Des baguettes magiques, pour ainsi dire (Une histoire de Harry Potter)

497Report
Des baguettes magiques, pour ainsi dire (Une histoire de Harry Potter)

Il était tard dans la nuit vers la fin du mois de juillet, quelques jours encore avant le mariage de Bill et Fleur. Tout le Terrier était calme, presque. Dans le grenier, un sort de silence sur la pièce, si quelqu'un était dans la pièce, il entendrait les petits gémissements et les bruits forts du sorcier impatient Ron Weasley, âgé de 17 ans, aspirant, suçant et léchant Hermione Granger, habituellement modeste. Elle gémissait et gémissait, ses hanches se soulevaient et se balançaient comme un bronco fou. Cela avait commencé assez innocemment, Ron se glissant silencieusement hors de sa chambre et Hermione transplanant de la chambre qu'elle partageait avec Ginny. Ils se blottissaient simplement sur un vieux lit de camp utilisé lorsque d'autres membres de la famille séjournaient dans la petite maison. Ils ont commencé à s'embrasser et une chose en a entraîné une autre jusqu'à ce qu'ils arrivent ici. Hermione commença à gémir sauvagement, risquant de briser le sort de silence de la pièce. Elle attrapa la tête de Ron, la serrant contre sa chatte spasmodique, arrivant à son premier orgasme de la nuit. Après quelques instants, elle relâcha la tête de Ron. Il la regarda, son jus coulant de son menton. Lorsqu'elle retrouva son calme, elle le regarda à nouveau. "Oh mon Dieu! Si je savais que tu étais si bon… Comment as-tu appris tout ça ? Était-ce avec Lavande ? » demanda-t-elle sachant que tout l'épisode avec Lavande avait fait que Ron se sentait extrêmement mal et qu'il voulait continuer à se rattraper. « Non, en fait… comme je te l'ai déjà dit, il ne s'est rien passé entre nous. Quant à l’endroit où j’ai appris, tu n’es pas le seul à savoir étudier. dit-il avec un petit rire. "Oh, vraiment, depuis que tu l'as mentionné, j'étudie certaines choses depuis la fin du semestre de l'année dernière. Les bibliothèques moldues proposent des livres beaucoup plus détaillés sur le sexe et l'amour, contrairement aux bibliothèques sorcières qui se concentrent sur l'utilisation de sorts et de potions. Et pour répondre à vos prochaines questions, oui, je les ai aussi vécues. Il lui sourit et elle attrapa le col de sa chemise, le tirant vers le haut, verrouillant ses lèvres avec les siennes, presque magnétiquement. Elle l'a ensuite retourné pour s'allonger sur lui, avec un sourire méchant sur le visage. Elle lui lécha la poitrine et l'abdomen, défaisant son pantalon et l'enlevant. La respiration de Ron s'accéléra, l'observant avec anxiété pour qu'elle continue. Elle était agenouillée entre ses jambes, traçant doucement le contour de son érection avec ses ongles. Il grogna : « S'il te plaît, arrête de me taquiner ! » Elle sourit à nouveau de ce sourire malicieux, "Eh bien, je suppose que tu as gagné quelque chose…" Elle tendit la main et enleva son boxer, sa queue lui sautant dessus. Elle l'a vu et a regardé Ron, "Mon Dieu Ronald, je suppose que ta taille n'est pas la seule chose qui a augmenté au cours de l'été." Elle a attrapé ses 8 pouces et a commencé à se frotter lentement les mains de haut en bas sur toute la longueur. Il gémit, visiblement appréciant le traitement qu'elle lui faisait. Elle se pencha prudemment, abaissant doucement sa bouche au-dessus de sa tête. Il gémit encore plus quand il sentit sa langue chaude et humide tourbillonner autour de sa tête. Elle commença à en prendre lentement davantage dans sa bouche, s'étouffant légèrement lorsque la tête toucha le fond de sa gorge. Elle s'en est rapidement remise et a commencé à avaler profondément son morceau de viande. Cela ne prit que quelques minutes et Ron commença à projeter son sperme dans la bouche acceptante d'Hermione, avalant chaque goutte. Elle remonta le long de son corps et recommença à l'embrasser, se préparant à continuer leur plaisir lorsqu'un coup fort, frappant vraiment la porte d'entrée, se fit entendre. Hermione haleta : « Harry est là, nous devons retourner au lit. Elle rassembla rapidement leurs vêtements, se réhabilla et retourna dans leurs chambres juste au moment où Mme Weasley descendait les escaliers en courant jusqu'à la porte.
