Voyage à Washington DC

531Report
Voyage à Washington DC

Je suis sorti du lit pour aller aux toilettes. quand je suis revenu et que j'ai retiré le drap, elle était allongée sur le côté, les jambes grandes ouvertes... et j'ai vu les épaisses lèvres poilues suspendues entre ses cuisses fines.

ce n'était pas la première fois que je la voyais faire l'amour, mais c'était plus que ce que je pouvais supporter ce jour-là. elle m'avait apparemment taquiné toute la soirée, se dirigeant vers la douche après s'être déshabillée devant moi. assise et regardant la télé dans le motel avec sa robe suffisamment ouverte pour que je puisse voir tous ses seins et l'épais monticule de sa chatte.

c'était peut-être la bière... eh bien, je sais que c'est la bière qui m'a fait me lever, mais tout cela s'est traduit par le fait que je suis passé sous les couvertures et que j'ai posé ma bouche sur ces lèvres épaisses qui me faisaient signe... ..elle remua, pas sûre de ce qui se passait au début, puis poussa un profond soupir alors que ses jambes s'ouvraient grand. J'ai trouvé son clitoris rapidement, il était difficile de le manquer car il commençait à gonfler, et pendant que je le suçais, son corps a commencé à trembler et une légère poussée de ses hanches s'est transformée en un frisson spasmodique alors qu'elle se tendait et haletait.

elle jouissait, et je tenais fermement ses cuisses… léchant et suçant doucement son sexe gonflé pendant que la crème coulait de son vagin… quand je la sentis se détendre à nouveau, j'ai recommencé à la sucer. en quelques secondes, elle frissonnait à nouveau… son clitoris si épais et si raide qu'il ressemblait à une petite bite, le bout dépassant du capuchon… j'en ai léché le bas pendant qu'elle jouissait. quand j'ai essayé de la sucer à nouveau, elle a repoussé ma tête en haletant et en murmurant qu'elle était trop sensible... me remerciant avec effusion alors que je m'allongeais sur mon côté du lit. elle s'est déplacée sous les draps après quelques minutes et a trouvé mon érection déchaînée... je l'ai entendue murmurer oh mon dieu... elle l'a pris dans ses mains tremblantes et a essayé de le mettre dans sa bouche.... .puis chuchotant à nouveau oh mon dieu. elle a commencé à lécher la pointe épaisse, et je pouvais la sentir la frotter sur tout son visage,,,, sa respiration était désespérée alors qu'elle alternait entre tirer le prépuce et sucer la pointe suintante... ses mains trouvant mon scrotum serré alors qu'elle j'ai maladroitement essayé de trouver un moyen de me faire tomber. dit-elle finalement, c'est trop... c'est aussi, mon dieu, je n'ai jamais vu quelque chose de pareil de ma vie !... utilise juste tes mains, dis-je, tire simplement la peau de haut en bas.

J'ai mis ma main entre ses jambes et elle les a grandes ouvertes, commençant à me tirer avec un certain rythme... juste comme ça, j'ai murmuré, mon torse commençant à correspondre à ses tractions... elle était trempée, et elle elle pressait fermement son sexe dans ma main pendant qu'elle me caressait... ses mains étaient maintenant glissantes à cause du pré-éjaculation, et je me suis tendu... j'ai commencé à éjaculer et je l'ai entendue alors que je sentais son corps se soulever, elle jouissait aussi….. oh mon dieu oh mon dieu, répétait-elle encore et encore alors qu'elle tenait ma bite saccadée et en éruption. je l'ai doigtée et elle est revenue. nous nous sommes tous deux endormis, repus.

