Circonstances variables

219Report
Circonstances variables

Avis de non-responsabilité : je ne possède aucun Pokémon, aucun personnage ni aucun Pokémon. Tu sais, juste pour me couvrir les fesses au cas où. Mieux vaut prévenir que guérir.


Note(s) de l'auteur : Honnêtement, cette histoire a été partiellement inspirée d'une autre histoire d'AbsolxHuman que j'ai trouvée ici. Comme le dit le résumé, cette histoire contient de la bestialité, donc si vous n'êtes pas dans ça, il est probablement préférable que vous trouviez une autre série à poursuivre, car la majorité des rencontres sexuelles impliqueront Pokemon et le protagoniste, bien qu'il puisse y avoir un peu d'humains saupoudrés ici et là pour changer les choses. Je vais modifier le code pour refléter les changements supplémentaires dans les chapitres suivants.

S'il y a quelque chose que vous aimeriez voir dans l'histoire, faites-le moi savoir. De même, si vous voulez que je vous écrive une fiction, faites-le moi savoir. Si l'idée me plaît, je ferai ton histoire. Je ne me limite pas à la bestialité, bien sûr, mais il y a quelques endroits où je ne marcherai pas.

–––––––––––––-

Compte tenu des circonstances, réussir les examens requis pour devenir un entraîneur de Pokémon aurait dû être facile pour Nicholas, mais passer les examens et voir son score a été un peu un choc. C'est une véritable confrontation avec la réalité lorsque vous êtes sûr d'avoir bien fait et que vous marquez à peine assez pour réussir. Malgré le faible score, Nicholas prend quand même la licence de niveau bronze, ce qui fait de lui un entraîneur Pokémon à part entière. Avec un petit porte-badge dans une main et six Pokeballs vides dans une autre, Nicholas s'est éloigné de la prestigieuse Pokemon Academy.

Les véritables académies Pokémon sont plus difficiles à trouver que les simples écoles que l'on peut trouver dans presque toutes les villes des trois régions. Pour chaque région, il n'y a qu'une seule Pokemon Academy, et y entrer nécessite l'une des deux choses suivantes : être très, très riche ou très, très célèbre. Parfois, il faut être les deux. Pourtant, entrer à l'Académie était un jeu d'enfant pour Nicholas, dont le père était le seul et unique Bruno de la renommée Elite Four, ce qui le rendait éligible pour les deux comptes.

Les académies Pokemon étaient les meilleurs endroits au monde pour étudier Pokemon, mais avaient des exigences beaucoup plus élevées à remplir que les simples écoles Pokemon, ce qui était la meilleure voie à suivre si vous vouliez devenir un entraîneur Pokemon sans toute l'étude et le fardeau que cela est venu en allant aux académies, mais dans de nombreuses situations, la plupart des gens n'avaient pas vraiment le choix.

De plus, c'était soit ça, soit devenir un Pokémon Ranger, pas un travail que Nicholas voulait occuper, bien qu'il aime le plein air.

Nicholas n'avait pas particulièrement hâte de rentrer à la maison, tout le voyage de retour de Pidgeot vers le plateau Indigo passant trop rapidement alors qu'il réfléchissait exactement à la réaction de son père.

"Je ne veux pas d'un Pokémon de type Combat comme premier Pokémon, papa. Tu le sais." Nicholas est assis en face de son père dans l'arène, remplissant son sac à dos de tout ce dont il aurait besoin pour commencer son voyage. Ils étaient assis dans l'arène très usée par la bataille où Bruno affrontait les espoirs de champion.

"Je n'aurai rien de tout ça." Bruno secoue la tête, s'asseyant lentement. "Vous savez déjà que vous avez votre choix de Pokémon avec lequel je dois commencer."

« Alors pourquoi devrais-je recevoir un traitement spécial, papa ? » s'enquiert Nicholas, jetant un coup d'œil à travers les courtes mèches de cheveux bruns qui insistent pour inhiber sa vue dans des situations comme celles-ci.