Harry entra en portant une extrémité de sa malle ; avec Lupin, portez l'autre bout. Elle l'attrapa et l'attira dans une étreinte serrée à briser les côtes. « Harry, comment vas-tu ? Tu as l'air si maigre, est-ce que les Moldus t'ont sous-alimenté ? "Non Mme Weasley, je vais bien." » dit-il ne voulant pas lui dire qu'il n'avait pas été avec les Dursley depuis qu'il avait 17 ans. Il avait voyagé, accompagné de Lupin pendant la majeure partie de son voyage. Il avait trouvé une piste sur l'un des Horcruxes dont Dumbledore lui avait parlé. Malheureusement, cela s'est avéré être une impasse, l'objet n'étant pas réellement la tasse d'Helena Poufsouffle, comme ils l'avaient pensé. "Remis, content de te voir, tu as évité à Harry des ennuis ?" "C'est en fait l'inverse, Molly. Harry m'avait sauvé plusieurs fois, en me préparant la potion contre le fléau des loups. « Vraiment ? » demanda-t-elle avec enthousiasme, « C'est une potion assez difficile. » "Je pensais que le professeur m'avait aidé en troisième année contre les détraqueurs, j'ai pensé qu'il était juste que je trouve un moyen de l'aider." « Eh bien, Harry, tu dois être un véritable faiseur de potions. Tu avais l'air un peu épuisé après ton voyage, je vais t'installer un lit dans la chambre de Ron. Elle se dépêcha de faire le lit et Harry se tourna vers Lupin. "Merci Harry de ne pas avoir raconté toute l'histoire à Molly, elle aurait pu être très en colère contre moi." « Professeur, je devais aider. Je savais que je pourrais te croiser alors j'ai commencé à étudier la potion, juste au cas où. Celui que je vous ai donné était le premier lot réussi. "Je dois quand même te remercier, je ne sais pas ce qui se serait passé si tu n'étais pas venu m'arrêter." "N'en parle pas." dit-il en étouffant un bâillement. Mme Weasley revint et vit ça, "Au lit avec toi Harry." "Oui m'dame." » dit-il sans argument, en montant les escaliers d'un pas lourd. Elle se tourna vers Lupin, "Tu sais que Tonks pose des questions sur toi presque quotidiennement, elle est assez inquiète pour toi." "Oui, je connais Molly; En fait, je suis en route pour la voir. Présente mes salutations à Arthur, bonne nuit. Il sortit et disparut dans la nuit.
Harry se réveilla le lendemain matin avec un son trop familier ; c'était Hermione et Ron, se disputant encore comme d'habitude. Il s'assit dans le lit et les regarda assis sur le lit de Ron attendant qu'il se réveille. "Il était temps de dormir," dit Ron en riant à la tête du lit d'Harry. « Eh bien, honnêtement, qui peut dormir avec vous deux en train de vous disputer. Est-ce que j’ose demander de quoi il s’agit cette fois-ci ? "Non, ce n'est pas grave Harry," dit Hermione. Mme Weasley vous attend pour un déjeuner, puis vous et Ron devez passer vos tests de transplanage. "Oh!" Ron grogna, se souvenant de sa dernière tentative de test. Elle le regarda, "Allez alors Ron, je t'ai vu t'entraîner et tu l'as compris, détends-toi et reste calme. Tu peux le faire." Ils descendirent les escaliers d'un pas lourd pendant qu'Hermione allait vérifier ce qui retenait Ginny. Elle entra tranquillement dans la pièce et entendit un son étrange, presque spongieux. Elle marcha au coin de la rue et trouva Ginny en train de se masturber. Elle devint rouge vif et remonta les couvertures au-dessus de sa tête lorsqu'elle vit Hermione entrer, la surprenant en flagrant délit. Hermione s'approcha et tira la couverture, regardant le visage embarrassé de Ginny. "Ginny, viens ici." Elle éloigna lentement la couverture de son visage. "S'il te plaît, ne le dis pas à maman", dit-elle à peine au-dessus d'un murmure. « Maintenant, pourquoi devrais-je parler à ta mère de ce que tu faisais ? C’est naturel et tout le monde le fait. « Tu ne l'as pas fait, mais bien sûr, tu n'es pas obligé, tu as mon frère… » « Ginny… comment as-tu su pour ton frère et moi ? » « Je t'ai entendu transplaner la nuit dernière, puis