quand je me suis réveillé, j'ai entendu la douche... le drap était collé à moi et je l'ai décollé, ayant vraiment besoin d'aller aux toilettes. j'y suis entré et j'ai laissé échapper un ruisseau qu'un cheval envierait. elle a éteint la douche à mi-chemin, et je ne pouvais pas m'arrêter... elle est sortie et a commencé à se sécher. mon jet a ralenti jusqu'à devenir un filet, j'ai secoué les gouttes et j'ai atteint la poignée de chasse d'eau. Quand est-ce arrivé, a-t-elle demandé ? ...... je me suis retourné et elle avait un air étrange sur son visage alors qu'elle lorgnait mon pénis nu. Quand s'est-il passé, ai-je demandé ? elle n'essayait pas de cacher quoi que ce soit, cet énorme triangle dense de fourrure brun foncé me regardait fixement, et elle me voyait regarder aussi. je veux dire, j'en ai déjà vu, mais mon dieu... je pensais que seuls les hommes noirs avaient des organes comme ça. J'ai ri et j'ai dit que je devinais qu'il devait y avoir un nègre dans notre lignée quelque part, et je suis sorti par la porte de la salle de bain, sachant que si je restais plus longtemps, ça allait commencer.

J'ai mis mon pantalon et je cherchais ma chemise quand elle est sortie de la salle de bain... encore très nue. elle enfila sa culotte en nylon blanc, avec l'ombre du triangle épais en dessous, puis son soutien-gorge. que pensez-vous de ce qui s'est passé la nuit dernière, a-t-elle demandé ?..... j'ai enfilé ma chemise et j'ai dit que j'avais bu trop de bières, et j'étais désolé si j'avais offensé..... elle s'est arrêtée, et alors qu'elle secouait la tête comme si elle essayait de dire que tout allait bien, j'ai dit qu'après sa démonstration, je ne pouvais pas faire la distinction entre elle et une autre femme... tout ce que j'avais vu la nuit dernière lorsque j'ai retiré les draps. était une femme sexy.

elle s'est assise sur le canapé du motel, toujours en lingerie, et m'a demandé si je le regrettais. J'ai secoué la tête non, disant que je regrettais seulement que nous soyons dans la situation dans laquelle nous nous trouvons... elle a croisé mon regard et j'ai dit qu'elle savait que j'avais toujours été intéressé par elle de cette façon.... tu l'as toujours su, sinon tu n'aurais pas continué à me tenter. J'avais une autre érection et je l'ai vue avaler alors qu'elle regardait la forme de mon pénis qui s'épaississait sous mon jean moulant.

quand,... elle s'éclaircit la gorge et essaya à nouveau... quand est-ce que ça a commencé, son regard toujours sur mon entrejambe, son visage rougi maintenant, quand a-t-il commencé à grossir autant ?.... je ne le fais pas je veux dire maintenant, je veux dire, je peux le voir maintenant sous ton pantalon... elle rougit et balbutia, essayant de détourner le regard... quand est-il devenu si grand, je veux dire ? tu penses vraiment que c'est si gros que j'ai demandé ? ses mains ont commencé à trembler et elle s'est levée en disant qu'elle n'avait pas été avec autant d'hommes, mais qu'elle n'avait jamais imaginé qu'un homme puisse avoir un pénis aussi gros... et comment as-tu appris à faire ça avec ta bouche ?...... je l'ai regardée et elle a rougi et s'est détournée. tu veux dire que je m'en prends à toi ?... elle hocha la tête, disant qu'elle pensait seulement que les lesbiennes faisaient ça... ajoutant, et mon Dieu, je sais pourquoi elles aiment ça... je n'ai jamais ressenti quelque chose de pareil depuis ma vie!

toutes les filles avec qui j'ai été s'y attendaient, donc je suis surpris que ce ne soit pas le cas... c'était ta première fois ? elle hocha la tête, regardant toujours par la fenêtre... c'était ma première fois pour beaucoup de choses... la quantité de sperme que vous avez projetée était incroyable... la taille de vos organes sexuels... ... je n'arrive pas à croire que j'ai raté tout cela toute ma vie...

ma bite suintait, dure comme de la pierre alors que je regardais sa silouette près de la vitre... fortement rétro-éclairée..... l'écart scandaleux entre ses cuisses cédant aux lèvres épaisses.... le slip en nylon blanc glissant tenant eux. Je me suis déplacé derrière elle et je lui ai murmuré que je ferai ça pour toi quand tu le voudras..... j'ai pris sa main droite et je l'ai laissée sentir la longueur de mon sexe. nous ne pouvons pas faire ça, tu sais que nous ne pouvons pas, murmura-t-elle alors que sa main commençait à trembler, elle me sentant sans incitation. nous l'avons déjà dit. recommence-t-elle, murmura-t-elle désespérément… s'il te plaît, recommence.

