?"

Se demandant toujours ce qui était arrivé à la femme normalement chaste, Jack lutta pour répondre. Ce n'était pas du tout comme la femme qu'il connaissait au bureau. En fait, la femme avec qui il travaillait tous les jours depuis trois ans était si réservée que la simple mention de quoi que ce soit lié au sexe la faisait rougir profondément. Elle ne parlait jamais de sa vie privée, même lorsqu'on lui demandait, elle disait à la personne qu'elle ne discutait pas de questions privées au travail. C'était si étrange et gênant, mais c'était si bon.

Quand Jack ne répondit pas, Kathy resserra sa prise autour de sa queue, serrant jusqu'à ce que la tête devienne rouge vif et brillante, et qu'une petite goutte de liquide pré-éjaculatoire se forme sur la fente. « Tu as une si belle bite Jack. J'ai toujours voulu le voir, le... tenir, le... goûter. Elle a parlé avec une voix rauque qui était extrêmement sexy, puis a remis ses lèvres sur le bout et a aspiré la goutte de liquide pré-éjaculatoire.

"Unghh!" Jack gémit des sentiments incroyables que Kathy provoquait. Les soucis qu'il avait de l'arrivée de l'infirmière avaient disparu maintenant, remplacés par le besoin de gratification sexuelle. Cela n'avait plus d'importance que ce soit Kathy, la femme potelée avec qui il travaillait au bureau, qu'il avait souvent considérée comme glaciale parce qu'elle était si tendue à propos de certaines choses. Elle n'était plus coincée maintenant.

Tout à coup, Kathy a lâché son pénis et s'est levée en disant "Tu sais, je deviens terriblement excitée ici. Ça ne te dérange pas si je me déshabille, n'est-ce pas ? Sans attendre de réponse, elle décrocha les bretelles de sa robe de ses épaules et enleva le vêtement le long de son corps jusqu'à ce qu'il touche le sol. Elle ne portait plus qu'un soutien-gorge et une culotte, ses seins de la taille d'un cantaloup menaçant apparemment de sortir du haut de son soutien-gorge. Elle se pencha en avant, montrant son ample décolleté à Jack, qui se trouva incapable de détourner ses yeux.

Au travail, Kathy n'avait jamais rien porté, même le moins révélateur. Maintenant, Jack regardait la paire de seins la plus incroyable qu'il ait jamais vue en chair et en os, et il ne pouvait même pas encore tous les voir.

"Est-ce que tu les aimes Jack?"

Jack hocha la tête du peu qu'il pouvait sans même s'en rendre compte, sa bouche salivait et ses doigts remuant le peu qu'ils pouvaient à l'intérieur du boîtier dur du plâtre.

Passant la main derrière son dos, Kathy dégrafa son soutien-gorge et le laissa tomber, mais avant qu'il ne tombe complètement, elle drapa son bras droit sur sa poitrine, gardant ses mamelons cachés. Jack pensait avoir entrevu l'aréole, mais n'en était pas certain. Son sexe se tendait et s'agitait dans la brise, voulant de l'attention, ayant besoin d'attention.

"Voulez-vous les sentir Jack?"

"Oui" vint le murmure doux de la voix de Jack. Il voulait enfouir son visage dans ses globes glorieux.

Kathy se leva pour se tenir juste à côté du visage de Jack et baissa lentement son bras, révélant toute sa poitrine pour la première fois. Ils étaient magnifiques, pensa Jack. Les plus grands qu'il ait jamais vus en personne. Ses mamelons étaient énormes, dépassant de près d'un pouce de ses seins bulbeux, avec des aréoles qui entouraient chacun, de la taille d'une pièce d'un demi-dollar.

Jack était hypnotisé par la vue et la regarda se pencher et placer un de ses mamelons dans sa bouche ouverte. Comme un bébé affamé, Jack s'est accroché à son mamelon et a commencé à téter. Il fit tournoyer doucement sa langue autour du nœud, faisant gémir Kathy au fond de sa gorge et pousser plus de la chair de sa poitrine dans la bouche affamée de Jack.

Pendant que Jack était occupé à sucer le mamelon gonflé de Kathy, les mains de Kathy étaient occupées à frotter son clitoris nécessiteux à travers le tissu de sa culotte. Cela lui avait demandé énormément de courage pour le faire, et le stress qu'elle avait subi depuis le moment où elle était entrée dans la pièce avait servi à augmenter son excitation, la rendant plus excitée qu'elle ne se souvenait jamais l'avoir été.

