Rencontres avec Tom - Aperçu et première rencontre

1.4KReport
Rencontres avec Tom - Aperçu et première rencontre

Mon voisin est un voyeur et il s'appelle Tom. Oui je sais très cliché mais il s'appelle vraiment Tom.

Maintenant, j'ai été timide à propos de mon corps, il est tout en courbes et oui, je suis un peu en surpoids pour mon cadre de 5 pieds 6 pouces, mon cul est arrondi, mes seins sont très gros et mes cuisses sont plus grosses que je ne le voudrais. Cependant, c'est tout moi et c'est tout.

La plupart des jours ensoleillés, j'aime me promener dans le jardin les seins nus (au moins) parfois complètement nue, en sentant les fleurs et en m'installant pour m'imprégner des rayons.
Bref, j'étais là un samedi après-midi de début août allongé nu sur mon transat quand une voix passe à travers la clôture en disant

"Tu aimes montrer tes gros seins, n'est-ce pas petite fille"

Je dois mentionner ici que 1. Je ne suis pas petit comme nous l'avons établi plus tôt et 2. Je ne suis pas jeune non plus, j'ai 32 ans mais comme vous le découvrirez, Tom est un vieil homme déviant de 85 ans, donc pour lui, je suppose que je suis une "petite fille".

Je lève les yeux de la chaise longue et je ne vois personne me regarder, cependant, notre clôture est vieille et le bois a beaucoup de trous noueux, derrière les trous je peux voir une chemise bleue de l'autre côté du panneau .

"Je ne les montre pas, j'essaie juste d'obtenir un bronzage complet dans l'intimité de mon propre jardin!" je rétorque avec indignation.

"Une histoire probable" vient la réponse "viens ici et mets ta mésange dans ce trou pour que je puisse te donner ce que tu demandes" dit-il

En me levant de la chaise longue et en marchant vers la clôture, je dis "Qu'est-ce que tu veux dire, Tom ?"

« Amy, sois une gentille fille et mets ton sein dans ce trou ! » il m'aboie "ne me fais pas dire à ton copain que tu es nue dans le jardin à chaque fois qu'il sort"

Ça me choque.
Pete, mon petit ami, est l'ultime prude "pas de sexe s'il vous plaît, nous sommes britanniques" que vous pourriez jamais rencontrer et n'apprécierait vraiment pas de savoir que j'ai passé beaucoup de temps nu dans notre jardin !

Je fais un pas de côté et place mon mamelon près du trou dans le panneau de clôture. Je le pousse plus près et mets autant de mon gros sein que possible dans le trou. Immédiatement, les doigts attrapent mon mamelon, qui réagit en devenant dur comme de la pierre et en le rendant plus facile à tirer.

Tom la tire et l'étire, m'attirant contre la clôture, mon corps nu pressé contre le gros bois et ma poitrine étant écorchée et accrochée par les bords rugueux du trou.

"Tu vois, ce n'était pas si difficile, petite fille" dit doucement Tom, presque effrayant, à travers la clôture et je frissonne

"Je ne suis pas petit" je proteste

"Eh bien, ce n'est pas sûr" il rit et tord mon mamelon dur l'étire de plus en plus.

"alors.." il dit "je pense que toi et moi pouvons arriver à un accord"

"Oh ?" Je dis incapable de s'éloigner de la clôture encore

"Oui" répond-il "Je pense que tu as besoin d'être puni et je suis le meilleur homme pour la tâche!"

« Oh, et qu'est-ce qui te fait penser que je ferai ce que tu dis ? »

"Pete" dit-il simplement "maintenant viens dans mon garage à 10 heures ce soir et ne sois pas en retard" avec cela il libère mon mamelon et je l'entends s'éloigner.

Je me retire de la clôture, mon doux sein rouge à cru du bois et mes tétons tous les deux plus durs que je ne les ai jamais vus auparavant ! Horrifié, je les frotte doucement pour soulager la douleur. En me frottant le ventre et les jambes je me rends compte que mes cuisses sont trempées ! Wow, je me dis que c'était assez effrayant, qu'est-ce qui ne va pas avec mon corps !?!

Je ne peux pas me contenter du reste de la journée après ça - qui pourrait ! ? – le temps passe lentement mais à dix heures moins dix, je me promène lentement à l'arrière de notre maison jusqu'au garage de Tom...

Bientôt la première rencontre...

-------------------------------------------------- --------------------------------------------------

ALORS... on y va.....

Rencontres avec Tom – Première rencontre

Le garage est sombre mais j'entends du mouvement à l'intérieur alors je m'aventure à l'intérieur.