j'ai vu Ron se faufiler hors de sa chambre jusqu'au grenier. Puis je t'ai vu à ton retour, tes vêtements ébouriffés et tes cheveux ébouriffés. Ce que tu faisais était assez évident. Mais je suppose que ça va puisqu'il t'aime vraiment… Personne ne m'aime comme ça, Dean essayait juste d'enfiler ma culotte et Neville, disons simplement que notre danse au bal de Noël l'a tenu trop occupé pour essayer quoi que ce soit. Je pensais qu'Harry… » elle laissa échapper une seule larme glissant silencieusement sur sa joue. « Pourquoi ne dis-tu pas simplement à Harry ce que tu ressens ? Je sais qu'il tient toujours à toi… Je suis prêt à parier qu'il t'aime vraiment. Je sais que tu l’aimes depuis que tu l’as vu à la gare. Je sais aussi que la seule raison pour laquelle il a rompu avec toi est parce qu'il ne veut pas que Voldemort s'en prenne à toi. Tout cela n’explique toujours pas pourquoi tu étais ici, à jouer avec toi-même. "Eh bien, après que tu t'es endormi, Harry est entré dans la chambre de Ron et s'est endormi profondément. Je me suis faufilé là-bas pour le voir, et il faisait visiblement un rêve sexy parce que sa bite était droite et elle avait l'air énorme ! Cela m'a tellement excité que je n'arrivais pas à dormir alors j'ai attendu que tu te réveilles et que tu ailles voir Ron pour que je puisse m'en sortir. Il était si gros, au moins 9 pouces et environ 4 pouces de diamètre ; oh… j'imaginais juste que ça me frappait, encore et encore. Elle s'énervait à nouveau et commença à pincer ses tétons à travers sa chemise de nuit. Hermione aussi était excitée et même si elle était amoureuse de Ron, elle ne pouvait s'empêcher de se demander ce que ce serait d'avoir le pôle d'Harry au fond d'elle. Avant qu'aucun d'eux ne réalise ce qui se passait, Hermione embrassait Ginny, déboutonnait sa chemise et Ginny avait le pantalon d'Hermione jusqu'à ses genoux, frottant frénétiquement son clitoris. Elle ôta finalement sa chemise et commença à sucer légèrement ses tétons. Ginny releva ses mains et attrapa la tête d'Hermione en la serrant contre ses seins. Hermione tendit une main, attrapa sa baguette et la pointa vers la porte, faisant taire la pièce. Elle revint ensuite et commença lentement à baisser le pantalon de pyjama de Ginny puis sa culotte. Elle glissa le long de son corps en faisant lentement glisser sa langue sur son ventre, puis jusqu'à sa chatte, qui demandait de l'attention. Hermione commença lentement, léchant de bas en haut, faisant tournoyer sa langue autour du clitoris palpitant de Ginny à chaque fois qu'elle atteignait le sommet. Puis elle a commencé à enfoncer sa langue dans son trou, la baisant avec la langue. Ginny leva la main et attrapa la hanche d'Hermione, arrachant pratiquement son jean et son string, qu'elle venait de commencer à porter pour faire plaisir à Ron, et la tira pour que son trou humide soit directement au-dessus de sa bouche. Ginny commença à lécher, sucer et mordiller chaque centimètre carré de la chatte serrée de son amie comme elle le pouvait. En quelques minutes seulement, les deux filles se débattaient et gémissaient de plaisir orgasmique. Il y eut deux bruits forts lorsque Fred et George transplanèrent dans la pièce, surprenant les filles en flagrant délit. "Eh bien George, je suppose que nous aurions dû frapper…" "Oui, Fred, alors ils auraient pu avoir une chance de se précipiter pour récupérer leurs vêtements et inventer une excuse…" Hermione tenait sa chemise pour se couvrir pendant que Ginny tirait sa couverture sur elle. . "Oh allez maintenant les filles, nous ne le dirons à personne de toute façon. Maman m'a dit de venir te chercher, le petit-déjeuner est prêt. Ils transplanèrent à nouveau, laissant les filles là où elles étaient. Les filles s'habillèrent rapidement et dévalèrent les escaliers jusqu'à la cuisine, s'asseyant pour le petit-déjeuner. Aucun d'eux n'a établi de contact visuel avec Fred ou George pendant tout le repas. Mme Weasley les informa qu'ils se dirigeraient vers le Chemin de Traverse une fois qu'Harry et Ron reviendraient de leurs tests.