ses genoux ont cédé et je l'ai portée jusqu'au lit, sans même essayer d'enlever sa culotte... la léchant à travers le large entrejambe en nylon, sentant les plis gonflés de son sexe, elle a finalement écarté le tissu pendant que je la suçais clitoris gonflé jusqu'à un orgasme fébrile. J'ai enlevé mon jean, libérant ma bite baveuse en disant que je sais que nous ne pouvons pas, mais je veux le sentir sur ma bite... ses jambes étaient larges et elle avait le tissu de sa culotte si tendu sur le côté que je pensais que le l'ouverture de la jambe se fendait... elle tremblait violemment alors que je plaçais ma bite entre les lèvres épaisses et la glissais de haut en bas... sous son clitoris dressé, baignant le dessous tendre de ma bite avec ses fluides... sensation le bout rigide de son clitoris sur ma zone la plus sensible..... je suis entré en torrents, les gouttes de sperme peignant sa cage thoracique haletante..... son soutien-gorge, ses cheveux, les draps au-delà, même le tapis devant le climatiseur.......sa main l'attrapait, essayant de le forcer vers le bas, et j'ai continué à m'éloigner. J'ai glissé sur le sol en essayant de me remettre de l'orgasme le plus massif que j'aie jamais eu… ses jambes drapées sur le bord du lit… les gouttes fugaces de mon sperme coulaient lentement sur les mollets minces et blancs qui tremblaient encore.

nous avons pris une douche ensemble, aucun de nous ne croisant les yeux de l'autre, et sommes sortis déjeuner. nous ne nous sommes pas dit grand-chose cet après-midi-là... je suppose que c'est surtout parce que chaque fois que j'en avais l'occasion, et il y en avait quelques-unes, j'avais mes mains sous sa jupe, sentant les lèvres épaisses et sexuelles que j'avais désirées pendant tout ce temps. ma vie... c'était autant un réveil de notre attirance que des vacances... et tout ce qu'il faudrait c'était...........

nous sommes allés dans un restaurant près du motel et, à mon grand désarroi, elle a commandé du vin avec son repas... et elle était étourdie après le premier verre. elle en a commandé un autre et les regards qu'elle me lançait me faisaient savoir ce qui m'attendait ce soir... je ne voulais pas que ce soit aussi simple... je le voulais, mais pas comme ça.

sur le chemin du retour vers la chambre, j'ai vu un homme noir debout près de la cabine téléphonique près du hall du motel. Je nous ai laissé entrer dans la chambre et je lui ai dit que je traversais la rue pour prendre une bière et que je reviendrais tout de suite. elle s'est précipitée vers la salle de bain en disant qu'elle devait faire pipi, en remontant sa jupe… les miches entières de son cul mince enveloppées de nylon blanc étaient visibles pendant qu'elle courait.

Je suis retourné vers le devant du motel et il était toujours là. il est venu vers moi comme je m'y attendais, me demandant de la monnaie. je lui ai dit que j'avais 20 $ s'il me rendait service. ses yeux s'écarquillèrent alors qu'il écoutait, je lui disais que j'avais la femme de mon patron ici pour une réunion, et elle s'approchait de moi comme une folle... et si je le faisais, je savais que cela signifierait mon travail. il a dit que tu veux dire le chic avec lequel je viens de te voir marcher il y a une minute ? J'ai hoché la tête, et il a dit... mec, je te donnerais 20 $ pour une minute avec ça. Je lui ai donné les 20 $ et la clé de la chambre, et je suis allé de l'autre côté de la rue chercher de l'alcool.

Je savais que la fenêtre était ouverte au fond de la pièce, alors je me suis dirigé vers elle en sirotant une bière... j'étais presque sûr de savoir ce qui allait se passer. quand j'ai regardé à l'intérieur, elle était à genoux en train de sucer l'adolescent noir si violemment que ses jambes tremblaient... et il l'a emmenée au lit et l'a baisée idiote avec ses vêtements toujours en place... et je veux dire même sa culotte !.. il les avait écartés et lui avait mis toute cette viande noire et maigre. il l'a tirée du lit et l'a obligée à le sucer avant de partir... et elle l'a fait comme une pute, suçant goulûment toute sa semence, tandis qu'il lui disait qu'il voulait son cul. elle a arraché sa jupe et laissé tomber sa culotte… allongée sur le lit, les joues grandes ouvertes avec ses mains. il est retourné vers sa chatte. elle avait même proposé cela mais il a vu la même chose que je ne pouvais pas sortir de mon esprit... il lui a encore baisé la chatte, tirant pour la 3ème fois en moins d'une demi-heure.