"Tôt, je vois, il y a une bonne fille" vient une voix de dos.

Je marche plus loin et vois Tom appuyé contre un établi sur le mur du fond. Il est plus grand que dans mes souvenirs d'environ 5 pieds 10, je suppose, mais légèrement voûté avec l'âge, ses cheveux sont presque blancs ce qu'il en reste et ses lunettes sont épaisses avec de grandes jantes noires, fixées sur le bord de son nez.

Me regardant par-dessus ses lunettes, il dit "viens ici ma belle, laisse-moi te regarder correctement"

La lumière est faible mais je distingue mieux son visage maintenant, ridé et jaunâtre, ses joues creuses là où ses dents ne rentrent plus correctement dans sa bouche.

J'ouvre la bouche pour parler et il me fait taire.

"Non!" il dit "Tu ne peux pas parler petit, crie seulement" et il sourit en se léchant les lèvres.

Il vient vers moi et attrape mes deux seins, les tripotant brutalement à travers mon haut. J'halète et sursaute légèrement de côté, choqué par son mouvement rapide et parviens à m'adosser à un mur. Condamner! Je me maudis.

Ses mains continuent de me tâtonner et je peux sentir ses doigts osseux écraser ma chair douce.

"Oh quelles beautés !" dit-il et commence à soulever mon haut.

J'ouvre la bouche pour parler et il attrape ma gorge en la serrant et en me poussant contre le mur. Je suis totalement surpris par sa force, pensant que je l'ai sous-estimé.

Il me regarde dans les yeux tout en me tenant la gorge serrée dans sa main et dit « J'ai dit que tu n'as qu'à crier petite salope ! Vous pouvez haleter, pleurer, crier et gémir mais ne parlez pas !" me poussant plus fort contre le mur, il continue " tu dis un mot à ce sujet et Pete saura tout sur la façon dont tu as profité d'un vieil homme, je peux même inventer quelque chose sur le fait que tu me voles aussi, juste pour le sport !! "

Je m'effondre contre le mur alors qu'il me libère, les larmes me piquant aux coins des yeux. Oh mon dieu, je pense que cela aurait pu être la chose la plus stupide dans laquelle je me sois jamais embarqué. À quoi je pensais ! Pourquoi ne l'ai-je pas simplement brossé hier dans le jardin. Oh mon dieu Amy tu l'as fait maintenant!

"Mains sur la tête !" il m'aboie dessus, alors je fais ce qu'on me dit.

Debout là, appuyé contre le mur, il soulève mon haut exposant mon soutien-gorge noir en dentelle (oh mon Dieu, je me suis même habillé ! stupide stupide stupide !)

Il m'attrape et tire mes seins hors de mon soutien-gorge en déchirant la dentelle.

"Ne porte pas de soutien-gorge la prochaine fois petite fille, j'ai besoin d'un accès facile, ok?"

J'acquiesce

"C'est mieux, bonne fille !" dit-il en caressant mon sein gauche en tenant l'autre dans une poigne serrée.

Il lâche prise et se recule pour me regarder "oh oui" il dit "tu vas être beaucoup plus amusant que mon dernier"

Mes yeux s'écarquillent, le dernier ? quel bordel! OMS ? et où sont-ils maintenant ?? putain putain! Je me dis, oh ça ne fait qu'empirer. Mais sérieusement est-ce que je pensais vraiment que ça allait s'améliorer !?

Il reste là à regarder mes seins exposés et mon soutien-gorge déchiré pendant ce qui semble être une éternité mais qui ne dure probablement que quelques minutes.

Alors SLAP ! Je crie lorsque sa main entre en contact avec mon sein gauche. Je baisse aussitôt les bras pour me protéger mais il vient vers moi en criant « Non !!!! remettez-les maintenant !!!” attrapant mes bras et les forçant à nouveau. Il fouille dans un tirage au sort et sort avec un grand serre-câble, attrapant mes poignets, il passe le serre-câble par-dessus eux en le serrant, en le soulevant et au-dessus d'un grand crochet sur le mur qui tient un vélo. Je crie et me recule contre le mur à nouveau cette fois en me frappant contre le vélo.

"tu apprendras à être bon et alors je ne te retiendrai pas" dit-il en se léchant à nouveau les lèvres "maintenant où en étais-je ... oh oui"

GIFLER ! sur l'autre sein je sursaute mais je suis totalement exposée et à sa merci c'est tout ce que je peux faire pour arrêter les larmes qui coulent.

claque claque claque !!!