"Parce que tu es.."

"Mon fils. Oui, je sais, papa. J'ai déjà tout entendu.

Bruno réfléchit brièvement aux paroles de son fils, avant de hocher la tête. "Assez juste. Je m'attendais à ce que vous ne changiez pas d'avis. Il se dirige lentement vers un stand. "Tu es un garçon têtu, un peu comme ton père."

"Maman a toujours dit que je tenais ma séquence d'entêtement, papa." Nicholas sourit un peu alors qu'il se dirige vers un stand, époussetant son pantalon.

Bruno jette un coup d'œil à Nicholas et traverse l'arène jusqu'à un petit coffre-fort, s'agenouillant et déverrouillant le verrou. «Nous étions tous les deux un peu têtus, il est donc logique que notre enfant soit tout aussi têtu, sinon plus. Tu étais une vraie douleur quand tu grandissais, mais, avec des scores bas et ne voulant pas suivre les traces de ton vieil homme à part, je suis fier de toi.

Nicholas regarde simplement son père tranquillement, inclinant curieusement la tête alors qu'il sort une petite Ultra Ball du coffre-fort, avant de la lancer à Nicholas, qui l'attrape avec peu de difficulté. "Bien que je ne puisse toujours pas comprendre pourquoi vous ne voudriez pas d'un Steelix. Je vous ai donc acheté un Pokémon pour votre entrée, fraîchement élevé. Je lui ai appris quelques trucs avant de décider de vous le transmettre.

Jetant un coup d'œil à la minuscule Ultra Ball, Nicholas l'agrandit. — Voyons ce que tu m'as offert, alors. Avec une pression sur le bouton, il lance le ballon dans l'arène, et dans un éclat de lumière rouge apparaît un Absol. Nicholas regarde en quelque sorte l'Absol, qui ne semble que le regarder avec confusion. « Eh bien, je ne peux pas dire que je suis surpris que vous obteniez cela pour moi. Vous savez que j'aime les Pokémon rares, et le type de ce Pokémon est faible par rapport à votre type préféré.

Bruno sourit et ferme les yeux. « Seulement un autre obstacle à surmonter, Nicholas. Un petit avec ça. Cette Absol a été élevée par de bons éleveurs de Pokémon, et elle vous servira bien au cours des années à venir que vous passerez à vous entraîner. Je m'attends à ce qu'elle batte au MOINS Hitmontop.

"Elle sera assez forte pour éliminer toute votre équipe à elle seule, papa." Nicholas se dirige lentement vers l'Absol et s'agenouille pour vérifier sa fourrure, à laquelle l'Absol répond positivement en ronronnant. Elle a accepté son nouveau maître. « Comment s'appelle-t-elle ?

"Eh bien, je l'ai appelée Aisha, mais tu peux changer son nom si tu veux." Bruno hausse les épaules, impuissant.

Nicolas secoue la tête. "Non non. Aisha va très bien.

––––––-

Avec un arrêt rapide à Viridian City pour acquérir son nouveau Pokedex, Nicholas a commencé son voyage là-bas, au lieu de Pallet Town. Il n'y avait pas beaucoup de différence. Au lieu de cela, Nicholas se dirigerait d'abord vers la forêt de Viridian. Il était temps d'acquérir son premier Pokémon, et s'il était possible pour Aisha d'attendre plus avec impatience les images et les sons de la forêt qui s'assombrissait progressivement, elle aurait très bien pu exploser.

Chaque vue anormale, chaque son intéressant mettait l'Absol à cran. Même si elle ne parlait pas beaucoup, il était clair que le Pokémon était très intéressé par son environnement, avec une curiosité presque enfantine. L'odeur dans l'air était celle de la pluie, ce qui signifiait qu'elle allait tomber à un moment donné. Probablement, un certain point bientôt. En levant les yeux à travers le rare trou dans les arbres, des nuages ​​sombres se profilaient non loin.