Aussi agréable que ce soit de se faire sucer et grignoter ses mamelons, Kathy savait qu'elle n'allait pas se contenter de jouer avec les mamelons. Elle se leva, sa poitrine faisant un * bruit * lorsque la succion se brisa de la bouche de Jack. L'air était frais sur son mamelon humide.

"Jack chérie, ça te dérange si je joue avec ma chatte pendant que je suce ta grosse et merveilleuse bite ?" a demandé Kathy. Elle parlait de la voix la plus sexy que Jack ait jamais entendue.

"Ah... merde non. Ça ne me dérange pas Kath. marmonna Jack.

"Bien, parce que je suis tellement excitée. Je veux jouir aussi fort que toi.

Elle attrapa à nouveau son membre enflé dans sa main potelée, tandis que son autre main poussait toujours le tissu de son sous-vêtement dans la fente de sa chatte. La zone de l'entrejambe était déjà trempée du jus de sa chatte qui fuyait.

Ramenant son visage vers le pénis de Jack, Kathy le posa en avant, puis plaça son nez directement dans ses poils pubiens. L'odeur d'un homme "là-bas" était toujours si excitante pour Kathy, et ce n'était pas différent. Elle a inhalé son arôme viril, l'odeur envoyant des secousses d'électricité picotant la colonne vertébrale directement à sa chatte super chargée.

"Mmmmmmmm" Elle gémit en expirant, ses paupières tombant et ses seins se soulevant. Sa langue glissa dans sa touffe de poils grossiers et elle lécha de la base de sa hampe jusqu'à la tête en forme de casque. De retour à la base une fois de plus, sa langue s'aplatit sur sa hampe alors qu'elle léchait lentement son chemin vers la tête à nouveau. Trois fois, quatre fois, cinq fois, elle répéta l'action, ne s'arrêtant que pour enlever un poil égaré qui collait momentanément à sa langue.

Quant à Jack, il appréciait certainement l'attention, mais il souhaitait pouvoir bouger. Il voulait sentir le corps de Kathy. Il voulait sentir ses courbes féminines qu'il savait si douces et souples. Il voulait prendre le contrôle de la situation comme il en avait l'habitude, mais il n'était pas en mesure de le faire, donc il devrait la laisser faire ce qu'elle voulait.

Kathy a joué avec l'outil palpitant de Jack pendant plusieurs minutes. Elle avait arrêté les longs coups de langue lents de la base à la pointe, et faisait maintenant juste passer sa langue autour de son frein, cette petite bande de tissu élastique juste en dessous du gland. Elle pouvait dire à ses grognements et gémissements qu'elle avait un effet sur lui. Après quelques minutes de cela, elle glissa et enroula fermement ses gros seins autour de son outil imbibé de salive et les fit glisser de haut en bas plusieurs fois, suscitant plusieurs gémissements de plaisir de la part de Jack.

La pression montait à l'intérieur du scrotum de Jack, alors que ses couilles pleines s'apprêtaient à déposer leur semence. "Oh putain Kathy, tu vas me faire jouir." Il gémit. Son corps voulait pousser, avait besoin de pousser, mais il n'y avait aucun moyen de bouger. Il était à sa merci et Kathy prenait son temps.

Sentant qu'il se rapprochait de l'orgasme, Kathy se leva et libéra sa bite. Elle a glissé ses doigts autour du bord de sa culotte et a plongé deux doigts profondément dans sa chatte, les imbibant de son jus. Puis elle retira sa main, posa ses doigts sur le nez de Jack et essuya son parfum de chatte odorante sur sa lèvre supérieure.

"Là, maintenant tu peux sentir mon excitation." Elle lui a roucoulé.

"S'il vous plaît..." Jack gémit "... aidez-moi à jouir de Kathy. J'ai tellement besoin de jouir. L'odeur épaisse de sa chatte chaude était enivrante, et cela augmentait son désir et son besoin de jouir.

"Tu veux que je te finisse Jack ?" demanda-t-elle avec un sourire narquois.

"Oh mon Dieu oui ... S'il vous plaît Kathy."

« D'accord, mais seulement si tu me promets une chose, Jack. Seulement si tu promets de tirer ta crème sucrée dans ma bouche tous les jours pendant que tu es dans ce casting. Voulez-vous faire ça pour moi, Jack ? »

Jack était hors de lui avec le besoin, et il a hoché la tête et a presque crié "Oh putain ouais, finis-moi s'il te plait."

"D'accord Jacques. Je vais aspirer tout le sperme chaud et collant de tes couilles maintenant. Es-tu prêt?"