Encore et encore, il est implacable, je baisse les yeux et je peux voir que mes seins sont rouge vif

claque claque claque

"mmmmmm" dit-il "regardez-les brûler comme ça, juste suspendus là pour être pris, oh quelles tortures fantastiques ils vont endurer !"

claque claque claque claque claque !!! J'ai l'impression qu'il ne s'arrêtera jamais !

Mes yeux s'écarquillent quand je le regarde

"Oh ne t'inquiète pas petit" dit-il en me caressant doucement les seins "Je ne vais pas tout faire aujourd'hui, nous avons des semaines !" Mois! De plaisir à venir pour moi de profiter de vous "

"et" dit-il en levant la main en l'air "tu vas apprendre à l'aimer !!" GIFLER!!! Sa main entre en contact avec mon sein gauche et je crie.

S'approchant de moi, il me regarde dans les yeux et tord mon mamelon droit entre son pouce et son index, son autre main se soulevant au-dessus de ma tête. Il tire mes poignets du crochet et attrape un outil pour me libérer.

"Maintenant, rentrez chez vous" dit-il "soyez ici demain matin à 9 heures, ne portez PAS de soutien-gorge !" mais PORTEZ une jupe ! et avec cela il fait le tour du garage et de la maison.

Je redresse mes vêtements et rentre chez moi, horrifié mais aussi je me rends compte qu'il mouille à nouveau ! Je peux sentir ma culotte humide frotter contre moi.

Oh mon Dieu, je n'arrête pas de penser pourquoi Pete travaille en ce moment. S'il avait été à la maison, je n'aurais jamais été nue dans le jardin plus tôt.

"des conneries !" Je marmonne pour moi-même en franchissant la porte et en me versant une vodka – oh bon, il y a deux bouteilles. Je pense que je vais en avoir besoin.


Chez Toms le téléphone sonne..... "Bonjour, oui oui c'est moi, oh oui elle a souffert aujourd'hui......non non je ne suis pas allé trop loin......je prendrai mon temps comme nous étions d'accord......oh oui un corps très doux, à tomber par terre !........terrifié? Oui ... oui, elle a crié comme une petite fille comme je vous l'avais dit... ok alors, oui je vous le ferai savoir ..... bonne nuit alors ..... oh un Pete ? Ne travaillez pas trop dur demain"

Tom raccroche le téléphone et monte lentement les escaliers jusqu'au lit.

Articles similaires

Vendredi_(1)

Le vendredi s'est déroulé et je ne savais pas comment j'allais m'y prendre. Avec chaque dossier sur mon bureau, je devais me demander si j'essayais de revoir Sara ou si cela en valait la peine et si je devais compenser la différence en essayant de passer par le bar de Lisa sur le chemin du retour. Poursuivre deux lapins signifiait que je perdrais les deux, pourchasser aucun des deux signifiait également perdre les deux, alors je devais penser à quelque chose. J'ai abandonné. Je suis rentré chez moi, seul, à l'heure. --- Sara s'est arrêtée dans un bar miteux non loin...

1.3K Des vues

Likes 0

En un clin d'œil

. En un clin d'œil. Je m'assois sur le banc en attendant le bus, me sentant seul comme d'habitude. Je suis presque toujours entouré de gens, y compris d'amis et de famille, et j'ai le profond sentiment sans fin d'être seul sur ce morceau de rocher que nous appelons chez nous. J'ai écouté de nombreuses conversations sur l'existence possible d'extraterrestres, et laissez-moi vous dire qu'ils existent, mais peut-être pas sous la forme que vous pensez. Lorsque vous aurez terminé cette entrée, vous croirez que je ne suis pas humain, beaucoup m'appellent un animal ou un inhumain, mais je crois sincèrement que...

622 Des vues

Likes 0

De : Jeff bisexuel ? Règles pour commenter mes histoires !

Jeff bisexuel… Règles pour commenter mes histoires ! À en juger par les dizaines de milliers de fois où toutes mes histoires ont été lues, la plupart d'entre vous les ont appréciées. Certains ne l'ont pas fait et c'est bien aussi, je n'essaie pas de plaire à tout le monde, ou vraiment à personne, j'écris ce qui me trotte dans la tête parfois. Profitez-en, ne les profitez pas… entièrement à vous. Mais ne laissez PAS de commentaires merdiques sur quelqu'un que vous connaissez qui est mort du SIDA, s'il vous plaît, CE site n'est pas fait pour ça. Tout le monde...