"Je suppose que nous devrons simplement économiser pour attraper notre premier Pokémon pour demain, Aisha. Désolé." Nicholas sourit, vers lequel se tourne l'Absol et, avec une pointe de déception dans la voix.

"Absolument .."

"Oui je sais. Je suis désolé, mais je devrais planter notre tente avant qu'il ne soit trop tard. Nicholas ne discute plus avec l'Absol, malgré ses protestations incessantes et, peu de temps avant d'avoir terminé, s'éloigne dans les broussailles entourant leur petite clairière.

« Absolu ? » Nicholas appelle, enlevant sa chemise et en train de préparer son sac de couchage. Un bruissement de buissons de l'autre côté de la petite clairière produit l'Absol, qui semble content pour le moment. — J'avais peur que tu t'enfuies. Vous voyez quelque chose d'intéressant ? »

"Absolu, ab."

« J'aimerais pouvoir te comprendre. » Nicholas se dirige lentement vers la tente et, invitant l'Absol à entrer avec un deuxième petit oreiller, Aisha rejoint joyeusement son maître dans la tente, se recroquevillant et plaçant commodément sa tête… sur l'oreiller de Nick. "Hey. C'est mon oreiller. Vous avez le vôtre là-bas. Il fait remarquer, mais à ce moment-là, Absol était absent. Il soupire et secoue la tête. « Tu as gaspillé toute ton énergie en images et en sons, hein ? »

Le sommeil trouva Nicholas facilement, comme il le faisait toujours quand il pleuvait, le crépitement de la pluie frappant la tente. La porte était à moitié fermée, pour permettre à Aisha de s'échapper rapidement si le besoin de sortir de cette petite tente étouffante se faisait sentir. Ce qu'il fait, peu de temps dans la nuit. Bien que Nicholas n'enregistre que brièvement l'absence de tête d'Absol sur son oreiller, le sommeil ne le rattrape que plus vite qu'il ne peut se réveiller, grâce à la pluie, et il est de retour au pays des rêves.

Encore une fois, pas pour longtemps. Les sons de ce que Nick ne pouvait décrire que comme un croisement entre un hurlement et un miaulement font écho à la petite clairière. Il se frotte les yeux et décompresse lentement la tente, bien que le bruit fort n'empêche pas Aisha de continuer son miaulement. "Quel est ton problème? Euh, ne réponds pas à ça. Je ne peux pas te comprendre, de toute façon.

Lorsque le miaulement ne s'arrête pas, Nick retourne dans sa tente pour son Pokedex, l'allume sur Aisha et appuie sur le bouton.

~*"Absol, le Pokémon Catastrophe. Mieux connus pour leurs apparitions avant les catastrophes majeures. Passe une grande partie de son temps dans les montagnes. La croissance en forme de faux sur le côté gauche de leur tête se durcit et devient très pointue lorsqu'elle est en colère, bien qu'Absol n'ait pas été connu pour utiliser la faux au combat. "*~

"Beau. Mais cela ne me dit pas un-"

*DING* ~*"Appel absolu enregistré. Analyse… … … Terminé. L'Absol lance un appel d'accouplement, destiné à attirer tous les mâles des environs. Les cycles de reproduction chez les femelles commencent généralement à un âge beaucoup plus jeune que chez les mâles, mais les femelles ne commencent leur cycle de chaleur qu'une fois tous les deux mois, et le début d'un nouveau cycle peut être identifié par cet appel particulier. Cet appel peut également se différencier de son cri normal, qui ressemble à une sirène d'avertissement. "*~

Nicolas se frotte la nuque. « Donc, je dois écouter mon appel Absol comme ça toute la nuit tous les soirs ? Super, papa. Vous savez vraiment comment les choisir .. »

Dans l'intention de dormir au moins un peu, Nicholas remonte dans sa tente et la garde ouverte, permettant à l'Absol mouillé d'abandonner son appel d'accouplement infructueux et de retourner au lit. Bien sûr, maintenant, cela justifiait simplement une odeur particulière. Ce n'était pas mal, mais c'était unique – et cela venait d'Aisha, qui le fixait intensément.