« Merde Kathy, putain, fais-le s'il te plaît. Hâte"

Kathy a rigolé et a dit "Voilà Jack." En un seul mouvement, elle engloutit les quatre premiers centimètres de la bite de Jack dans sa bouche. Ses lèvres et sa langue douces et humides se refermèrent autour de son membre palpitant et elle suça, tandis que sa langue effleurait le dessous.

"Ohhh merde !" Jack haleta en sentant la chaleur soudaine de sa bouche de succion. C'était exquis, et il savait que cela ne prendrait que quelques instants avant d'abandonner sa semence.

Kathy n'était pas une novice en matière de succion de bite et elle a utilisé tous ses talents pour apporter à son patron le plaisir le plus satisfaisant. Elle a pris ses couilles d'une main tandis que l'autre a saisi la base de sa queue de sept pouces. Avec sa bouche scellée autour de sa hampe, elle a commencé à monter et descendre, sa main restant juste sur sa bouche, lui donnant la sensation d'une gorge profonde. Elle massa doucement ses couilles et chatouilla la tache juste sous son sac et à côté de son trou du cul.

"Oh merde Kathy, je suis si proche. Oh putain je vais cummmm!" Jack cria. Il avait oublié l'infirmière à domicile qui se trouvait quelque part dans la maison à ce moment précis, probablement en train de préparer de la nourriture, puisqu'il était presque l'heure du dîner.

Utilisant sa bouche comme un aspirateur doux et velouté, Kathy redoubla d'efforts, émettant des sons "mmmfff" à chaque mouvement ascendant. Elle sentit sa bite prendre des proportions encore plus énormes, étirant ses lèvres plus larges qu'elle ne le pensait possible.

Toujours en train de babiller et de grogner comme un fou, Jack pouvait sentir le début de son orgasme. Il avait atteint le sommet. Ce point de non-retour où, même si toute stimulation cessait immédiatement, le pénis continuerait à cracher son contenu. "Ahhh je jouis, oh putain..." cria-t-il alors qu'il ressentait les premiers spasmes de l'orgasme.

Kathy a reculé un peu, alors qu'elle sentait la bite dans sa bouche commencer à se branler et une seconde plus tard, le premier jet de sperme chaud est sorti de la pointe, pulvérisant le fond de sa gorge. Elle déglutit rapidement alors qu'une autre giclée rejoignit la première. La crème épaisse glissant le long de son gosier lui réchauffait la gorge. Le goût n'était pas agréable, mais Kathy appréciait suffisamment la sensation de puissance et l'érotisme de l'acte pour supporter le mauvais goût.

Plusieurs petites giclées de sperme ont suivi, et Kathy a continué à sucer jusqu'à la dernière goutte. Enfin, lorsque la bite de Jack a cessé de palpiter et de dégouliner de sa semence, Kathy a arraché sa bouche avec un "pop" fort, laissant la tête rouge vif scintillant de sa salive.

"Mmmm c'était si chaud!" s'exclama Kathy. "Avez-vous aimé ce Jack?"

"Oh putain ouais." Il haleta faiblement.

"Bien, parce que je serai de retour pour le refaire demain." dit-elle en reculant pour le regarder dans les yeux.

"Jésus Kathy, qu'est-ce qui t'arrive?"

"Eh bien, je te voulais depuis longtemps Jack. Tu es juste trop aveugle pour le voir. Quand je t'ai vu allongé ici, enfermé dans ce plâtre, et étant la Saint-Valentin et tout, j'ai réalisé que c'était peut-être ma seule chance. Jack, tu ne tomberas peut-être jamais amoureux de moi. Merde, je ne m'attends pas à ce que tu tombes amoureux de moi. Mais je suis amoureux de toi depuis des années maintenant, et si je peux faire quelque chose pour améliorer ton temps dans ce casting stupide, alors je vais le faire, et si cela signifie revenir ici tous les jours et donner plaisir, alors c'est ce que je vais faire.

Jack réfléchit à ce qu'on venait de lui dire, puis dit doucement "Wow Kathy, je... je n'en avais aucune idée."

"Eh bien, maintenant vous le faites." Kathy a dit de manière factuelle. "Alors, je vais y aller maintenant, pour que je puisse aller prendre soin de moi, si vous voyez ce que je veux dire."

Jack savait exactement ce qu'elle voulait dire. "Oui, je sais ce que vous voulez dire. Si je pouvais aider, je le saurais.