Après avoir mangé, les filles étaient dehors, jetant les nains hors du jardin. Pattenrond pensait que c'était drôle de courir après les petites créatures, de s'en débarrasser. Peu de temps après qu'ils eurent commencé, trois bruits forts arrivèrent de la cour avant. Harry, Ron et Lupin arrivèrent à la maison. Harry et Ron brandissaient tous deux leurs certificats prouvant qu'ils avaient réussi leurs tests. Ginny leur sourit à tous les deux, sans toutefois croiser les yeux d'Harry. Hermione les serra tous les deux dans ses bras et lança à Ron un regard complice. Mme Weasley les fit tous entrer dans la maison, se pressant autour de la cheminée. Chacun d'eux est intervenu à son tour, a jeté la poudre de cheminette et a crié : « Chemin de Traverse ! disparaissant dans une explosion de flammes vertes, puis réapparaissant dans la cheminée du Chaudron Baveur. Ils arrivèrent tous et traversèrent le pub ombragé par la porte arrière. Mme Weasley tapota les trois briques avec sa baguette, provoquant l'ouverture du portail magique. Les quatre amis se déplaçaient rapidement pour tenter de partir seuls. Mme Weasley a essayé de les arrêter mais a ensuite abandonné. « Faites attention à vous ; Je te retrouverai chez Fred et George dans une heure. Elle s'est ensuite dirigée vers le magasin de blagues.
Pendant qu'ils marchaient, Hermione fit un clin d'œil à Ginny et murmura quelque chose à l'oreille de Ron. Il dit : « Pourquoi ne vous rendez-vous pas tous les deux à la librairie pendant que j'emmène Ginny au nouveau magasin de robes. Ils partirent dans un sens, Harry et Hermione dans un autre. Une fois hors de vue, Hermione poussa Harry contre le mur d'un magasin. "As-tu une idée de l'angoisse que tu causes à cette fille ?" elle parlait très durement, très différente d'elle. « Que veux-tu dire, Hermione ? OMS?" «Es-tu si stupide? Ginny ! Vous avez rompu avec elle et depuis, elle a le cœur brisé. Ce n’est que récemment que j’ai réussi à la convaincre de m’en parler. Elle t'aime toujours et quand tu l'ignores, ça lui fait encore plus mal. « Ne voyez-vous pas que vous étiez faits l’un pour l’autre ? Si tu ne l’avais pas été, elle serait passée à autre chose, mais elle a essayé, tu te souviens ? Smith, Dean ? Elle ne t'a pas oublié comme je le lui ai conseillé au cours de sa première année. » Harry commença à dire quelque chose, mais Hermione le fit taire : « Tais-toi, je n'ai pas fini ! Elle comprend d’où vous venez et s’en fiche, elle veut que vous reveniez avec elle. Donnez une chance à votre relation, allez-y doucement et ne l’éteignez pas dès qu’un problème survient. Elle relâcha le col de sa chemise en reculant d'un pas. Harry avait l'air stupéfait qu'Hermione ait été si énergique. « Mais Hermione… » Elle lança un regard qui pourrait geler un enfer. « Non mais Harry ! Je ne te laisserai pas continuer à lui faire du mal. Son regard s'adoucit un peu, "Et comme je suis sûr que Ron s'est dégonflé à l'idée de te le dire, lui et moi sortons ensemble..." coupa Harry, "J'en suis bien conscient. Ron l'a en fait laissé échapper alors que nous attendions notre tour. Il a dit que tu étais venu et que tu l'avais juste embrassé, et c'est parti de là. En fait, je me demandais lequel d'entre vous ferait le premier pas. Vous lui envoyiez des signaux depuis la quatrième année. En fait, tu étais très contrarié que Ron ne te l'ait pas demandé assez rapidement. Padma m'a dit que vous parliez tous de qui vous vouliez quand vous avez découvert le bal. Croyez-moi, il s'est souvenu de ce que vous lui avez dit cette nuit-là. Quoi qu'il en soit, je pense que je vais suivre vos conseils. Est-ce que Ron et Ginny sont vraiment allés au magasin de robes ? "Oui, elle a besoin de nouvelles robes…" "Eh bien, je me demandais pourquoi nous n'irions pas tous en même temps chez le Derviche et Botts. Pourquoi n’allons-nous pas les rejoindre ? Ils s'éloignèrent tandis que Dean et Lavande marchaient bras dessus bras dessous, les doigts entrelacés. Dean poussa brièvement Harry alors qu'il passait, toujours vexé du fait que Ginny ait choisi Harry à sa place. Harry et Hermione continuèrent à marcher, ignorant son immaturité.