Je l'ai regardé fouiller dans son sac à main alors qu'elle était allongée là..... je savais que j'avais l'argent et le plastique pendant que je le regardais partir. peut-être 5 pouces, mais elle avait enfin eu son homme noir. J'ai bu plus de bières et je l'ai regardée se mettre sous les couvertures et s'endormir.

Je suis entré après minuit et je me suis déshabillé… elle n'a jamais bougé pendant que je me glissais sous les couvertures, sachant que la bite qu'elle pensait appartenir aux hommes noirs était turgescente entre mes cuisses.

Articles similaires

Baisée sur une table de billard_ (0)

Martha et Sharon ont décidé de sortir et de jouer au billard. Ils savaient qu'ils pouvaient draguer des mecs au pub du coin et ils aimaient tous les deux baiser. Quand ils sont entrés pour la première fois dans le bar, il était vide à l'exception de la serveuse. Ils ont failli partir mais Martha a suggéré qu'ils jouent au billard avant de passer à autre chose. Sharon a accepté et a accumulé les balles. Alors que Martha était sur le point de casser les balles, deux gars sont entrés dans le bar et se sont assis à une table près...

1.9K Des vues

Likes 0

Un après-midi amusant, partie 2

Greg a tourné le dos à mes jambes, s'est allongé sur elles et a tenu ma bite, la caressant doucement. Il s'arrêta une minute et composa un numéro sur son téléphone portable. Dès qu'il a fini, il a recommencé à tirer et à caresser ma bite de manière ludique. Je devenais de nouveau dur, pensant à quel point ce serait agréable d'avoir un autre orgasme lent. Greg lâcha ma bite et appuya son téléphone contre son oreille; Bonjour, Karine ? Hé c'est Greg, es-tu occupé ? » J'ai une faveur à vous demander. Oui, c'est un truc d'homme, j'ai rencontré un gars cet...

1.4K Des vues

Likes 0

Naruto : Esclave pour toi Ch. 2

Hinata se réveilla avec l'odeur du petit déjeuner. Lentement, elle ouvrit les yeux et fut surprise de ne pas se trouver dans sa propre chambre. Puis les souvenirs de la nuit dernière ont commencé à émerger dans son esprit alors qu'elle attrapait le collier autour d'elle. Ce n'était pas un rêve après tout. Elle avait dit à la personne qu'elle aimait plus que quiconque au monde ce qu'elle ressentait. Puis elle remarqua que Naruto n'était pas dans la pièce. Un sentiment de honte l'a envahie alors qu'elle se souvenait de ses leçons à l'académie. Elle avait appris à s'éveiller avant son...

1.1K Des vues

Likes 0

Biker Lust ... Le début

C'était une chaude journée d'automne. Je roulais sans but dans la campagne sur mon Sportster. Tout l'été longtemps que j'avais roulé sur ces mêmes routes et je m'ennuyais. J'avais roulé, perdu dans pensé quand je suis tombé sur la petite vallée boisée avec le cimetière en bordure de route. C'était un aussi bon moment comme tout pour s'arrêter et prendre une gorgée d'eau. En m'arrêtant sur le bord de la route, j'ai garé mon vélo et je me suis étiré respirer profondément le parfum boisé que j'ai toujours aimé. Débouclage des sangles de la sacoche. J'ai sorti une bouteille d'eau et...

1K Des vues

Likes 0

Une vie pas si simple : partie 4_(1)

La cafétéria est morte, au sens figuré bien sûr, mais j'avais l'impression de regarder un tas de fantômes après ça. Partout où je regardais, je rencontrais des visages pâles et émerveillés que je faisais de mon mieux pour ignorer alors que je me faufilais dans la foule. En gardant la tête baissée, j'ai réussi à me libérer de la masse et à m'échapper de la cafétéria, m'appuyant contre le mur pour essayer de me ressaisir momentanément avant de me diriger vers ma classe. Quand j'étais à mi-chemin, j'ai entendu des pas précipités derrière moi. Je me suis retourné pour vérifier qui...