1.5K Des vues

Likes 0

Le nouveau voisin

Putain, mec. Porter toute cette merde dans ces escaliers est une garce », se plaint mon ami, eh bien, maintenant colocataire, Jack. C'était ton idée d'avoir une place à l'étage, je plaisante en réponse. Ouais, eh bien, je n'ai pas pensé aux escaliers. Mon ami et moi sommes deux enfants qui entament leur première année au Hillside College. Je sais, cela semble assez générique, non ? Mais bon, c'est un bon début dans un nouvel endroit pour nous. Johnny, redescends et prends les dernières boîtes. « Allons les réunir », dis-je. Non mec. Pourquoi pas? Parce que je suis trop occupé à...

1.5K Des vues

Likes 0

L'hiver à Beech Mountain Chapitre 5

La journée a passé rapidement alors que je restais occupée à travailler sur trois autres invités. C'étaient des femmes plus âgées, qui avaient passé autant de temps sur leurs fesses que sur les skis. Elles étaient meurtries et endolories, alors j'ai fait de mon mieux pour les aider. Mes pierres chaudes m'ont soulagé et j'ai utilisé mon unité TENS pour engourdir temporairement quelques terminaisons nerveuses. Je suis parti à 16h et j'ai pris une douche, changé et me suis dirigé vers la place de Sandra. Dès que je suis entré, Donna m'a fait signe au bar à jus... J'ai vu sa...

1.4K Des vues

Likes 0

La pire / meilleure détention de tous les temps. 2

*il y a une première partie à cela et encore une fois la grammaire n'est pas parfaite* La pensée de la torture des mamelons m'a excité mais je n'ose pas le dire à Mr.B. Il a attrapé mon bras et m'a dit de déboutonner mon haut et de l'enlever avec mon soutien-gorge et de placer ma main sur le dessus de ma tête. J'accélérai pour ne plus l'énerver. Il a vu mon triple ds et mes gros mamelons en souriant comme s'il avait touché le jack pot. J'ai aussi eu des sourires des autres garçons. Je me demandais si quelqu'un croirait...

1.1K Des vues

Likes 0

Appelez-moi Joanna

Appelez-moi Joanna Tout s'est passé il y a si longtemps maintenant qu'il semble non seulement avoir été dans un endroit différent à un moment différent, mais si différent comme s'il n'avait presque jamais existé. Mais il l'a fait. Tout s'est passé dans le sud rural de l'Angleterre à cette époque merveilleuse après la fin de la guerre (pour nous, la guerre signifiait et signifie toujours la Seconde Guerre mondiale), dans la lueur dorée de l'empire, avant que des réalités désagréables ne s'immiscent et ne poussent le monde. nous avions connu dans une forme nouvelle et inconnue. Les révolutions des années soixante...

936 Des vues

Likes 0

Épinglé...

Ma dernière année, nous avons voyagé environ 2 heures pour un tournoi de lutte ÉNORME dans l'espoir d'acquérir beaucoup d'expérience et peut-être un trophée. Celui-ci était différent de la fin de la première période de mon premier match. Eh bien, nous avons traversé la première période sans rien de majeur et j'ai pris le bas en deuxième période. Je suppose que cela l'a un peu excité d'être dans cette position devant lui. J'ai fait une roulade et je l'ai mis sur le dos juste au coup de sifflet. Je suppose qu'il a été pris au dépourvu et la prochaine chose qu'il...

1.1K Des vues

Likes 0

Tracy, ma belle-sœur, me montre le chemin

Je suis amoureux de Tracy, la sœur de ma femme, depuis que je l’ai rencontrée pour la première fois. C'était en 1989, un an avant notre mariage, ma femme et moi. Nous n'étions que amis et elle voulait que je l'accompagne dans sa ville natale du Midwest pour assister à la remise des diplômes d'études secondaires de son frère. Tracy et son autre sœur sont venues nous chercher à l'aéroport. J'ai remarqué Tracy, alors à l'université – une beauté blonde du Midwest, et j'ai immédiatement été attirée par elle. Nous avons été conduits au domicile de leurs parents et avons déjeuné...

894 Des vues

Likes 0

Cum médecine 4

Chapitre 4 Veuillez lire les 3 premiers chapitres Kellie a fait de son mieux pour avoir l'air désemparée alors que Kristin se précipitait vers la porte d'entrée depuis sa voiture. Kellie ouvrit la porte d'entrée avant que Kristin n'ait le temps de frapper. « Oh mon dieu Kellie ? Ce qui se passe?! Avez-vous appelé le 911 ??, a déclaré Kristin à la hâte en entrant dans la maison. Kellie remarqua que ses cheveux étaient encore humides d'une douche. Elle a également remarqué qu'elle portait du maquillage, ce qui ne lui ressemblait pas à cette heure de la nuit. Pas encore! Nous...

1.6K Des vues

Likes 0

Recherches populaires

Share
Report

Report this video here.