Ils rencontrèrent Ron et Ginny sortant du magasin de robes. Hermione se dirigea vers Ron, lui donnant un bisou sur la joue. Harry se dirigea vers Ginny en se penchant, lui chuchotant à l'oreille. Ils contournèrent le coin du bâtiment et se dirigèrent vers la ruelle pour avoir un peu d'intimité. « Écoute Ginny, je sais que ce que j'ai fait était vraiment stupide… Je suis désolée que cela t'ait causé autant de douleur, s'il y avait un moyen de te l'enlever, je le ferais… » Elle le regarda, « Voilà Harry. » Elle attrapa son bras et le traîna au milieu de la place, se tournant à nouveau pour lui faire face. « Embrasse-moi, ici même, devant tous ces gens. Une petite foule commença à se rassembler autour d'eux, Hermione et Ron devant la foule. Harry vira au rouge profond et la regarda, leurs amis l'encourageant. Harry se pencha et l'embrassa légèrement sur les lèvres. La foule a applaudi le jeune amour. L'agitation fit sortir Mme Weasley du magasin pour voir ce qui se passait. Elle vit sa petite fille Ginny enveloppée dans les bras d'Harry, se souriant. La foule s'est dispersée et elle s'est dirigée vers eux, "Alors Ginny, tu as entendu quelque chose que j'ai dit," elle les regarda joyeusement. « Cette grande place sur laquelle vous vous trouvez en ce moment s’appelle le cercle du Pardon. De jeunes tourtereaux viennent la voir pour rattraper une bagarre ou autre chose. Une légende raconte que lorsque deux amants s'embrassent ici après une grande dispute, ils sont liés à jamais. Elle se pencha pour leur tapoter l'épaule avant de les quitter à nouveau. Ils se dirigèrent vers Ron et Hermione. Ginny regarda Hermione. « Merci d'avoir laissé croire à maman que je me souvenais de ce qu'elle avait dit. Ils rirent tous et rirent en se dirigeant vers la librairie pour récupérer les livres dont ils auraient besoin pour l'année à venir. Harry et Ron parlaient dans un coin, merci de m'avoir convaincu d'y retourner cette année, mon pote. Je ne l’aurais probablement pas fait si tu ne l’avais pas fait. Ils recommencèrent à parler de Quidditch lorsque les filles les rejoignirent. Harry regarda rapidement sa montre. « Oh, nous devons nous dépêcher ; nous étions censés être au magasin de blagues il y a dix minutes. Ils payèrent chacun leurs livres et partirent en courant à travers la place jusqu'au magasin de blagues qui venait de fermer. "Harry, maman nous l'a dit, il était temps aussi…" dirent les jumeaux Fred et George en finissant leurs phrases comme toujours. Mme Weasley les rejoignit et ils retournèrent tous à pied jusqu'au portail et ramenèrent le réseau de cheminette jusqu'au Terrier. Une fois là-bas, Mme Weasley commença à préparer le dîner et les autres montèrent tous dans la chambre de Ron pour discuter, rire et parler fort. Ils savaient tous que Ginny et Harry étaient de nouveau ensemble et que Ron et Hermione l'étaient, mais au cours de leur conversation, ils apprirent que Fred sortait avec Angelina, l'ancienne capitaine des Qudditch. George sortait avec une jeune sorcière américaine qui était transférée à Poudlard pour sa dernière année. Après quelques minutes, la conversation se tourna vers le Quidditch. Environ une heure plus tard, Mme Weasley les appelait pour le dîner. Alors qu'ils descendaient tous les escaliers, M. Weasley entra dans la maison et salua tout le monde. Ils ont mangé sans incident. Mme Weasley annonça que le lendemain, ils assisteraient à la répétition du mariage. Le ventre plein et les bâillements fatigués, ils partirent tous se coucher, Fred et George partant vers leurs propres résidences.
À suivre...