"… Vous plaisantez. Je ne suis pas un-"

Beaucoup trop tard. Ayant négligé de fermer son sac de couchage, Aisha s'empresse de le pousser de côté. Bien plus forte qu'elle n'en a l'air, Nick est surpris quand elle attrape son pantalon et le traîne jusqu'au bout. Curieux, Nick relève la tête avec son oreiller, baissant les yeux à temps pour voir l'Absol faire doucement glisser sa langue contre son sexe, frissonnant un peu. L'idée que son tout premier Pokémon soit si intime avec lui, et encore moins si tôt dans sa carrière d'entraîneur, est à la fois émouvante et érotique.

Pourtant, il n'a pas beaucoup de temps pour considérer les implications d'avoir une relation sexuelle avec son Absol, car Aisha prend en fait le manche dans sa bouche et le lèche. Avoir la bouche chaude et humide autour de sa hampe fait pleurer Nicholas de plaisir, tendant ses mains vers le bas pour le faire lentement courir sur la fourrure blanche comme neige le long de sa tête et de sa poitrine. C'est doux au toucher, mais il ne profite pas longtemps de la sensation, alors qu'elle s'arrête et s'éloigne. Maintenant dur comme le roc, excité et très sensible, Nick grogne doucement, se déplaçant lentement jusqu'à ses genoux.

Aisha soulève ses fesses haut dans les airs, présentant la source de cette odeur unique qu'il a sentie plus tôt, bien que beaucoup plus forte. Cela sentait un peu le miel, mais il y avait quelque chose d'autre qui maîtrisait cette qualité, bien qu'il ne puisse pas mettre le doigt dessus. Encore une fois, ce n'était pas mal, mais c'était… unique. Une odeur que Nicholas n'oublierait probablement pas de sitôt.

Au lieu de simplement se faire plaisir avec Aisha, Nick rampe lentement hors de la tente. « C'est beaucoup trop petit. Aisha, viens ici. Il fait signe, et Absol encore humide rampe, reprenant lentement position juste devant Nicholas, soulevant ses fesses dans les airs. « Donc, tu veux vraiment que je fasse ça, hein ? » Il soupire. « Et dans l'herbe trempée de pluie aussi. Je vais avoir besoin de sécher mon pantalon demain.. »

Toutes ces inquiétudes sont sorties par la fenêtre alors qu'il avançait et reposait le bout de sa bite contre la source de cette odeur unique. Désireux de le prendre, le peu de résistance qu'il aurait pu y avoir était lisse, et alors qu'il poussait en avant, serré et chaud, allumant un feu de passion en Nicholas qu'il avait ressenti si peu de fois dans sa vie, sans parler d'un invoquant ce genre d'émotion. Aisha pleure doucement dans ce qu'il ne peut que supposer être du plaisir, lançant un cri vers le ciel alors qu'il se fraye un chemin lentement en elle.

Lorsque Nick se rengaine, il frissonne et essaie de ne pas pousser, permettant à l'Absol de s'habituer à sa taille. Aisha lui jette finalement un coup d'œil après un moment, et il le prend comme le signal de commencer, se retirant lentement et repoussant tout de suite. Aisha pousse des cris plus doux, incitant Nicholas à mettre en place une poussée profonde mais dure. Cela produit une certaine réaction et, à sa grande surprise, il doit se pencher et la tenir debout, ses jambes tremblant de manière incontrôlable.

Si une Absol pouvait donner l'impression qu'elle était dans le plus grand plaisir qu'elle ait jamais eu dans sa courte existence au monde, Aisha montrait tous les signes. Court, haletant rapide, les yeux mi-clos, repoussant avec impatience la bite de son maître à chaque coup à l'intérieur d'elle. Nicholas voulait continuer jusqu'à ce qu'elle vienne, mais il y avait peu d'indications qu'elle en avait, à part qu'elle était sur le point de s'effondrer. Après un moment, Nicholas se retire à contrecœur d'elle. Il ne le faisait pas pour accoupler son Absol, mais simplement pour répondre à ses besoins.