"Faites-moi alors la promesse que lorsque vous irez mieux, vous me montrerez une partie de la même chose que je viens de vous montrer. Peut-être même plus.

« J'aimerais ça Kathy. J'aimerais beaucoup ça.

Kathy lui adressa un sourire chaleureux puis se pencha et embrassa tendrement son patron sur les lèvres. "Je te verrai demain Jack." dit-elle en ramassant sa robe et son soutien-gorge jetés.

Debout à côté du lit, Kathy a arraché sa culotte trempée. Elle n'avait pas joui, mais ils étaient encore très humides de son jus lubrifiant, et l'odeur qu'ils dégageaient était intense. Elle s'habilla rapidement sous les yeux de son patron encore hébété.

Enfin, quand elle a été remise en place, elle a dit "Encore une chose Jack." et brandit ses sous-vêtements souillés. "Voici quelque chose pour vous aider à ne pas penser à la douleur, pendant un petit moment de toute façon."

Alors que Jack regardait, Kathy a placé l'entrejambe de sa culotte sur le nez et la bouche de Jack, et les a laissés là. "Au revoir maintenant et bonne Saint-Valentin." dit-elle et repartit.

"Hé... hé, tu ne peux pas me laisser comme ça." Jack lâcha, mais Kathy sortit et ferma la porte sans se retourner. "Merde!" grommela-t-il alors que l'odeur musquée de sa chatte submergeait ses sens. Lorsque l'infirmière est venue le voir environ dix minutes plus tard, elle l'a trouvé avec sa bite complètement engorgée et son visage toujours caché sous la culotte détrempée.

La fin.

Articles similaires

Biker Lust ... Le début

C'était une chaude journée d'automne. Je roulais sans but dans la campagne sur mon Sportster. Tout l'été longtemps que j'avais roulé sur ces mêmes routes et je m'ennuyais. J'avais roulé, perdu dans pensé quand je suis tombé sur la petite vallée boisée avec le cimetière en bordure de route. C'était un aussi bon moment comme tout pour s'arrêter et prendre une gorgée d'eau. En m'arrêtant sur le bord de la route, j'ai garé mon vélo et je me suis étiré respirer profondément le parfum boisé que j'ai toujours aimé. Débouclage des sangles de la sacoche. J'ai sorti une bouteille d'eau et...

1K Des vues

Likes 0

The Witcher : la scène cachée (TV-MA)

The Witcher : la scène cachée (TV-MA) ACTE PREMIER : INTRODUCTION Geralt de Riv et sa jeune pupille, Ciri, ont parcouru ce terrain accidenté, s'entraînant et perfectionnant leurs compétences au fur et à mesure. La voix grave du Sorceleur traversa l'air alors qu'il parlait à Ciri, lui transmettant sa sagesse. N'oubliez pas, Ciri, dit Geralt, ses cheveux argentés scintillant au soleil, vous devez toujours être préparé, toujours prêt à vous battre et toujours écouter. Votre instinct vous guidera. Ciri hocha la tête, la détermination gravée sur son visage. Mais juste au moment où Geralt finissait de parler, un grognement menaçant se répercuta dans la...

762 Des vues

Likes 0

Anciens Playboy Playmates Partie 9 : Le vrai désir de Tiffanie_(1)

Note de l'auteur :  Il s'agit de la deuxième histoire de Tiffanie, une ancienne playmate fictive de playboy. Son premier est interracial. Vous n'êtes pas obligé de lire celui-là si vous ne le souhaitez pas, mais il suffit de dire que dans la partie 3 de cette série, Tiffanie a été témoin d'un acte incestueux chez elle impliquant sa sœur aînée Diane. Contrairement à Stéphanie (qui a également été témoin d'un acte similaire dans la partie 3), cela a gâché Tiffanie - la rendant même folle. Elle a fait de son mieux pour éviter ses désirs incestueux intérieurs, en les noyant avec le...

2.6K Des vues

Likes 0

La Fête_(14)

Partie 1 Jésus, nous allons encore être en retard, je me dis en m'asseyant sur le canapé du salon, la tête appuyée sur une main. C'était samedi, le soir de la fête de Doonsberg et il n'y avait pas moyen d'en sortir. Les voisins d'en bas nous avaient invités dans leur manoir il y a des mois. Des RSVP avaient été faites, des calendriers vérifiés et revérifiés, des appels téléphoniques passés. Bref, c'était chose faite. S'il y avait jamais eu une soirée pour faire la fête, c'était bien celle-là. La pleine lune de la veille de la fin de l'été regarde...