832 Des vues

Likes 0

Rendre Amy humide à nouveau! Par johann __Amy était bonne dans son travail et j'ai fait mon travail, mais les tours n'ont jamais cessé. Elle téléphonait : « James appelle prolonger. 102 Je l'appelais et elle m'aboyait des ordres. (elle aimait jouer au patron avec moi, même si elle n'était pas mon patron) « JAMES, ma chaise a un grincement, lève-toi ici et répare-la. CLIQUEZ SUR. J'irais là-bas dès que j'en aurais l'occasion, pas pressé. Je prenais ma petite trousse à outils et j'agissais comme si je faisais quelque chose. Quand j'arrivais, son assistante m'annonçait d'entrer et je fermais la porte...

838 Des vues

Likes 0

Anciens Playboy Playmates Partie 9 : Le vrai désir de Tiffanie_(1)

Note de l'auteur :  Il s'agit de la deuxième histoire de Tiffanie, une ancienne playmate fictive de playboy. Son premier est interracial. Vous n'êtes pas obligé de lire celui-là si vous ne le souhaitez pas, mais il suffit de dire que dans la partie 3 de cette série, Tiffanie a été témoin d'un acte incestueux chez elle impliquant sa sœur aînée Diane. Contrairement à Stéphanie (qui a également été témoin d'un acte similaire dans la partie 3), cela a gâché Tiffanie - la rendant même folle. Elle a fait de son mieux pour éviter ses désirs incestueux intérieurs, en les noyant avec le...

2.6K Des vues

Likes 0

L'horloger et l'inventeur partie 4_(1)

C'est parti... grognai-je en posant la caisse sur la table. Je soupirai en regardant autour de la salle de stockage; Une fois de plus, j'étais seul dans l'usine, cette fois-ci en train d'organiser les expéditions. En gémissant, j'arquai le dos. Élongation; J'étais plus que mal à cause de la journée de travail. Scrap se tenait dans un coin, attendant mes ordres. Grâce au temps de rentrer à la maison. En réponse, l'automate se redressa légèrement, siffla et se dirigea vers la porte. Je l'ouvris et suivis mon invention dans les rues mal éclairées. Les rues étaient à moitié vides, principalement des...

2.2K Des vues

Likes 0

Sarah, qu'as-tu fait avec du maïs doux ?

C'est une première tentative donc toute critique constructive est plus que bienvenue, tout éloge serait bien aussi. Si quelqu'un a des idées pour de nouvelles histoires, n'hésitez pas à laisser vos idées. J'ai quelques idées qui pourraient utiliser les mêmes personnages dans son histoire. Apprécier. Sarah et Matthew Jones vivaient dans une petite maison mitoyenne quelque part dans une petite ville du sud de l'Angleterre, ils vivaient avec leur mère Elizabeth, mais elle n'était jamais là. Elle avait atteint un poste élevé dans son entreprise et son travail signifiait qu'elle voyageait beaucoup de temps. C'était malheureux mais nécessaire et cela lui...

1.2K Des vues

Likes 0

The Witcher : la scène cachée (TV-MA)

The Witcher : la scène cachée (TV-MA) ACTE PREMIER : INTRODUCTION Geralt de Riv et sa jeune pupille, Ciri, ont parcouru ce terrain accidenté, s'entraînant et perfectionnant leurs compétences au fur et à mesure. La voix grave du Sorceleur traversa l'air alors qu'il parlait à Ciri, lui transmettant sa sagesse. N'oubliez pas, Ciri, dit Geralt, ses cheveux argentés scintillant au soleil, vous devez toujours être préparé, toujours prêt à vous battre et toujours écouter. Votre instinct vous guidera. Ciri hocha la tête, la détermination gravée sur son visage. Mais juste au moment où Geralt finissait de parler, un grognement menaçant se répercuta dans la...

774 Des vues

Likes 0

Recherches populaires

Share
Report

Report this video here.