Il est plus facile de le considérer comme une tentative de renforcer le lien Pokémon / Entraîneur, et il y a moins d'actes qui pourraient faire avancer cela rapidement que le sexe consensuel, n'est-ce pas ?

Aisha n'aurait aucune de la retraite de Nick. Alors que Nicholas rampait à nouveau dans la tente et s'allongeait sur le dos, son Absol revint rapidement, bondissant sur lui. Avec un grognement, le Pokémon le plus lourd atterrit sur lui si soudainement qu'il ressent une légère poussée. L'humidité chaude manque à peine à sa bite, et Aisha laisse échapper un gémissement de déception pour son incapacité à s'empaler. "Quoi, tu n'es pas satisfait ?" Il s'enquiert, se penche autour de l'Absol et lui tend la bite. Il ne faut que deux poussées pour qu'Aisha s'empale sur ce manche encore dur, faisant crier le maître de plaisir et Pokemon lâche un cri semblable à un gémissement.

Avec un abandon imprudent, Aisha bosse sur la bite raide sur laquelle elle a été empalée, avec l'intention uniquement de faire jouir son partenaire, malgré les jambes tremblantes après son propre orgasme précédent. Nicholas ne peut que décrire ses poussées de haut en bas comme désespérées, presque comme s'il essayait de le faire jouir. Chaque fois qu'elle pousse hors de lui, sa chatte le traite, et chaque poussée le rapproche de l'orgasme.

Alors naturellement, il ne faut pas longtemps avant que Nicholas essaie de l'arrêter, haletant doucement alors qu'il se penche pour essayer d'arrêter le Pokémon, mais encore une fois, Aisha n'en a rien. Elle grogne doucement quand il essaie d'arrêter sa poussée, et Nick s'arrête, pleurant de plaisir alors qu'il jouit. La graine épaisse et chaude remplit le ventre d'Aisha et elle frémit d'extase. Nicholas haleta doucement, enfouissant sa tête dans la fourrure de poitrine encore légèrement humide, mais toujours très douce de son Absol, fermant les yeux et laissant Aisha avoir tout ce qu'il avait à donner.

Enfin, Aisha descend lentement de lui et se dirige vers lui, se recroquevillant. Nicholas lui jette un bref coup d'œil pour la vérifier et sourit un peu. "Oui, content d'avoir pu te rendre heureux." Il soupire de contentement, faisant courir sa main de haut en bas le long de son corps, simplement pour la réconforter alors qu'il essaie de dormir. Contrairement à la pluie, le sommeil ne vient pas facilement – ​​il y avait beaucoup de choses à penser. Pas seulement son deuxième jour en tant qu'entraîneur officiel, mais aussi le moment intime qu'il a partagé avec son Pokémon.

–––––––--

Cela peut surprendre, mais Nicholas est un lève-tôt. Lorsque le soleil se lève, Nicholas le fait peu de temps après, sortant de la tente et travaillant sur ses vêtements de rechange propres et de rechange. En fait, il serait difficile de sécher son pantalon, mais il décide que le suspendre à son sac à dos est une alternative appropriée à l'attente d'un quart de journée pour qu'il sèche. Il veut se rendre à Pewter City, mais d'abord…

« Absolu ! »

« D'accord, Aïcha. Attaque faible ! Épinglez-le et rendez-le facile à attraper ! » Nicholas commande, le Weedle ayant du mal à garder l'Absol à distance, et encore moins à éviter l'attaque. Renversé sur le côté, le Pokémon jaune de type Bug s'arrête et saute, pour être épinglé et touché par l'appareil utilisé pour capturer Pokémon. Il y a un moment tendu où le Pokeball bascule de gauche à droite, mais il ne fait aucun doute que le Pokémon serait attrapé. La confiance de Nick n'est renforcée que lorsque la Pokeball laisse échapper un doux * DING * et clique pour indiquer que le Pokémon a été capturé.