2.2K Des vues

Likes 2

L'horloger et l'inventeur partie 4_(1)

C'est parti... grognai-je en posant la caisse sur la table. Je soupirai en regardant autour de la salle de stockage; Une fois de plus, j'étais seul dans l'usine, cette fois-ci en train d'organiser les expéditions. En gémissant, j'arquai le dos. Élongation; J'étais plus que mal à cause de la journée de travail. Scrap se tenait dans un coin, attendant mes ordres. Grâce au temps de rentrer à la maison. En réponse, l'automate se redressa légèrement, siffla et se dirigea vers la porte. Je l'ouvris et suivis mon invention dans les rues mal éclairées. Les rues étaient à moitié vides, principalement des...

2.2K Des vues

Likes 0

3some fantaisie

Nous rencontrons une autre femme dans un bar pour quelques verres, elle porte une petite robe, et vous pouvez voir qu'elle n'a pas de sous-vêtements en dessous, je porte une jupe très courte, un haut décolleté et des bas. Après quelques verres, nous retournons tous à la chambre d'hôtel que nous avons réservée, en nous arrêtant en chemin pour prendre plus de boissons. Pendant que vous versez les boissons, elle et moi nous réinstallons sur le lit et commençons à nous embrasser, prenant notre temps car nous savons que vous regardez. Elle commence à se déplacer le long de mon corps...

1.5K Des vues

Likes 0

Cyber-sexe avec une déesse

Hé les gars, ce sont mes premières histoires, alors s'il vous plaît, gardez les mauvaises critiques pour vous. Ok, j'ai eu une conversation sur le cyber sexe à l'instant, et j'ai pensé que ce serait amusant de la publier. Si vous aimez, j'en posterai un autre mais pour l'instant, c'est parti. *Connect Succès* ????: Salut Moi : M ou F ????: Salut. f vous? Moi : salut moi Son age Moi : Votre premier âge réel, pas de mensonges Son: ** Moi : je m'en fous si tu es jeune Moi: ** Elle : taille ? Moi : 8 pouces (mensuel total au fait) Elle...

2K Des vues

Likes 0

LA SALOPE DU BOSS 1 : LA PROPOSITION_(1)

LA SALOPE DU BOSS - PARTIE I : LE DÉBUT CHAPITRE 1 : LA PROPOSITION Ça s'est passé comme ça s'est toujours passé. Mon smartphone a émis un bip discret. Je me suis détourné de l'écran de l'ordinateur sur mon bureau, j'ai réveillé mon téléphone et vérifié l'ID texte. Monsieur. Cela aurait pu être beaucoup plus. Cela aurait pu être M. Charles Woodburn, PDG et président du conseil d'administration. C'est qui était Monsieur. J'ai ouvert le texte pour trouver le message que je recevais souvent de lui. J'ai besoin de toi dans mon bureau. J'ai souri en me levant immédiatement et j'ai...

1.4K Des vues

Likes 1

Sarah, qu'as-tu fait avec du maïs doux ?

C'est une première tentative donc toute critique constructive est plus que bienvenue, tout éloge serait bien aussi. Si quelqu'un a des idées pour de nouvelles histoires, n'hésitez pas à laisser vos idées. J'ai quelques idées qui pourraient utiliser les mêmes personnages dans son histoire. Apprécier. Sarah et Matthew Jones vivaient dans une petite maison mitoyenne quelque part dans une petite ville du sud de l'Angleterre, ils vivaient avec leur mère Elizabeth, mais elle n'était jamais là. Elle avait atteint un poste élevé dans son entreprise et son travail signifiait qu'elle voyageait beaucoup de temps. C'était malheureux mais nécessaire et cela lui...

1.2K Des vues

Likes 0

Naruto : Esclave pour toi Ch. 2

Hinata se réveilla avec l'odeur du petit déjeuner. Lentement, elle ouvrit les yeux et fut surprise de ne pas se trouver dans sa propre chambre. Puis les souvenirs de la nuit dernière ont commencé à émerger dans son esprit alors qu'elle attrapait le collier autour d'elle. Ce n'était pas un rêve après tout. Elle avait dit à la personne qu'elle aimait plus que quiconque au monde ce qu'elle ressentait. Puis elle remarqua que Naruto n'était pas dans la pièce. Un sentiment de honte l'a envahie alors qu'elle se souvenait de ses leçons à l'académie. Elle avait appris à s'éveiller avant son...

1.1K Des vues

Likes 0

Recherches populaires

Share
Report

Report this video here.