Articles similaires

Un conseil à retenir

Sal, prends la table 12, entendis-je dire l'hôtesse. Je me suis progressivement retourné et j'ai jeté un coup d'œil là-bas. « Une jolie brune trentenaire seule en robe rose un mardi soir ? Et wow, elle n'essaie même pas de cacher ce rack, elle me bande maintenant », pensai-je avant de commencer calmement à marcher vers elle. Mes yeux ne la quittaient jamais alors qu'elle regardait simplement le menu pour le moment. Bien que je sois quand même allé vers elle. Salut, comment vas tu ce soir? Elle reposa le menu et me regarda. « Je vais bien, Salvatore. Tu peux...

3K Des vues

Likes 0

Exposer la vérité - ma salope intérieure se déchaîne

Après avoir été dominé par Niki et Dave, j'avais de nouveau besoin de plus. Je sortais toujours avec des gars mais je n'allais jamais jusqu'au bout. J'ai rapidement largué mon petit ami et j'ai commencé. Après que le frère de Niki, Austin, nous ait trouvés en train de jouer ensemble, il a menacé de parler de nous à tout le monde si nous ne faisions pas ce qu'il voulait. Un soir, Niki et moi étions un peu trop saouls à la fête que nous organisions après que tout le monde soit parti et que les habitudes étaient toujours là, nous avons...

858 Des vues

Likes 0

QUELQUE CHOSE DE NOUVEAU_(0)

Tu es prêt, a demandé Debbie à son amie Maureen alors qu'elle s'arrêtait devant le bureau de sa meilleure amie, Je ne peux pas attendre une minute de plus, je suis sur le point d'exploser !?! Moi aussi, répondit Mo en mettant la touche finale à un rapport que M. Bently lui avait demandé de préparer avant son voyage à New York plus tard dans l'après-midi, laissez-moi juste déposer ça au bureau du patron, il a été sur mon cas toute la matinée pour que cela soit fait avant midi !!!” Pas de problème, a répondu Debbie alors qu'ils se dirigeaient...

2.5K Des vues

Likes 0

Naples, Floride et Beech Mountain, N.C.

Naples, Floride et Beech Mountain N.C. Sandra et Debra étaient pleines de questions alors qu'elle orientait l'avion vers le sud. Je leur ai parlé du plan que Donna et moi avons mis en place et de la façon dont il s'est avéré. Ils étaient vraiment impressionnés que j'aie affronté Stanley et que je lui ai cassé le nez, la clavicule et quelques côtes. Debra m'a serrée dans ses bras et m'a embrassée plusieurs fois en signe de gratitude. Je pense qu'elle voulait en faire plus, mais Sandra l'a un peu refroidie. « Nous devons discuter de ce que vous deviendrez maintenant...