« Excellent travail, Aïcha ! » Nicholas sourit à l'Absol, qui répond positivement en fermant les yeux de contentement et en se rapprochant de Nicholas, faisant courir cette douce fourrure blanche contre ses jambes alors qu'elle passe. "Je sais que ce Pokémon n'est pas particulièrement rare, mais il le fera pour le moment, je suppose. Regardons autour de nous et voyons ce que nous pouvons capturer d'autre. "

-------------

Note de l'auteur : Merci d'avoir lu le premier chapitre. Si cela vous a plu, revoyez. J'ai détesté, critique. Faites-moi savoir ce que vous aimeriez voir dans les chapitres suivants.

Articles similaires

Sous son bureau (Ch3)

L'équipage est là. Je peux les entendre rire et claquer dans le studio. J'ai l'impression d'être agenouillé ici depuis longtemps, mais l'arrivée de l'équipage signifie que cela ne fait qu'une heure depuis... enfin, depuis... Depuis que mon maître blanc m'a penché sur son bureau et m'a montré ce que je suis Oh ferme ta gueule. Dieu que s'est-il passé ?! Quand je suis arrivé ici ce matin, je me sentais tellement puissant et féroce. Je prenais le contrôle, je faisais avancer notre relation. Maintenant, je me sens si impuissant et faible, agenouillé nu sous son bureau et laissant couler des larmes...

242 Des vues

Likes 0

LES AVENTURES AMOUREUSES DE JULIANA L., PARTIE 5

À cette époque – il y a environ sept ans – je travaillais pour un autre employeur et je vivais dans une petite ville dans les collines à l'ouest d'ici. C'était une petite entreprise familiale et j'étais en fait presque le seul responsable, même si mon titre de poste n'était que directeur. Le propriétaire était invalide, sa femme passait tout son temps à s'occuper de lui, et leur fille, bien qu'officiellement directrice, passait le plus clair de son temps à écarter les jambes pour une succession de soi-disant petits amis dont le seul « lien » avec elle semblait être celle...

279 Des vues

Likes 0

Le Restaurant_(3)

Le restaurant mon nom marque et voici quelques-uns de mes exploits au travail. Im noir 5-7 un peu grassouillet mais musclé en même temps. j'ai des muscles durs sous une petite couche de graisse bien que je travaille toujours sur mon estomac qui est juste légèrement en cage de bière. c'était samedi matin et j'étais encore en retard à 2 heures du travail, je suis entré dans le parking et je me suis promené au travail. Pas que personne ne se soucie jamais quand je me présente tant que je me présente. Dès le départ, je suis tombé sur un jean...

257 Des vues

Likes 0

Un conseil à retenir

Sal, prends la table 12, entendis-je dire l'hôtesse. Je me suis progressivement retourné et j'ai jeté un coup d'œil là-bas. « Une jolie brune trentenaire seule en robe rose un mardi soir ? Et wow, elle n'essaie même pas de cacher ce rack, elle me bande maintenant », pensai-je avant de commencer calmement à marcher vers elle. Mes yeux ne la quittaient jamais alors qu'elle regardait simplement le menu pour le moment. Bien que je sois quand même allé vers elle. Salut, comment vas tu ce soir? Elle reposa le menu et me regarda. « Je vais bien, Salvatore. Tu peux...

243 Des vues

Likes 0

Nuit incroyable

Nuit incroyable Quelle a été votre nuit ou votre jour de sexe le plus incroyable ? Qu'est-ce qui le rendait si fantastique ? C'est le mien, il y a quatre ans. Quand j'ai acheté mon duplex dans la banlieue de Minneapolis, cela signifiait que j'étais là pour rester un moment et j'en étais vraiment content. Un jeune couple marié d'une vingtaine d'années louait l'autre partie du duplex. Je venais d'avoir trente-deux ans et j'avais déjà l'impression d'avoir une génération d'avance sur eux. J'ai organisé une petite fête pour faire connaissance avec les voisins et une vingtaine de personnes sont venues. La...

330 Des vues

Likes 0

Déjeuner de lingerie

Un jour, Sandi et Lori se promènent dans un magasin de lingerie haut de gamme pendant leur pause déjeuner. Ils scrutent les racks avec désinvolture jusqu'à ce qu'ils repèrent un nounours sexy en dentelle rouge transparent. Ils lancent une pièce pour voir qui va l'essayer. Lori gagne le tirage au sort et ils se sourient alors qu'ils sont escortés jusqu'au vestiaire par une vieille dame de type matrone qui les regarde avec méfiance. La vieille chauve-souris déverrouille la porte et quitte la zone, mais continue de regarder en arrière pour voir ce qui se passe. Pendant que Sandi regarde un peu...

234 Des vues

Likes 0

Un petit service

Yorkshire, Angleterre, il y a quelques années. Un petit service. Ce matin-là, je travaillais au bureau à la tête de la fosse, le soleil brillait d'or sur la fumée de la chaufferie, les oiseaux toussaient, il n'avait pas plu depuis deux jours et c'est officiellement une sécheresse dans le Yorkshire. N'importe quel chemin où je m'occupais de ma propre cire d'abeille quand le patron arrive. Blagthorpe. Sommat avait tort. Il n'était pas tous bolshy comme d'habitude. Il était presque nerveux. « Ah, jeune Allen », dit-il, tout amicalement, comme quand il veut que ses comptes soient truqués. « Je me demande si tu pourrais...

233 Des vues

Likes 0

Claudia Incarnata... Partie I

La puissance éthérée poursuit les âmes jusqu'à la mer, la mer les crache jusqu'au seuil de la terre, la terre dans la lumière du soleil éclatant et le soleil les jette dans l'éther tourbillonnant. - Empédocle d'Akragas (Ve siècle avant notre ère) La première chose que vous avez remarquée à propos de Claudia, c'est qu'elle était belle. La sienne était d'une beauté raffinée et sophistiquée et en son cœur résidait une terre innée et une indépendance robuste qui provenaient sûrement de son ascendance sicilienne. Ses yeux marron foncé et ses longs cheveux noirs flottants brillaient dans la lumière claire du matin...

231 Des vues

Likes 0

Dans le placard

Caché dans le placard- Ma maison se compose de ma mère, mon père et mon frère. Mon frère n'a que 2 ans de moins que moi et nous sommes presque similaires. Je m'appelle Marcus et cet été mes 2 cousins ​​Shay et Aniya arrivent. Shay a mon âge et Aniya a 4 ans de moins. Cela faisait longtemps que je ne les avais pas vus, donc ça allait être excitant. Je pêchais en nettoyant ma chambre et me préparais pour que mon frère déménage ses affaires afin que les filles puissent avoir sa chambre pour l'été. À minuit, ils étaient déjà...

240 Des vues

Likes 0

Futa Naked In School 11 - Futa Bully's Naughty Week 3: Les passions Futa de Shelena grandissent

Futa Naked In School – La semaine coquine de Futa Bully Chapitre trois : Les passions du futa de Shelena grandissent Par mypenname3000 Droits d'auteur 2019 Semaine de Shelena Lowell, jeudi Guanting Chan... Je ne pouvais pas sortir le futa ringard de mon esprit. Elle était ce qui m'est resté dans mes pensées après mon gangbang par l'A/V Club. Cela avait été un après-midi sauvage. Non seulement ils l'avaient filmé, mais ils l'avaient diffusé en direct sur Internet sur le compte Twitch du collège. Bientôt, il serait édité et téléchargé sur YouTube avec des liens permettant aux gens d'acheter les DVD...

234 Des vues

Likes 0

Recherches populaires

Share
Report

Report this video here.