1.2K Des vues

Likes 0

Le nouveau voisin

Putain, mec. Porter toute cette merde dans ces escaliers est une garce », se plaint mon ami, eh bien, maintenant colocataire, Jack. C'était ton idée d'avoir une place à l'étage, je plaisante en réponse. Ouais, eh bien, je n'ai pas pensé aux escaliers. Mon ami et moi sommes deux enfants qui entament leur première année au Hillside College. Je sais, cela semble assez générique, non ? Mais bon, c'est un bon début dans un nouvel endroit pour nous. Johnny, redescends et prends les dernières boîtes. « Allons les réunir », dis-je. Non mec. Pourquoi pas? Parce que je suis trop occupé à...

1.3K Des vues

Likes 0

Garde de maison_(1)

Elle s'appelle Mélanie. Elle n’est pas la plus belle fille de l’école, mais elle n’est certainement pas la pire non plus. Elle mesure environ 5' 4, de très gros seins, de longs cheveux blonds et des hanches assez larges. Elle m'a dit en cours d'anglais qu'elle allait s'occuper de la maison de quelqu'un qui n'habite pas à plus de 2 pâtés de maisons de chez moi dans environ un mois. Cela signifiait qu'elle allait rester seule dans une grande maison pendant 2 jours. Je lui ai dit de me faire savoir exactement quand cela allait avoir lieu et que je passerais...

731 Des vues

Likes 0

La dette de Rachel (Chapitre 3 - Le passé et la douleur)_(0)

Samedi arriva et je n'avais toujours pas de nouvelles de Rachel. Je n'étais pas non plus encore prêt à l'appeler pour notre prochain rendez-vous. Je le voulais certainement. Avant Rachel, depuis que j'avais été avec une femme pour la dernière fois, il semblait que ma libido s'était refroidie. Être avec Rachel l'avait rallumé, l'avait fait passer d'un état presque inactif à un immense enfer. Pour patienter, j'ai regardé les vidéos de nos précédentes rencontres. Elle était vraiment magnifique. Elle aurait pu être une merde moche et cela n'aurait toujours pas eu d'importance, son corps juvénile et son esprit lascif compensaient largement...

2.4K Des vues

Likes 0

La Fête_(14)

Partie 1 Jésus, nous allons encore être en retard, je me dis en m'asseyant sur le canapé du salon, la tête appuyée sur une main. C'était samedi, le soir de la fête de Doonsberg et il n'y avait pas moyen d'en sortir. Les voisins d'en bas nous avaient invités dans leur manoir il y a des mois. Des RSVP avaient été faites, des calendriers vérifiés et revérifiés, des appels téléphoniques passés. Bref, c'était chose faite. S'il y avait jamais eu une soirée pour faire la fête, c'était bien celle-là. La pleine lune de la veille de la fin de l'été regarde...

2.2K Des vues

Likes 2

La vie d'un Playboy Chapitre 5

CHAPITRE 5 Je me tenais dans le laboratoire, prêtant théoriquement attention aux moniteurs devant moi et faisant des calculs. Mais vraiment, je vérifiais subrepticement les différentes femmes entrant et sortant du bureau de Mme Robinson. L'annonce avait été diffusée dans tout le collège pour que des femmes volontaires participent à une étude biologique affectant la sexualité humaine. C'était une étude rémunérée, donc il y avait beaucoup plus de filles inscrites que de postes nécessaires, et Mme Robinson n'a pu sélectionner que les étudiantes les plus chaudes du campus. Plus les belles filles entraient et sortaient, portant des vêtements étriqués et exhibant...

1.2K Des vues

Likes 1

L'hiver à Beech Mountain Chapitre 5

La journée a passé rapidement alors que je restais occupée à travailler sur trois autres invités. C'étaient des femmes plus âgées, qui avaient passé autant de temps sur leurs fesses que sur les skis. Elles étaient meurtries et endolories, alors j'ai fait de mon mieux pour les aider. Mes pierres chaudes m'ont soulagé et j'ai utilisé mon unité TENS pour engourdir temporairement quelques terminaisons nerveuses. Je suis parti à 16h et j'ai pris une douche, changé et me suis dirigé vers la place de Sandra. Dès que je suis entré, Donna m'a fait signe au bar à jus... J'ai vu sa...

1.3K Des vues

Likes 0

Recherches populaires

Share
Report

Report this video here.